Actuellement en pleine campagne de financement sur Kickstarter, DotCity est un city-builder made in Belgium. Son créateur souhaite mettre l’accent sur l’expansion technologique et surtout la démographie.

DotCity est un projet créé sur Kickstarter par Nathan Irondot. Ce mathématicien Bruxellois de 28 ans est spécialiste de la démographie et des probabilités. DotCity est un city-builder, dans la droite lignée des SimCity et plus récemment du très acclamé Cities Skylines. DotCity propose de mettre le joueur aux commandes d’une ville à partir des années 1900, pendant la transition démographique, ce qui signifie que notre population grandira rapidement.

Le jeu fonctionnera autour de trois ressources : les dotcoins, sorte de monnaie générée par les places financières, les matériaux de construction, générés par les places industrielles, et la pression. Comme l’explique le développeur, les dotcoins et les matériaux de construction seront des ressources qui diminueront chaque fois que l’on construira quelque chose ou que l’on mettra une nouvelle technologie en place. Concernant la pression, il s’agit là d’une ressource générée par la population et son expansion. En effet, notre population, s’appuyant sur la démographie (natalité/mortalité) générera de la pression à mesure que le temps passe. Cela nécessitera d’effectuer des avancées technologiques mais aussi de désengorger les places où la pression est trop forte.

Nathan Irondot précise également que certaines caractéristiques seront aléatoires, comme la population. Matérialisée par les dots, des petits points, cette population évoluera comme dans la réalité : jeunes et très vieux, ils ne travailleront pas et coûteront des ressources, qu’ils produiront uniquement au milieu de leurs vies. Leur espérance de vie sera donc aléatoire : certains mourront jeunes, d’autres très vieux, influençant ainsi les taux de mortalité et de natalité.

Concernant l’esthétique de DotCity, son créateur cite en principale inspiration la ville du premier Mirror’s Edge et ses buildings immaculés que viennent rythmer des couleurs comme le rouge ou le jaune. Il promet des villes futuristes, titanesques, à l’image par exemple de la ville-planète Coruscant, dans Star Wars, avec ses gratte-ciels mesurant des kilomètres.

Nathan Irondot demande 30 000€ pour financer DotCity, et il lui reste 15 jours pour terminer son financement, qui est pour le moment à peine entamé.

Montrer le reste de l'article
Précédent The Technomancer nous montre 5mn de gameplay
Suivant Blade & Soul sera free-to-play, voici quelques détails

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Et de 4 millions de ventes pour PlayerUnknown’s Battlegrounds

23/06/2017
Close