The Angry Video Game Nerd Adventures

  • Développeurs FreakZone Games
  • Editeur Screw Attack Entertainement
  • Type plateforme
  • Support PC
  • Sortie 20/09/2013

Dans le même genre :

  • Megaman
  • Les platformers de la période 8/16 bits

L’Angry Video Game Nerd (AVGN pour les intimes) est un des youtubeurs les plus connus de l’univers des gamers. Ayant débuté en 2004, à une époque lointaine où Youtube n’existait pas encore, James Rolfe de son vrai nom, a ouvert la voie à tout une série de youtubeurs, férus de bons et de mauvais jeux d’antan. Fort de son succès, l’AVGN se voit offrir un jeu à son effigie. Voyons ce que donne cet hommage tout en gros pixels.

He’s The Angry Video Game Neeeerd…

L’AVGN joue tranquillement avec ses amis à un jeu de merde quand soudain, ils se retrouvent tous aspirés dans le soft. Isolé, le Nerd va devoir parcourir plusieurs niveaux, tous plus nazes les uns que les autres, pour retrouver ses camarades.

Vous l’aurez compris, le ton est résolument à l’autodérision et à la parodie. The Angry Video Game Nerd Adventures est un plateformer de type old school, que ce soit par ses graphismes ou ses mécaniques.On contrôle donc l’AVGN armé d’un NES Zapper (le flingue pour jouer à Duck Hunt, vous vous rappelez?) qui devra parcourir plusieurs levels remplis de pièges afin de retrouver ses amis et sortir de ce jeu de merde. Retrouver ses amis est d’ailleurs optionnel, il est tout à fait possible de terminer le jeu avec juste l’AVGN. 3 autres personnages sont disponibles: Guitarman (Kyle Justin, le compositeur du célèbre générique de l’AVGN) qui peut tirer à travers les murs, Mike (Mike Matei, producteur chez Cinemassacre où bosse James Rolfe) qui a la capacité de voir les passages secrets et enfin Bullshit-Man (un des personnages des vidéos de l’AVGN) qui peut faire un double saut en pétant (non non, vous avez bien lu). L’AVGN lui pourra tirer dans 8 directions avec son Zapper.

The Angry Video Game Nerd Adventures screenshot 01

8 levels s’offriront à vous, chacun étant basé sur un archétype classique des jeux vidéo 8 et 16 bits. Château hanté à la Castlevania, cité futuriste façon Megaman,pays enchanté rose bonbon digne d’un Kirby, niveau rempli de neige (il y en a toujours un, toujours…) et j’en passe. On trouvera même un niveau rempli de gens tous nus, de bites géantes et de nibards trampoline, hommage tout en finesse aux vieux jeux « pornos » qui existaient sur Atari. Chaque niveau est évidemment truffé de pièges « coups de putes » et d’ennemis prêts à vous pourrir la vie en vous chiant dessus.

Car oui, à l’instar de ses vidéos, The Angry Video Game Nerd Adventures est plein de grossièretés, de pipi-caca, d’humour à 2 balles et de bières (qui vous serviront de barre de vie). Si vous êtes un chantre du bon goût et de la bienséance, vous risquez d’attraper des boutons en jouant à ce jeu. Le Nerd ne mâche pas ses mots et c’est en général pour dire des grossièretés. D’ailleurs, il vous faudra maitriser l’anglais sous peine de passer à côté de pas mal de références et autres clins-d ‘il. Il ne faut pas s’y tromper, le jeu est clairement destiné aux fans de l’AVGN et de l’univers des youtoubeurs américains. Pour preuve, les nombreuses caméos de ceux-ci dans le jeu: Egoraptor, Angry Joe, Mr Destructoid, Andre The Black Nerd, Wiz & Boomstick de « Death Battle », etc. Si ces noms ne vous disent rien, on ne vous en voudra pas mais cela illustre bien le public ciblé par un jeu comme The Angry Video Game Nerd Adventures. Même les bonus à ramasser renvoient à l’univers de l’AVGN : Le Glitch Goblin, qui freezera les ennemis pendant quelques secondes et le Super Mecha Death Christ 2000, qui détruira tout sur son passage (et répandra la parole divine dans la foulée).

The Angry Video Game Nerd Adventures screenshot 02

Jump’n Shoot-man

Comme nous le disions précédemment, The Angry Video Game Nerd Adventures est résolument old school. Le gameplay est assez simple : on saute, on tire et on évite de mourir, un peu comme dans Megaman. Vous aurez à votre disposition 30 vies (en mode normal) pour essayer d’aller le plus loin possible. Dit comme ça, vous pensez « ppff 30 vies, trop facile! ». Que nenni jeune padawan! Car il vous arrivera de mourir en boucle des dizaines de fois! Chaque level est rempli de pièges: plateformes mouvantes, ennemis à trajectoires imprévisibles, piques qui surgissent sans prévenir,etc.On trouve aussi des blocs « tête de mort », ces derniers vous tuent au moindre contact, et ce, même pendant la frame d’invulnérabilité (lorsqu’un autre ennemi vous touche). Et il leur arrive parfois d’apparaître/disparaître pour notre plus grand malheur!

The Angry Video Game Nerd Adventures est truffés de passages « coups de putes » . Vous savez lorsque, par exemple, un bonus ou une vie supplémentaire est placée dans un endroit improbable et que nous, pauvres joueurs avides, nous tentons tant bien que mal de l’obtenir à grand frais. Ou encore lorsque la vie ou la mort ne tient qu’à un seul pixel sur une plateforme cernée de boules de feu qui tournoient à vitesse grand V. Le genre de passage qui donne envie de s’arracher les cheveux et de balancer sa manette dans la tv (attention, ca peut vous couter cher!). Néanmoins, la difficulté du jeu n’est pas insurmontable et avec un peu de patience, le joueur en verra le bout en 2-3h (en mode normal évidemment).

Au rayon des points faibles, outre la durée de vie un peu faiblarde, on notera aussi que le soft manque de variété questions ennemis et mécaniques de jeu. Certes, The Angry Video Game Nerd Adventures est une parodie de mauvais jeux mais on aurait aimé un peu plus de diversité. Un détail aussi qui peut se révéler énervant: lorsque vous mourrez, un écran apparait avec l’AVGN nous lançant une réplique bien vulgaire et dégueulasse dont il a le secret. C’est marrant, mais à votre 43ème mort, ça devient un peu lassant et on a qu’une envie, c’est de presser sur Start pour passer ce foutu écran!

The Angry Video Game Nerd Adventures screenshot 03

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

The Angry Video Game Nerd Adventures est un petit jeu old school comme on les aime. Dur, frustrant et drôle, il se destine surtout aux fans de l’AVGN, ceux qui connaissent le personnage et son univers. Les autres passeront à côté des références et clins d’œil mais pourront quand même profiter de ce titre pour ce qu’il est: un jeu de plateforme à l’ancienne. Néanmoins, on aurait aimé en voir plus (surtout quand on est fan de l’Angry Video Game Nerd),  le jeu se finissant très (trop?) vite et le manque de variété des situations rencontrées ne favorisant pas la rejouabilité.

Y’a bon!

  • Un jeu plein de clins-d’oeil, pour qui aime l’AVGN
  • Platformer old-school
  • Décalé
  • Une licorne volante arc-en-ciel comme boss!!

Beuargh!

  • Un peu court
  • Les écrans de game over après chaque mort
  • Ennemis et mécaniques qui manquent de diversité
  • Un poil cher

La désinfo en +

On a tendance à l’oublier mais l’AVGN a inspiré nombres de youtubeurs dont Le Joueur du Grenier.

Frédéric Molas, dit le Joueur du Grenier (ou JDG) est le créateur, auteur, réalisateur éponyme d’une série de vidéos critiques humoristiques de vieux jeux vidéo filmée, coécrite, coréalisée et coprésentée par Sébastien Rassiat. L’émission se spécialise dans des critiques à but humoristique (voire satirique) de vieux jeux vidéo souvent d’une grande difficulté ou étant très mauvais, appelées « vidéos du grenier ». Cependant, au fil du temps, les émissions se sont diversifiées, avec plus d’éléments de mise en scène, des hors-séries critiquant des films, séries ou dessins animés, ainsi que d’autres vidéos spéciales aux thèmes variés.

Show Full Content

About Author View Posts

Petit Ange Parti Trop Tôt

Parfois, un Pixel s'éteint et vogue vers d'autres horizons. Mais ce n'est pas parce qu'il ne fait plus partie de notre grand barbecue que ce qu'il a écrit disparaît !

Previous Grim Dawn |Aperçu
Next Saint Seiya Brave Soldiers

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

L’extension « The Heart of Fire » de Neverwinter se date sur PC et se montre en vidéo

30/08/2018
Close