Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #18

Fulguro-poing dans ta face!

Après la spéciale foot, revenons à nos anecdotes habituelles. Dans un moment de nostalgie, j’avais envie de vous parler de quelques licences d’animes de notre enfance dont on ne connaît pas forcément l’existence en jeu vidéo et pourtant… il y a du bon. Cooooornofulguuuuuuuuuure!!!

J’en profite pour vous remercier de l’accueil des Long Story Short, ces mini-anecdotes qui paraissent de temps à autres sur notre Instagram… ça fait plaisir. 

Anecdote du jeu vidéo 61: Qui est-il? D’où vient-il?

En fait, Goldorak en jeu vidéo, ça n’existe pas… FAUX! Même si ce n’est pas le héros de notre jeunesse à avoir connu le plus d’adaptations, il en existe quelques-unes tout de même.

En gros, il existe surtout un jeu d’arcade de type shmup de Mazinger Z* (Bandpresto – 1994)dans lequel il est possible de choisir Grendizer (Goldorak en version originale japonaise) et même d’y jouer en coopération. Il est très bon d’ailleurs!

En effet, il faut savoir que l’anime UFO Robot Grendizer (1975) est la suite de Mazinger Z (1972) dont le mecha était piloté par… Kōji Kabuto alias Alcor, chez nous, ainsi que de Great Mazinger (1974). En gros, Goldorak est le troisième de la série adaptée des mangas de Go Nagai.

Grendizer apparaîtra ensuite dans plusieurs jeux de la licence Super Robot Wars* sur Playstation 2, PSP, WonderSwan et Game Boy Advance mais ne sortiront jamais du Japon.

Anecdote du jeu vidéo 62: Il est lààà, quand il faut…

Treasure Co., Ltd., le géant du shmup japonais (mais pas que…) à l’origine des excellents Ikaruga, Bangai-O, Radiant Silvergun et j’en passe… s’est, autrefois, penché sur l’adaptation d’un manga de maître Osamu Tezuka: Astroboy.

Astroboy Tetsuwan Atom: Atom Heart no Himitsu (fiou!) ou Astro Boy: Omega Factor* chez nous est un excellent jeu Game Boy Advance et fonctionne un peu comme un Nier Automata: mix entre beat’em all et shoot’em up.

Malgré les limitations techniques de la portable de Nintendo, le jeu est très joli et en met plein la vue avec ses zooms et dézooms, du grand art que ce soit en phase de combat ou en phase de tir lorsque notre ami décolle avec ses propulseurs.

Les combats de boss sont mythiques également, surtout quand celui-ci prend la hauteur de l’écran. On y croise même le Roi Leo, autre licence de Tezuka… le vrai Roi Lion en gros.

On le compare surtout à un autre très bon jeu qui reprenait le même principe sorti sur la même machine: Dragon Ball Advance Adventure.

Si vous avez l’occasion de trouver ces deux petites perles…

Anecdote du jeu vidéo 63: Cosmo.. Cosmo.. Cosmocats!

Aaah les Cosmocats… ou Thundercats! Que de souvenirs de ces chats guerriers ultra badass avec leurs armes qui balancent des rayons d’énergie. Aussi incroyable que ça puisse paraître, ces derniers ont également eu leur adaptation en jeu vidéo.

Par contre, il faut remonter loin… en 1987 sur micro-ordinateurs Amstrad CPCAmigaAtari STCommodore 64* ou encore ZX Spectrum.

Son nom: ThunderCats: The Lost Eye of Thundera* (Elite Systems), un jeu de plateforme dans lequel vous contrôlez le héros principal, Star Lion (Lion-O),  qui devra parcourir 14 niveaux jusqu’à affronter le méchant Mumm-Ra qui vient de s’emparer de l’œil de Thundera.

Certaines version comme celles des ZX Spectrum* et Amstrad CPC* piquent aux yeux maintenant mais si vous lorgnez du coté de chez Amiga*, c’est déjà plus sympa…

Je vous mets quelques vidéos comparatives ci-dessous.

*Mazinger Z (Arcade - Bandpresto)

*Grendizer VS Gandaru-shirei (Minos) - Super Robot Wars Z (PS2)

*Astro Boy: Omega Factor (GBA) - part1

*ThunderCats: The Lost Eye of Thundera (C64)

*ThunderCats: The Lost Eye of Thundera (Amiga)

*Super Robot Wars MX (PS2)

*Grendizer VS Vega - Super Robot Wars Z (PS2)

*Astro Boy: Omega Factor (GBA) part2

*ThunderCats: The Lost Eye of Thundera (ZX Spectrum)

*ThunderCats The Lost Eye of Thundera (Amstrad CPC)

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné et collectionneur, historien de trois décennies ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue en "Independent Gaming" et adepte du "bas, diagonal, droit + poing" ébloui par le pays du soleil levant.. et sa bouffe. Burgerovore professionnel à ses heures. Pathologie: collectionnite aiguë avec un diagnostique de plus de 120 machines.
Autres articles jeux vidéo