Qu’obtient-on lorsqu’on mélange un rogue-like et un jeu de carte ? La réponse est Hand of Fate, un  jeu plutôt  atypique qui nous vient tout droit des terres d’Australie et que l’on doit à Defiant Development. Mais si la fusion de genres est intéressante, se montre-t-elle vraiment concluante ?

Dans l’antre du Dealer (de cartes)!

Un homme mystérieux et au visage voilé vous contemple. Devant lui, une table et un paquet de cartes semblent vous inviter à jouer. Mais quel genre de jeu vous sera proposé ? Quelles seront les récompenses à la clé et surtout, les pénalités, en cas de défaites ? Car tout a un prix….

Hand of Fate se veut un mélange entre 2 genres où la part belle est parfois laissée au hasard : le rogue-like et le jeu de cartes. Ici donc, vous serez amené à écumer des donjons sous la forme de petits bouts de carton. Evidemment, dit comme ça, ça ne fait pas rêver mais Hand of Fate réussit pourtant à nous entrainer dans l’aventure grâce, entre autre, à son ambiance.

Une ambiance teintée de mystères puisqu’on se retrouve plongé dans l’histoire sans explication. Où sommes-nous ? Qui est le Dealer, cet homme masqué qui distribue les cartes et qui les as créées ? Autant de questions qui trouveront (ou non) des réponses au fil de l’aventure. L’atmosphère de Hand of Fate fait partie des points forts du titre. Le Dealer notamment, personnage central de l’aventure qui vous narrera votre progression et se permettra quelques petites remarques tantôt drôles, tantôt acerbes. Mention spéciale au doubleur qui nous livre une excellente prestation, qui renforce cette atmosphère « jeu de rôle » et rend ce personnage très vivant.

Au moins, on sait à quoi s'en tenir
Au moins, on sait à quoi s’en tenir

Donjons à la carte (huehuehue)!

Faîtes le bon choix
Faîtes le bon choix

Mais maintenant que le décor est posé, il faut jouer ! Et comme dans tout bon jeu de carte, il vous faudra construire votre deck. 2 modes de jeux s’offre à vous : le mode Histoire (où vous devrez vaincre des cartes-boss) et le mode infini (une sorte de survival, déblocable en progressant dans le mode Histoire). Après avoir complété le tutoriel, vous gagnerez vos premières cartes qui vous permettront de construire un premier deck. Les cartes sont divisées en 2 groupes : cartes équipements et cartes rencontres.

Les premières serviront, bien sûr, à équiper votre personnage tandis que les secondes constitueront en quelque sorte, votre aventure. On y retrouve d’ailleurs l’aspect jeu de rôle papier, chacune des cartes représentant, en quelque sorte, les interventions du Maitre du Jeu lors d’une partie ( « Alors que vous dégustez votre diner à la taverne locale, un vieil homme étrange s’approche de vous…. »). Vous progresserez donc de carte en carte, chaque pas vous coutant 1 provision de nourritures. Et attention de ne pas tomber à court car sinon, ce sont vos points de vie qui serviront à alimenter votre avancée. (eh oui, on est dans un rogue-like !)

Pour connaitre l'effet d'une nouvelle carte, il faudra la jouer
Pour connaitre l’effet d’une nouvelle carte, il faudra la jouer

Pour en revenir aux rencontres, ces dernières vous demanderont de faire des choix entre plusieurs propositions qui influeront sur le déroulement de l’aventure. Parfois, il vous faudra faire un « jet de dés » (par un choix de carte aléatoires) pour confirmer la réussite ou l’échec de vos actions. En cas de réussite, à vous les récompenses mais en cas de malchance, vous serez frappé de pénalité ou devrez-vous lancer au combat.

Le système de combat se veut des plus simples et ne dépaysera pas le joueur. Il s’apparente à une version simplifié du système de combat qu’on a pu voir dans les Batman Arkham. 1 bouton pour frapper, un pour esquiver, un pour contre et un dernier pour étourdir et allons- y gaiement ! Malheureusement, Hand of Fate n’est pas aussi doué que les jeux de l’homme chauve-souris et les combats se résument bien souvent à bourriner comme une brute des IA pas très futés dans des arènes trop petites. Sans compter que les combats se révèlent trop répétitifs, se renouvelant très peu au fil de l’aventure. A force, on pestera de tomber sur un combat plutôt que sur une rencontre.

Les adversaires sont parfois nombreux mais pas très futés
Les adversaires sont parfois nombreux mais pas très futés

Strategy not found

D’ailleurs la répétitivité sera malheureusement l’écueil majeur qui émaillera Hand of Fate de bout en bout. Car si le nombre de cartes  est satisfaisant, on est très loin d’un « vrai » jeu de carte à la Magic par exemple. Viendra donc inévitablement un  moment où les cartes et les choix qu’elles nous imposent n’auront plus aucun secret pour vous.

Les cartes constitueront d’ailleurs l’autre point faible des titres. Si elles sont nombreuses, elles ne le sont pas assez pour permettre de vrais choix stratégiques lors de nos aventures. On se contentera bien souvent de laisser le soin au jeu de  générer notre deck tant le choix des cartes impacte peu notre progression. Une absence de tactique décevante, qui aurait pu rajouter un peu de replay value au titre. Le mode Infini vous retiendra peut-être un peu plus longtemps, l’aspect rogue-like et les coups bas du Dealer aidant, mais cela reste encore trop léger. Hand of Fate lasse vite et  il faudra donc le déguster par petite dose car une fois bouclé, il est fort probable qu’on n’y reviendra pas, du moins pas avant que Defiant Development n’ajoute de nouveaux packs de cartes et peaufine son système de combat.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Hand of Fate propose un mélange de genres et une ambiance séduisante qui parlera à nombre d’entre nous. Malheureusement, le titre ne parvient pas à se renouveler et à accrocher le joueur suffisamment pour le faire revenir une fois l’aventure principale bouclée. Répétitif et proposant un système de combat simple mais trop rigide, Hand of Fate manque l’occasion de marquer à la fois les amateurs de rogue-like ou les fans de jeux de cartes. Restera une expérience intéressante, de par son mélange de genre, mais limitée. Dommage…

Hand of Fate

  • Développeurs Defiant Development
  • Type Rogue like à la sauce cardgame
  • Support  Pc
  • Sortie 17 Février 2015

Dans le même genre :

  • /

Y’a bon!

  • Une atmosphère mysérieuse immersive
  • Un mélange de genre étonnant
  • Un doublage de qualité

Beuargh!

  • Système de combat trop simplistes
  • Trop répétitif
  • Pas de replay-value
Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Tree of Savior : vous pourrez aider pour la traduction
Next SHELTER 2 | TEST

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

TEST : Dragon Ball Xenoverse 2 sur Nintendo Switch

10/10/2017
Close