En voilà une licence qu’on ne prédestinait pas à durer ! Alors que le premier épisode mettait en scène la guerre des consoles dans un univers rigolo, c’est toute une série qui existe aujourd’hui à travers 3 épisodes, leurs remakes et quelques spin-off, dont cet Hyperdimension Neptunia U Action Unleashed sur PSVita.

Battle !

Mais que peuvent bien se vouloir encore ces CPU ? Et bien, pas grand chose pour une fois, puisque l’affrontement aura ici lieu entre deux journalistes qui désirent écrire le meilleur article pour leur journal ! Et je vous le donne en mille, ces deux journalistes ne sont autres que la jeune Famistu et la plus chevronnée Dengekiko. Comme se plaisent à le rappeler les écrans de chargement “Nous ne sommes pas là pour être subtils”, n’est ce pas ?

Concrètement, Dengenkiko suivra l’équipe des CPU (Neptune, Noire, Vert et Blanc), tandis que Famitsu supportera l’équipe des Candidates (Les petites soeurs Uni, Ram & Rom et Nepgear), et les journalistes participeront même à la bataille, ce qui nous porte à 10 le nombre de personnages jouables.

En grande experte du jeu vidéo, Vert est toujours de bon conseil
En grande experte du jeu vidéo, Vert est toujours de bon conseil

On l’aura compris, le scénario ici n’est qu’un prétexte à enchaîner les missions et on ne s’attardera pas trop dessus, même si certains dialogues sont vraiment drôles, notamment au sujet des nouvelles features du jeu. Prends ça dans la tronche, 4ème mur !

Très chère Gamindustri !

Car cette fois ci, le jeu se présente comme un Beat’m All dans la lignée des Senran Kagura, en ce sens que nos héroïnes devront parcourir des environnements cloisonnés pour défourailler une masse grouillante d’ennemis plus ou moins puissants en vue de satisfaire les quêtes de leur peuple. On ne va pas chercher bien loin dans l’originalité, puisque la quasi totalité des quêtes consiste à vaincre un nombre précis de monstres, de boss, ou d’atteindre une sortie. Les différents niveaux sont assez variés, passant de montagnes enneigées à grottes lugubres en passant par des îles flottantes (non, pas le dessert…), mais la plupart ne sont au final que des zones très restreintes où les ennemis apparaissent en boucle en vue de remplir l’objectif donné.

pxlbbq-hyperdimension-neptunia-u-unleashed-mapPetite originalité ici puisque ce sont non pas une mais deux héroïnes qui seront en charge d’écumer les niveaux, le joueur pouvant passer de l’une à l’autre à loisir pour varier un peu le gameplay. A base d’un duo de touche, les coups ne sont guère très variés, et n’évoluent pas durant la partie. A la pression de la touche R, de nouveaux coups spéciaux sont également disponibles sous réserve de remplir la jauge SP, qui se remplit au fil des coups. Seule variante possible, les fameuses formes HDD que peuvent revêtir nos CPU favorites (Dengekiko et Famitsu disposant également de formes plus puissantes), disponible dés la moitié de la jauge EXE Drive remplie. Tout le jeu consiste alors à passer d’une héroïne à l’autre en cours de combat pour jouir de leurs jauges respectives, l’EXE Drive se complétant plus rapidement pour le personnage au repos. Dernière possibilité de coups, l’EXE Drive lui même, déclenchant un coup surpuissant de zone au prix de la jauge complète. Les habitués auront donc vite fait le tour des enchaînements, et sélectionnés leurs héroïnes favorites les plus en phase avec leur type de jeu (pour ma part, le duo Noire et Vert reste favori).

D'après Neptune, ceci est l'argument de vente du jeu
D’après Neptune, ceci est l’argument de vente du jeu

Les vêtements jouent aussi un rôle important et c’est ici que je fais le parallèle avec Senran Kagura (et quelques dialogues du jeu bien sentis) car ceux-ci peuvent se déchirer à force de recevoir des coups (et ce sous la forme normale ou HDD), exposant sa propriétaire à la violence des coups ennemis (qui peuvent pleuvoir à certains moments, même si globalement, le jeu est très facile). Outre la petite animation qui fera plaisir aux fans mais qui reste très prude (on n’est pas chez Marvelous et les CPU y sont opposées de toute manière), la destruction des vêtements augmente drastiquement le taux de coups critiques et la vitesse de remplissage de la jauge EXE Drive. Il est d’ailleurs possible – grâce au public qui voudrait parfois voir leurs CPU un peu moins vêtues – de récupérer des vêtements pré-déchirés, simples à détruire, voire même indestructible, pour varier les plaisirs. La personnalisation des CPU est d’ailleurs assez complète, à la manière d’un RPG, avec ses armes, vêtements et accessoires, toutefois en nombre assez restreint mais qui peuvent s’équiper indépendemment sur la forme normale ou HDD.

Neptune n'est pas trop d'accord avec le système des vêtements...
Neptune n’est pas trop d’accord avec le système des vêtements…

Challenge accepted !

Le Lily Rank bien récompense les duos le plus souvent utilisés
Le Lily Rank récompense les duos les plus souvent utilisés

Mais n’imaginez pas pouvoir utiliser le même duo ad vitam eternam, certaines quêtes vous imposerons les CPU, et celles-ci ont intérêt à avoir le niveau requis pour réussir leurs objectifs, sous peine de défaite cuisante ! Le farming de certains niveaux est alors indispensable, mais s’avère heureusement assez rapide. De plus, au plus vous utilisez le même duo, au plus les deux héroïnes développent d’affinité et gagnent des bonus d’expérience si elles jouent ensemble. Certaines missions – indiquées en rouge – possèdent un objectif masqué qu’il vous faudra découvrir. Certains sont assez simples, comme tuer toutes les vagues de boss, mais d’autres sont parfois un peu moins clairs et requièrent de quitter carrément le niveau (ce qui est possible pour chaque mission, en conservant les acquis) pour aller concerter les autres personnages et découvrir l’objectif en question. Original, mais au final pas bien méchant, on va dire que cela brise un peu la routine qui s’installe assez rapidement lors de sessions prolongées.

Les médailles donnent droits à de bons bonus pour tous le monde
Les médailles donnent droits à de bons bonus pour tout le monde

Heureusement, les développeurs ont inclus une collecte de médailles de monstres, qui tombent au fil des combats et qu’il est possible d’aller échanger contre des hausses de statistiques permanentes pour l’ensemble des personnages ou divers accessoires ou armes à équiper. Le fait de refaire les niveaux pour s’entraîner octroie alors non seulement la hausse de niveau et de statistiques pour le duo employé, mais peut aussi être bénéfique à l’équipe entière grâce à ce système, les monstres les plus rares donnant forcément de meilleures récompenses.

Une fois l’aventure bouclée, on aura accès à un mode combat, pour affronter les autres personnages et relancer un peu l’intérêt du jeu, mais la faiblesse des combos ne retiendra pas longtemps les joueurs habitués. En guise de bonus, pendant les combats, il est possible d’accéder à un mode “photo” permettant de régler l’angle et le zoom pour faire ses captures d’écran. Gadget, diront certains, mais pour orner ces pages, c’est utile ! La bande originale du jeu reprend les thèmes connus, et la réalisation est très propre, colorée et fluide, dans le pur esprit Neptunia.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Si je ne porte pas la série mère dans mon coeur, les spin-off ne se prennent aucunement au sérieux et proposent une récréation sympathique et sans prise de tête à défaut d’être indispensables. Agréable et définitivement adapté aux courtes sessions de jeux dans les transports, drôle, récompensant le joueur presque sans arrêt, Hyperdimension Neptunia U Action Unleashed n’est pas un Beat’m All très poussé, mais offrira aux habitués de la franchise un peu de fraîcheur, après le tactical très sympathique Hyperdevotion Noire et l’Idol Sim Producing Perfection.

Hyperdimension Neptunia U Unleashed-

  • Développeurs Idea Factory
  • Type Beat’m All
  • Support PSVita
  • Sortie 22 Mai 2015

Y’a bon!

  • Une réalisation très propre
  • L’humour
  • La collecte des médailles

Beuargh!

  • Gameplay peu varié
  • Objectifs redondants
  • Des zones de combats très restreintes
  • Pas beaucoup de challenge
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Life is Strange – Episode 3 : Chaos Theory
Next Resident Evil 0 reviendra en HD en 2016

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : Que vaut Nintendo Labo, le nouveau carton de Nintendo ?

03/06/2018
Close