DECEPTION IV The Nightmare Princess : filles à papa

Un an après les aventures de Laegrinna, bien décidée à offrir des âmes à son diabolique papa, Koei Tecmo nous délivre ce qu’on peut qualifier d’extension à son jeu de torture Deception IV Blood Ties (PS3, PSVita), mettant en scène Velgyrie, la Princesse des Cauchemars sur toutes les machines de Sony.

It’s a trap !

Pour rappel, Deception IV Blood Ties vous mettait dans la peau de Laegrinna, secondée par ses 3 sbires, torturant ceux qui osaient s’attaquer à elle à l’aide de pièges aussi humiliant que douloureux, à travers de nombreux niveaux disposant parfois eux aussi de leurs propres instruments de souffrance. Tout le sel du jeu reposait sur la pose du bon type de piège suivant les environnements et la possibilité d’enchaîner ceux-ci avec le bon timing en vue de réaliser les plus beaux – et les plus douloureux – combos. Les ennemis devaient être attirés sur le premier piège, qui devait être déclenché au bon moment, envoyer sa victime sur le second et ainsi de suite, pour un résultat non seulement très amusant à voir, mais surtout des plus efficace ! Prendre une malheureuse victime dans un piège à ours, lui asséner un coup de hache géante dans la tête pour le faire voltiger sur un mur de pic avant de le renvoyer fondre dans une cuve remplie de lave, c’est cruel, mais terriblement amusant. Surtout que  certains ne demandent que ça !

Une condition est nécessaire pour réussir chaque défi, mais la complétion des conditions annexes rapporte souvent gros !
Deception IV: The Nightmare Princess_20150715174203

Les ennemis n’étaient pas non plus sans défense, certains arborant de grosses armures et demandaient à ce qu’on brise d’abord leur défense à l’aide de pièges très lourds, ou ceux bien plus agiles apte à esquiver certains pièges au dernier moment. Et ça fonctionnait pas mal !

Velgyrie

Deception IV The Nightmare Princess reprend donc l’intégralité du contenu de Deception IV Blood Ties, mais y ajoute un nouveau scénario long de 100 nouvelles missions en vous mettant dans la peau de Velgyrie, une autre princesse démoniaque officiant cette fois dans le royaume des cauchemars pour voler les âmes de pauvres hères afin de les offrir à son père, le Malin lui-même. A la place d’être aidée par 3 démones, Velgyrie se verra réveillée et secondée par une androïde qui l’aidera à recouvrer ses pouvoirs tout en la guidant dans sa mission. Aucune différence n’est à noter dans la campagne de Laegrinna, mais Velgyrie rencontrera lors de ses missions les Princesses des épisodes précédents, comme Allura, Reina ou Millennia avant de les affronter dans un duel de pièges qui nous place donc la peau de la victime cherchant à esquiver les pièges ennemis pour pousser la princesse rivale dans les siens.

Laegrinna fait une incursion dans le scénario de Velgyrie... et elle n'est pas la seule
Laegrinna fait une incursion dans le scénario de Velgyrie… et elle n’est pas la seule

La plupart des niveaux – surtout ceux introduisant de nouvelles mécaniques – disposent d’une vidéo explicative optionnelle vous montrant comment mener à bien la mission pour ceux qui ne comprendraient pas toujours bien les objectifs – ceux-ci pouvant parfois être un peu flou dans les faits.

Donner un coup de pied est une compétence propre à Velgyrie... très utile si bien placé
Donner un coup de pied est une compétence propre à Velgyrie… très utile si bien placé

Velgyrie a quelques atouts dans sa manche, de nouvelles habilités, soumises à un cooldown. En effet, elle peut par exemple exécuter un cours dash dans une direction pour fuir un ennemi ou – plus intéressant – donner un coup de pied direct pour faire tituber son adversaire et le pousser une case en arrière. Cette dernière aptitude offre une plus grande précision dans le timing des attaques, permettant plus de souplesse dans les zones contenant des pièges en mouvement (un train, un wagon de montagne russe…), car bien entendu, plus votre combo est long, esthétique et douloureux, plus vous raflez de points à la fin de l’affrontement. De même, chaque mission impose une condition de victoire précise (qui implique le plus souvent de vaincre tous les ennemis avant la fin du temps impartis) mais aussi 3 conditions facultatives (faire un combo de 6 coups, utiliser un piège de la salle, etc…) qui vous permettront de remporter de nouveaux pièges, ou des améliorations de ceux-ci. En effet, certains pièges dotés d’une étoile proposent des bonus s’ils sont utilisés en combos dans certaines situations. Par exemple, le Hachoir suspendu avec une étoile octroiera un bonus de points si il est utilisé pour “réceptionner” un ennemi en plein air. Quand je vous dis qu’on vous pousse à être créatif… D’autant que lorsque vous utilisez certains éléments de décors une fois la vie de l’ennemi bien entamée, vous avez droit à un genre de Finish Move qu’il conclut en beauté la mise à mort de vos victimes.

Votre androïde Ephemera est là pour vous guider... et intégralement en français
Votre androïde Ephemera est là pour vous guider… au grand dam des victimes.

Coupez !

De nouveaux pièges sont également de la partie aux côté des boules de feu, des pics ou des tremplins. Vous pouvez ainsi envoyer vos ennemis doté d’armure dans une garde-robe qui les en débarrassera, les électrocuter ou – mon petit préféré – les piéger sur des toilettes qui ne manqueront pas de les envoyer au loin. Car oui, si la majorité des salles viennent de l’aventure principale, Velgyrie fera quelques incursions dans le monde réel pour quelques niveaux certes plutôt restreints, mais qui apportent un peu de fraîcheur avec ses plaines de jeu pour enfant ou ses salles de gym scolaires propices à la torture.

Autre nouveauté, le mode Studio, vous permettant de créer vos propres victimes (physique, classe, sexe, armes…) de les nommer et de les placer dans une des nombreuses salles du jeu en vue de façonner vos propres scénario ! Il vous est ensuite possible de les mettre en ligne et de télécharger les histoires des autres joueurs. Ce qui induit donc une quantité potentiellement illimitée de nouveaux niveaux originaux. Gardez cependant en tête que la customisation est limitée aux éléments que vous débloquez dans le scénario de Velgyrie, via ces fameuses conditions optionnelles.

Ci-dessous, un peu de gameplay maison.

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Série décidément trop méconnue chez nous, Deception IV The Nightmare Princess est bien plus amusant qu’il ne peut le laisser présager. Les graphismes sont austères, mais le gameplay est diablement (sic!) efficace et le contenu de cette version assure le spectacle avec ses nombreux pièges et la possibilité de créer ou de télécharger de nouveaux niveaux. De nombreux défis sont disponibles pour relancer l’intérêt du jeu, et les deux scénarios offre une durée de vie conséquente.

Mais le hic principal se situerait plutôt dans le format de vente. En effet, si il est possible d’importer sa sauvegarde depuis Blood Ties pour ne pas devoir tout refaire, nous n’avons ici au final qu’un add-on à Blood Ties qui aurait tout à fait justifié son existence en tant que DLC, moins en tant que nouvelle version vendue à prix plein. Si nous avons ici une version PS4 inédite que je peux conseiller sans problème aux amoureux d’univers torturés, de gestion de pièges et du “beau geste”, le constat est moins généreux pour les versions PS3 et PSVita.

Pour ceux possédant déjà Blood Ties, il va m’être difficile de vous le recommander à ce prix sur les mêmes machines. Si c’est là votre première incursion dans la série, vous risquez fort de vous prendre au jeu, malgré une certaine répétitivité à la longue.

Deception IV The Nightmare Princess

  • Développeurs Tecmo Koei
  • Type Simulation de Freddy Krueger
  • Support PS3, PS4, PSVita
  • Sortie 17 Juillet 2015

Y’a bon!

  • Deux campagnes conséquentes
  • En français
  • Un gameplay efficace
  • De nombreux pièges originaux et douloureux
  • Plus sexy que Freddy Krueger, faut avouer…
  • Les affrontements contre les autres Princesses
  • Le mode Studio

Beuargh!

  • Graphiquement austère
  • Répétitif à force
  • C’est un add-on vendu comme un nouveau jeu
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Total War : Warhammer dégaine une cinématique bien classe pondue avec le moteur du jeu
Next Street Fighter V : Necalli, un nouveau personnage très sauvage

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Gameplay: Shadow of the Tomb Raider – Prologue

11/09/2018
Close