A peine un an après sa sortie sur PS3 et PS Vita, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster s’exporte sur PlayStation 4. Pour la sortie new gen de ce remake de remake, Square Enix a dégainé sa trousse à maquillage pour refaire une petite beauté à moindre frais à une réédition qui était déjà fort réussie. Et quand le matériel d’origine est composé de deux grands noms du JRPG, on est forcément devant un grand jeu.

Final Fantasy X/X-2 HD Remaster est la réédition deux-en-un de l’acclamé FF X et du moins réclamé FF X-2. Avec cette galette PS4, Square Enix donne dans le recyclage un peu facile. Un peu facile, parce que le jeu sur PS3 était déjà bigrement complet et bien lifté. Dès lors, vu le travail abattu sur PS3, on se demandait franchement ce qu’il pouvait rester à remasteriser. La réponse est « pas grand-chose ». En effet, cette mouture PS4 ne propose rien de vraiment inédit. La seule fonctionnalité originale réside dans la possibilité d’alterner à tout moment entre la bande-son d’origine et les réorchestrations composées l’an dernier pour le remake PS3. Un petit tour dans les options et, hop, le changement est instantané (puriste, toi-même tu sais). Hormis ça, Final Fantasy X/X-2 HD Remaster sur Playstation 4 propose exactement le même contenu que l’édition PS3. On y retrouve ainsi les éditions dites internationales accompagnées de leurs bonus (composés essentiellement d’un dungeon crawler et d’une nouvelle audio).

Quelle intro
Quelle intro

Encore plus lifté

Côté graphismes par contre, c’est encore plus convaincant que sur PS3. Le titre est plus affiné avec une légère amélioration au niveau de l’anti aliasing. L’affichage et les textures gagnent encore un peu en netteté, alors que les temps de chargement ont été écourtés. Sans en chambouler l’aspect visuel, cette version PS4 ne fait finalement que de surligner la superbe refonte déjà effectuée sur PS3, qui nous permettait d’admirer des coiffures improbables en haute définition. Bref, c’est tout beau, c’est tout propre et c’est d’une finesse quasi irréprochable. Et ce, malgré le fait que nous soyons devant des jeux datant du début des années 2000.

Le seul reproche que l’on pourrait souligner est que l’on peste sur les mêmes défauts mineurs que ceux qui grevaient déjà la version sortie l’année dernière. Pas de cross-buy, aucune possibilité de passer les scènes cinématiques et pas de voix japonaises (ce doublage anglais est tellement pénible par moment…). Bon, rien de rédhibitoire en soi comme vous le constatez, mais on aurait aimé voir ces écueils être corrigés, au moins en partie.

Bastoooon
Bastoooon

A l’ancienne

Final Fantasy X-2 HD Image du jeuAu cas où vous ne connaîtriez pas encore ces deux jeux (sérieusement ?), je vous dresse pour le même prix, un petit topo rapide, garanti sans spoil. Final Fantasy X et Final Fantasy X-2 sont tous les deux des monuments du RPG nippon. Le poids des années n’a d’ailleurs fait que de renforcer cette impression. Avec une aisance et un naturel déconcertants, ces deux jeux remplissent à merveille leur cahier des charges rôlistique en proposant un univers, des personnages, une quête et de l’émotion. Beaucoup d’émotions. Sans m’épandre sur les qualités narratives des de deux jeux pendant de longs paragraphes, sachez juste que Square Enix a réussi à raconter une histoire simple dans ses tenants et aboutissants et arborant une structure scénaristique très bien rythmée, apte à tenir le chaland en haleine pendant les 45 à 50 heures de jeu qui composent la trame principale. S’il est vrai que le périple parait de prime abord plus balisé que dans les épisodes bénis du triptyque Playstation 1, ces rails servent surtout au bon déroulement d’une épopée rondement menée. A cela s’ajoute des systèmes de combats toujours plaisants et bien pensés qui prouvent encore toute l’efficacité du tour par tour à l’heure actuelle. Sans continuer à vous vomir à la face tout mon amour pour ces deux Final Fantasy, il est important d’également mentionner la bande son de qualité (surtout pour FFX) qui contribue à installer le joueur durablement dans l’univers. Tout ça mis ensemble a pour résultat un bon petit trip nostalgique, nous renvoyant à une époque où le JRPG avait encore cette puissante force d’attraction.

Final Fantasy X HD Image du jeu sur PS4

Conclusion

Les nouveautés spécifiques à la version Playstation 4 de Final Fantasy X/X-2 HD Remaster se comptent sur les doigts d’une main et ne transforment en rien l’expérience de jeu. C’est un fait. Square Enix se contente de livrer un remake visuel de qualité, dépoussiérant les vieilles textures du jeu pour offrir le plaisir d’y replonger dans de bonnes conditions à l’ère de la haute définition, sans avoir les yeux qui piquent. FF X et X-2 en HD restent donc simplement deux expériences JRPG qui (re)marqueront à jamais votre petit cœur de gamer. Et si vous vous posez la question, sachez que si vous possédez déjà la version PS3, il n’y a pas d’incitants suffisants pour repasser à la caisse, à moins d’être atteint de fanboyisme ou de vouloir vraiment aller refaire un tour dans une Spira encore plus charmante. Hormis ce cas de figure, foncez, c’est délicieux.

FINAL FANTASY X/X-2 HD Remaster

Final Fantasy X | X-2 HD Remaster

  • Développeurs : Square Enix
  • Type : JRPG
  • Support : PlayStation 4
  • Sortie : 15 mai 2015

Dans le même genre :

  • Final Fantasy VIII
  • Final Fantasy X et X-2 pas HD

Y’a bon!

  • Lifting encore plus réussi
  • Possibilité d’alterner entre la bande-son originale et la réarrangée
  • Gameplay toujours efficace
  • Une centaine d’heures de jeu pour 45 euros
  • Une épopée puissante
  • Le Cross-Save

Beuargh!

  • Pas de Cross-Buy
  • Pas de voix japonaises
  • Quasi rien de neuf par rapport à la version PS3
Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous Total War Arena : du gameplay en provenance de l’alpha
Next Life is Strange – Episode 3 : Chaos Theory

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Doom : le multi exhibe sa trogne

09/03/2016
Close