Demon Gaze

  • Développeurs Kadokawa Games
  • Editeur NIS AMerica
  • Type Dungeon Crawler with boobs
  • Support PSVita
  • Sortie 25/04/2014

Dans le même genre :

  • Wizadry
  • Shining in the Darkness

NIS continue d’abreuver la petite portable de Sony avec cette fois encore un titre de niche. Premièrement, si des titres comme Shining in the Darkness ou Wizardry ne vous disent rien, vous risquez de trouver en Demon Gaze un jeu qui pourra vous faire fuir aux premiers abords. Mais comme souvent, la persévérance est payante, d’autant que le jeu développé par Experience Inc. s’avère très prenant.

Regard de braise

demon-gaze-psvita-01-pxlbbqQuoi de mieux pour se réveiller qu’un bon lit douillet, l’odeur du café fraîchement préparé et les douces émanations d’un croissant à peine sorti du four et bien vous vous en passerez ici, car c’est dans les tréfonds d’un souterrain puant et lugubre que vous reprenez vos esprits, sans une once d’information sur votre identité ou les raisons de votre présence en ce lieu. Un mercenaire lambda vous implore de l’aider à sortir de là, avant de se retrouver occis par un démon au rire enfantin. Votre rencontre avec la troublante Lancelorna vous aiguillera sur votre mission et votre nature de Demon Gazer, un guerrier capable de capturer les démons et d’utiliser leurs pouvoirs

Rien de bien original au niveau scénaristique, mais un traitement plutôt fun de la thématique vu que vous vivrez à partir de cet instant comme résident permanent d’une petite auberge et ferez la connaissance de ses  habitants, tous assez hauts en couleurs, donnant au tout un air de shonen à la Love Hina ou Maison Ikkoku, les histoires de coeur en moins : entre les disputes incessantes de l’armurier avec le tenancier de la boutique de potions et son sans-gêne déstabilisant, la drôle de petite gamine toujours – ou presque – en sous-vêtements qui vous aide à revenir à la vie après une nouvelle déculottée ou la manager très – très près de ses comptes, il y a toujours quelque chose qui se passe à l’auberge !

demon-gaze-psvita-03-pxlbbq

Money money Money

Le nerf de la guerre reste encore et toujours l’argent. Vous pensiez que votre statut de Demon Gazer unique vous donnait droit à un traitement de faveur particulier ? Que nenni, jeune aventurier, votre chambrée il faudra payer ! La vôtre et celle de vos hypothétiques acolytes d’ailleurs. Le manager ne manquant jamais de venir vous réclamer son dû à chaque fois que vous posez les pieds dans l’auberge, assurez-vous d’avoir assez de liquidité en poche, car bien quelle accepte de vous faire crédit, sa patience a des limites, et les taux grimpent rapidement heureusement, si vous êtes à sec, un rapide tour dans les boutiques vous permettra de revendre les objets trouvés et inutiles pour vous faire un peu d’argent. Faites pas attention à la gamine en sous-vêtement derrière, c’est normal dans cette auberge…

L’argent, toujours, vous permet de créer rapidement vos compagnons, en sélectionnant une apparence parmi plusieurs disponibles, une race, une classe et un nom. Seulement, pour pouvoir vous accompagner, ils ont également besoin d’une chambre assez onéreuse. Si la première vous est offerte gracieusement pour loger votre premier compagnon, il vous faudra économiser un beau paquet pour avoir une autre chambre – et donc un compagnon – supplémentaire. Vous pouvez heureusement interchanger l’habitant dune chambre avec un autre que vous avez créé, mais le nombre de personnage disponible en combat reste toujours égal au nombre de chambres louées. Simples mercenaires créés de toute pièces, ils n’ont bien entendu aucun background ni aucune personnalité.

demon-gaze-psvita-02-pxlbbq

Demon Gazer

Une fois rendu dans un donjon, vous évoluez en 3D dans des environnements hostiles toujours à la première personne dans ce que les mauvaises langues nommeront un écran de veille Windows 95, alors qu’il s’agit là d’un dungeon crawler dans la digne lignée de ses illustres ancêtres. Vous arpenterez pourtant le plus souvent des lieux à ciels ouverts, révélant peu à peu la carte et affrontant moultes ennemis. Ceux-ci apparaissent soit aléatoirement soit à des emplacements précis indiqués par des marqueurs très visibles. et vous entrez alors en phase de combat au tour par tour : vous entrez d’abord les commandes de votre équipe, puis les monstres attaquent, etc une rapide pression sur une touche réglera les combats les plus simples de façon automatique, assurant un peu d’expérience et surtout un loot rapide. Vous récupérerez de nombreuses reliques au cours de ces combats, appartenant toutes à une catégorie d’équipement, et celles-ci seront à sacrifier sur des portails spécifiques dans les donjons afin d’invoquer des monstres et récupérer une pièce d’équipement liée à la relique sacrifiée. Bien entendu, plus vous sacrifiez de reliques  (jusque 3) plus les monstres invoqués sont puissants, mais plus la récompense est intéressante. On parcours alors les donjons en récoltant les reliques, les équipements et l’expérience en vue du pactole le plus intéressant : le Démon hantant le lieu.

Car une fois tous les portails à reliques conquis, vous pourrez rechercher et trouver le dernier contenant l’âme du démon et le combattre. Attention au pic de difficulté, car la créature na rien à voir avec la puissance ridicule de ses sbires. Mais à quoi cela sert-il ?

En tant que Demon Gazer, vous allez pouvoir récupérer l’âme du Démon pour vous en servir vous-même au cours des combats et durant l’exploration sous certaines conditions.

Vous ne pouvez équiper qu’une seule âme à la fois, et celle-ci octroie de nouvelles compétences pendant la visite des donjons, comme révéler les portes secrètes ou marcher dans la lave. Durant les affrontements, il vous est possible dinvoquer le Démon en tant que nouveau compagnon en plus de ceux présents dans votre équipe. Celui-ci aura son propre tour d’action et ses propres compétences, mais sera limité par une jauge démoniaque. Une fois-celle-ci vidée, le démon changera d’apparence et sera totalement incontrôlable, attaquant tout ennemi ou allié présent. Il faut alors apprendre à bien jauger le moment où utiliser le démon et quand le renvoyer, pour éviter qu’un combat déjà complexe se transforme en véritable cauchemar !

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Sous ses apparences cheap, et ses atours de Visual-Novel, Demon Gaze happe le joueur après quelques heures dans ses mécaniques efficaces. Si l’on accepte un chara-design taillé pour le genre masculin avec ce qu’il faut de poitrines opulentes, de décolletés ravageurs et d’armures improbables, on se retrouve avec l’essence d’un dungeon-crawler diablement prenant, à l’ambiance sympathique, difficile mais simple d’accès, amusant et qui récompense à chaque instant le joueur tout en le punissant quand il a l’outrecuidance d’aller trop vite. Encore un solide titre pour la portable de Sony, qui décidément les enchaîne cette année !

Y’a bon!

  • L’ambiance amusante
  • Le système de Démon
  • Addictif !
  • Les compagnons à créer soi-même
  • Une belle durée de vie
  • Du loot !
  • Le design coloré

Beuargh!

  • Les pics de difficultés qui tombent sans crier gare
  • Paye ou crève
  • En anglais (pour ceux qui considèrent ça comme un défaut)

La désinfo en +

Shining in the Darkness

Si j’en parle souvent dans le test ci-contre, c’est parce que Shining in the Darkness est mon premier Dungeon Crawler sorti en 1991 sur.. MegaDrive (Sega c’est plus fort que toi). On y incarnait un jeune chevalier dont le père, Mortred, était chargé de la protection de la princesse du royaume. Seulement tous deux disparurent mystérieusement et Mortred fut accusé de trahison. Pour rétablir son honneur, vous partez donc à leur recherche, accompagné de vos deux amis Milo et Pyra dans un lugubre donjon… Seuls trois lieux étaient accessibles : le Château, l’Auberge et le fameux Donjon truffé de monstres et de couloirs anciens…

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Strike Suit Zero Director’s Cut | Test
Next Castlevania Lords of Shadow 2 – Revelations | Test

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Gameplay : Etherborn – Sens dessus dessous

16/07/2019
Close