Je le confesse, je n’ai jamais entendu parler du jeu, point de départ de cette fan-fiction Among Us – Un traître dans l’espace (bouclier anti-tomates activé). Je choisis pourtant de ne pas me renseigner avant d’avoir terminé la lecture du livre, et de découvrir l’histoire en lecteur lambda, afin de vérifier si elle est également intéressante pour les non-initiés.

Me voici donc en train de suivre les pas de Valdemar, dit V. (oui, moi aussi à sa place j’aurais pris un surnom… à moins que ce ne soit parce qu’on-ne-peut-pas-prononcer-son-nom), dans le vaisseau vieillot où il effectue ses tâches quotidiennes. En suivant la liste qui s’affiche sur son casque, il se retrouve fréquemment perdu (il ne semble pas plus doué que moi pour se repérer dans l’espace, euh… on se comprend !).

Le jeune garçon aime visiblement la routine et la tranquillité. Malheureusement pour lui, une alerte tombe, et les dix membres de l’équipage (dont on a pu découvrir quelques traits de caractères précédemment) se rejoignent dans la cafétéria pour apprendre la sinistre nouvelle : un des membres de l’équipage a été retrouvé mort et sectionné, il ne fait aucun doute que l’origine est criminelle. Après quelques brefs échanges, chacun doit voter et décider d’éjecter ou non un des coéquipiers !

Tandis que la biologiste de l’équipe – et amie d’enfance de V.- étudie le corps du défunt, chacun retourne à ses tâches directement après le vote, accompagné d’un autre membre de l’équipage. Tensions assurées pour chacun ! 

Lorsqu’un deuxième cadavre est découvert, pas plus épargné que le premier, le doute n’est plus permis : un des équipiers a l’intention de décimer salement tout l’équipage.

V. ne compte pas se laisser tuer sans agir, et tente de démasquer le – ou les – coupable(s)…

Voici donc mon verdict de néophyte, sans appel : ce livre ne sera pas éjecté dans l’espace.

V. est un personnage assez posé, agréable, et ses réactions sont justes, ce qui aide à l’immersion. Il partage ses réflexions et ses doutes, notamment aux moments des votes. 

Tout comme notre héros, on tente d’identifier le meurtrier, ce qui n’est pas évident car on sait finalement peu de choses sur les personnages. Car si certains sont antipathiques, comme dans la réalité, ça ne fait pas d’eux des tueurs. Et l’inverse peut également être vrai…

La lecture est fluide, le système de “tribunal-express” ajoute du suspense et de l’intérêt à l’histoire, la rythmant autant que les meurtres. 

Est-ce un choix, ou simplement la taille réduite du roman (185 pages) ; on ne s’attache pas vraiment aux équipiers, et on ne pleure pas les morts. Un de perdu, 10 de… ah non. Pour autant, ce n’est pas un point noir, juste un fait.

Le roman est conseillé à partir de 13 ans, ce qui est cohérent. Il y a quelques passages plus « ouverts biologiquement », et on parle bien sûr de meurtres, mais rien de réellement choquant. On ne sortira pas submergé par l’émotion d’avoir découvert les intestins d’un personnage favori.

Via l’amitié de V. avec la biologiste, des informations sont distillées judicieusement, et les dernières pages sont un point d’orgue à cette aventure spatiale, qui peut tout à fait se lire sans connaître le jeu dont est inspiré la fiction, et donne envie de découvrir Among Us – ne serait-ce que pour ne pas recevoir les prochaines tomates !

Show Full Content
Previous Les licences Panzer Dragoon et The House of the Dead seront maintenant distribuées par Microids
Next Nacon, Teyon et MGM font équipe pour développer RoboCop: Rogue City

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Un accès à la bêta de Dead Island 2 pour la préco d’Escape Dead Island

24/10/2014
Close