L’avant-dernier épisode de la saison 1 de The Mandalorian est sorti le vendredi 20 novembre. Nous avons eu le temps de le digérer, maintenant il est temps d’en parler. Comme d’habitude cette critique contiendra des spoilers. Je vous invite donc à d’abord regarder l’épisode.

Commençons par un petit résumé. Mando reçoit un message de son ancien supérieur dans la guilde. Ce dernier lui propose un plan pour supprimer le commanditaire de la prime du bébé. Mando hésitera mais finira par accepter. Il s’entourera tout de même de coéquipiers dont il a un peu plus confiance et partira réaliser cette mission.

Mando n’est pas le seul à être venu accompagné.

Étant l’avant-dernier épisode de la saison, on sent le dénouement final arrivé. Ce qui nous amène à retrouver plusieurs personnages déjà vus dans la série.  Le premier était son boss dans la guilde, mais aussi le fermier ex-esclave l’ayant aidé dans le premier épisode, Kuil, la chasseuse de primes qui se planquait sur la planète paisible de l’épisode 4, Cara Dune et pour finir le droïde chasseur de primes de l’épisode 1, IG-11. Pas mal de têtes connues donc.

C’est avec ce premier point que je vais féliciter cet épisode. Revoir ces personnages est important pour nous comme pour Mando, cela fait plusieurs épisodes que l’on voit le monde du Mandalorien comme dangereux et fourbe. Pourtant un sentiment du groupe uni et fiable nous apparaît très rapidement. Ce qui est un joli tour de force. La série nous a décrit depuis le début un chasseur de primes solitaire avec un grand cœur, plaçant des graines ci et là pour qu’on arrive à ce moment d’équipe assez convaincante.

Cara toujours entrain de chercher sa vie calme et paisible.

Du côté des ennemis, au-delà de l’ancien boss dont la fourberie et le manque de confiance dégoulinent de partout, c’est surtout le retour de l’Empire comme une vrai menace pour nos personnages qui donne du drame à l’épisode. Comparé au premier aperçu que l’on a eu dans les premiers épisodes, les faire revenir propres, concentrés et sans cœur, reglorifie les stromatopores et l’Empire comme une menace compliquée à surpasser  mais qui est une épreuve obligatoire.

Le retour des Death Trooper fait plaisir même sur petit écran.

L’épisode est donc assez dense mais prend tout de même son temps en nous montrant ce que sont devenus nos têtes connues, tout en étant peu avare en détails. Le mystère autour du bébé, va à mon avis être un peu dissipé pour la suite. Dans cet épisode 7 sa place est omniprésente vu que c’est le principal souci de l’épisode, mais même en dehors de ça il joue sur nos attentes en utilisant plusieurs fois la force de manière inhabituelle. Ce dernier possédant une maîtrise instinctive assez grandiose; nous l’avons tout de même vu utiliser l’étranglement ainsi que le don de vie.

Ces choix ne sont à mon avis pas anodins. Les dons de vie sont assez peu courants car nous les avons vu rarement, et encore moins utilisés par un bébé. En général une certaine étude est requise pour arriver à réaliser le procédé. Ce qui nous montre que le bébé est instinctivement puissant dans la force. Cependant le 2e pouvoir qu’on voit est l’étranglement pour défendre Mando. Si l’étranglement n’est pas compliqué à réaliser, c’est surtout le côté haineux du geste qui soulève des questions. Et si le bébé puisait sa force dans le côté obscur?  Cela pourrait être une des raisons de sa recherche par les restes de l’Empire.

Nous approchons donc de la fin de la saison, et comme dit plus haut, tout se prépare pour le bouquet final. On retourne sur les planètes visités, on rallie ses troupes, l’ennemi est montré comme un vrai ennemi. L’objectif est de sauver la tête du bébé de la race de Yoda (il lui faudra un nom convenable un jour…). Le tout est bien raconté, c’est dramatique, touchant et amusant à la fois.  Vivement l’épisode final qui devrait donner une conclusion à tout cela.

Show Full Content
Previous Granblue Fantasy : Versus dévoile la ville d’Albion
Next Fiche de lecture: Pokémon aux origines du phénomène planétaire
Close

NEXT STORY

Close

Une nouvelle bande d’annonce pour Spider-Man : Into the Spider-verse

07/06/2018
Close