Un mois et demi s’est donc écoulé depuis le final de Out of Time et Life is StrangeEpisode 3 : Chaos Theory entend bien honorer son sous-titre en faisant jouer son héroïne avec le temps, peut-être un peu trop.

Effet Papillon

Une virée dans l'enceinte de Blackwall
Une virée dans l’enceinte de Blackwall

Revenons deux minutes à nos fondamentaux et à la définition de la théorie du chaos. Pour faire très rapide, le destin n’existe pas et le futur n’est au final que le résultat d’une infinité de petites modifications imprévisibles. Outre les joyeusetés philosophiques que cela soulève, le chaos est donc la somme de toutes les imprévisibilités que nous devons gérer durant l’instant présent et qui influe irrémédiablement sur notre futur. L’effet papillon, qui est le concept qui en découle et que vous connaissez certainement, rajoute à cela qu’un événement mineur occasionné à un instant déterminé (le battement d’aile d’un papillon) pourra avoir des répercussions majeures plus tard (une tornade de l’autre côté du monde) à la suite d’une réaction en chaîne totalement imprévisible. Life is Strange est donc le parfait terrain d’expérimentation de ces théories grâce aux pouvoirs temporels de Maxine, lui permettant de rembobiner à loisir la situation à laquelle elle est confrontée pour tester et engranger des informations. Mais de nouvelles capacités pourraient pousser tout cela plus loin.

Moment de détente nocturne...
Moment de détente nocturne…

Rachel

Chaos Theory met donc l’accent sur la recherche d’indice à propos de la disparition mystérieuse de Rachel, l’énigmatique amie de Chloé et les mystères entourant l’université de Blackwall. Les événements potentiellement dramatiques de la fin du second épisode (mais qui sont dépendants des choix opérés dans celui-ci) débouchent donc sur de nouvelles questions et  l’heure est aux réponses.

L’effet papillon veut qu’un événement mineur occasionné à un instant déterminé occasionne des conséquences majeures à la suite d’une réaction en chaîne totalement imprévisible

Max et Chloé vont donc entrer par effraction dans l’université pour mettre la main sur des dossiers confidentiels gardés par le directeur, et les pouvoirs de Maxine seront une fois de plus mis à l’honneur pendant la fouille de l’établissement, et un petit moment de repos entre fille dans une piscine déserte. Plutôt plaisante, cette première séquence nocturne utilise assez bien les capacités de l’héroïne et pose le contexte de l’épisode.

De belles ambiances travaillées soutiennent une réalisation un peu plus faiblarde
De belles ambiances travaillées soutiennent une réalisation un peu plus faiblarde

La seconde partie de l’enquête semble troubler certains habitants d’Arcadia Bay alors que notre jeune photographe endosse quelques frusques punks de la disparue et engrange des informations façon “Jour de la Marmotte” (si vous ne connaissez pas, je ne peux rien pour vous).

Chaos

Cet épisode étant annoncé comme riche en révélations, je dois dire que je suis resté un peu sur ma faim. Bien entendu, on en apprend beaucoup plus sur Rachel et ses relations, mais rien de réellement fracassant ou primordial, et ce malgré les nombreux documents découverts en divers endroits. Ou alors ma progression – pourtant lente – m’a fait rater quelques dialogues (ce qui est bien possible, vu la “synthèse” finale), mais le chemin “normal” ne m’a pas permis de découvrir de vrais indices sur la disparue.

Ce sont plutôt tous les autres personnages qu’il convient de faire parler en remontant le temps pour obtenir de plus en plus d’informations sur des sujets que l’héroïne n’est pas sensée connaître. Et ici, on en apprend un peu plus sur Nathan, Victoria, Franck et même à propos de Joyce et David, dont la relation dépendra fortement de Max.

Ah mais voilà, je savais bien qu'on était du même avis !
Ah mais voilà, je savais bien qu’on était du même avis !

La dernière partie voit Max obtenir un pouvoir totalement inédit dont elle se sert pour remettre certaines choses en ordre, mais – théorie du chaos oblige – le résultat ne sera peut-être pas forcément celui qu’elle attendait…

La théorie du chaos appliquée sans beaucoup de subtilité.
La théorie du chaos appliquée sans beaucoup de subtilité.

Techniquement, les ambiances et les plans sont toujours très travaillés et la bande sonore est un régal pour les oreilles. Malgré l’urgence, le temps semble s’écouler doucement et paisiblement à Arcadia Bay, où chaque coucher de soleil est le témoin de nouveaux phénomènes étranges. Quelques ralentissement sont présents à chaque sauvegarde, et la synchronisation labiale n’est pas des plus convaincante, mais le soin apporté aux environnements et ambiances (comme les grains de poussière qui volent dans les maisons) occulte ces petites carences techniques. 10 photos facultatives sont toujours à débusquer, mais elles m’ont semblé un peu plus compliquées à trouver, la plupart nécessitant une suite d’actions précises pour être débloquées.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Même si l’aboutissement de l’aventure m’a semblé un peu maladroit dans son traitement du fameux effet papillon, et qu’il est avare en nouveaux environnements (école, maison, restaurant), cet épisode Life is Strange continue d’avancer à un bon rythme, qui devrait s’accélérer encore dans le prochain épisode “Dark Room”, avant-dernier segment avant une conclusion qu’on espère réussie.

Life is Strange : Chaos Theory

  • Développeurs DontNod
  • Type Aventures adolescentes
  • Support PS3, XBox360, PS4, XboxOne, Pc
  • Sortie 19 mai 2015

Y’a bon!

  • L’utilisation des capacités temporelles
  • Les photos, comme de minis énigmes
  • Le nouveau pouvoir de Max
  • L’importance des choix

Beuargh!

  • Pas de nouveaux environnements
  • Peu de vraies révélations
  • 6 semaines, c’est long
  • Un final un peu « too much »
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Final Fantasy X / X-2 HD Remaster | Test
Next Hyperdimension Neptunia U Action Unleashed | Test

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

MicroTest: The King’s Bird (Switch)

28/02/2019
Close