Atelier Rorona Plus : The Alchemist of Arland

  • Développeurs Gust Co. Ltd
  • Editeur NIS America
  • Type JRPG
  • Support PS3, PS Vita
  • Sortie 20/06/2014

Dans le même genre :

  • Atelier Rorona : The Alchemist of Arland
  • Atelier Meruru : The Apprentice of Arland

Hajimemashite

Konichiwa mina! On se retrouve pour le test de l’attendu, de l’estimé et de l’incontournable… J’ai nommé Atelier Rorona Plus : The Alchemist of Arland!! Un tonnerre d’applaudissement pour cette révision de la version 2011. Série plus que célèbre qui nous met ici au commande d’une alchimiste que son maître abandonne dans une situation périlleuse.

En effet, la réputation de votre shishou  est au plus mal et le château menace de faire fermer votre boutique d’alchimie!! Etant une feignasse de première ordre, votre patronne vous propulse au rang d’alchimiste et vous charge d’effectuer les multiples quêtes que l’on vous confie pour redorer son blason!!

Pour accomplir ces quêtes il vous faudra fournir des potions à qui vous le demande (château ou habitant de la ville) mais bien sûr vous ne disposez pas de tous les ingrédients nécessaires et c’est là que la galère commence!!

Parlons en des potions et du système d’alchimie, des composants de base (glands, écorces ou whatever) vous permettront de craft les bases de votre potion que vous devrez ensuite combiner. Plutôt simple et bien foutu le système en devient pourtant assez vite lassant, il manque peut-être des mini jeux pour l’assemblage, la cuisson, le touillage etc…

New-Atelier-Rorona-The-Origin-Story-of-the-Alchemist-of-Arland_2013_09-16-13_040

Course contre la montre

Accomplir des quêtes c’est bien mais pour vous immerger un peu plus dans l’ambiance du jeu, vous avez des deadlines (comme chez Pxl) à tenir et vous serez pressés comme des citrons par vos impératifs (comme chez Pxl encore ;). Exagération car les premières quêtes se font assez facilement dans les temps et vous sentez la confiance grandir.

Shikashi, il n’existe pas d’indications pour savoir où trouver tel ou tel ingrédient et sur la fin, vous pourrez éprouver quelques difficultés. Qui plus est, vos plantes et divers composants ne sont, bien sûr, pas dans le pays des bisounours mais dans des forêts et autres lieux infestés de monstres (vive l’urbanisation nomdediou) mais pas d’inquiétudes, vous avez de super ami(e)s prêt(e)s à vous aid… Wait, si vous voulez des compagnons, il faudra les payer hein?! parce que travailler pour la gloire ça va bien 5 minutes mais faut pas exagérer!!

Sinon, quid du nouveau système de combat? Simple et efficace il s’agit d’un tour par tour mais quelques nouveautés font leur apparition. Avec notamment la possibilité, pour un personnage, d’encaisser les coups pour l’autre (bonne idée en soi). Si la jauge adéquate est suffisamment remplie on pourra enchaîner les coups mais on reste tout de même sur du classique.

Kawaii

On va aborder l’aspect graphique du jeu. Ressortir un jeu de 2011 en le révisant, c’est bien, ça permet de l’améliorer et de bosser sur l’esthétique qui a pu prendre un coup de vieux. Les chara-designs sont très bons et le travail est appréciable. Plus mature, il plaira à la majorité et il nous a vraiment bien plu, c’est de la bonne japonaiserie comme on l’aime mais merde les mecs…

Retravailler les textures c’était en option? Je sais que l’aspect graphique ne fait pas tout mais là il y a des trucs qui arrachent les yeux tellement c’est laid. Mention spéciale pour le chaudron et les meubles que l’on voit assez souvent (quand on prépare nos potions magiques) et qui sont tout bonnement affreux!!

Pour ce qui est de l’extérieur (ville et forêt) ça passe plutôt bien mais il y a un autre soucis : c’est viiiiide!! Hormis les bestioles grouillantes mais facilement esquivables, il n’y a pas grand chose à voir et c’est un peu dommage.

atelier_rorona___the_alchemist_of_arland_ps3-00007232-low

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

Atelier Rorona Plus : The Alchemist of Arland est une révision de la copie sortie en 2011. Quelques modifications sur le système de combat, un peu de contenu inédit et un design retravaillé (pour les personnages). Est-ce suffisant? Le jeu reste bon mais j’avoue que les modifications ne sont pas folichonnes donc un avis mitigé qui laisse le même goût qu’une potion à la racine de Mandragore…

Y’a bon!

  • Charadesign soigné
  • Les voix japonaises
  • La psychologie des personnages
  • Broderline as hell

Beuargh!

  • Hormis les personnages, c’est assez moche
  • RépétiRépétiRépétitif
  • Manque d’indications parfois

L’info en +

La pierre philosophale (en latin : lapis philosophorum) est une hypothétique substance alchimique.

Pour Louis Figuier, les alchimistes attribuaient à la pierre philosophale trois propriétés essentielles :

« Si cet homme a le malheur de chercher la pierre philosophale, je ne suis pas surpris que de six mille livres de rente, il soit réduit à rien. Un philosophe qui a six mille livres de rente a la pierre philosophale. (Elle) conduit tout naturellement à parler d’affaires d’intérêt. »

 Voltaire

Montrer le reste de l'article
Précédent Les poils seront au poil dans The Witcher 3 grâce à Nvidia
Suivant Battle Princess of Arcadias | PS3 – Test

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Warhammer : Vermintide 2 est jouable gratuitement tout ce week-end sur PC

30/08/2018
Close