Bien que l’univers du survival horror soit aujourd’hui solidement ancré dans la culture vidéoludique, il est important de jeter un coup d’œil dans le rétro de se rappeler ses modestes débuts, souvent marqués par des titres emblématiques qui ont façonné le genre. Et quoi de plus emblématique que Alone in the Dark ?

L’ouvrage « Les dossiers Alone in the Dark: Enquête sur les origines du survival horror« , publié par Third Editions, nous plonge dans les profondeurs mystérieuses du premier jeu Alone in the Dark, un titre souvent considéré comme le pionnier du genre. Avant même l’essor de franchises comme Silent Hill et Resident Evil, c’est avec Alone in the Dark que le survival horror a fait ses premiers pas. Mais il est amusant de noter bien que le terme lui-même n’ait été popularisé qu’avec la sortie de Resident Evil en 1996.

Si tous les jeux principaux Alone in the Dark ont été développés par des Français, il n’existait aucun livre relatant le périple de leurs concepteurs. Jusqu’à ce jour.

Third Editions

L’ouvrage s’ouvre sur une belle préface de Frédéric Raynal, créateur original du jeu, qui partage ses souvenirs et son amour pour ce projet.

L’auteur, Nicolas Deneschau, accompagné de Third Editions, nous offre une exploration sombre mais prenante de l’histoire et de l’héritage de cette franchise, révélant les coulisses de sa création et son impact sur le monde du jeu vidéo. Et il le fait à la manière d’une enquête, retracée point par point, ce qui rend la lecture vraiment prenante, comme si l’on découvrait des informations au fil d’une recherche dans des archives poussiéreuses, comme dans les vieux récits d’horreur cosmiques pulp.

Dans un style narratif rappelant les romans d’aventure horrifiques, Deneschau nous transporte dans les ténèbres du manoir de Derceto, où se déroule le premier Alone in the Dark ainsi que le dernier épisode. À travers une enquête méticuleuse, il explore les origines du jeu, revenant sur les premiers balbutiements du développement et les défis techniques rencontrés par l’équipe de développement. Les lecteurs redécouvrent ainsi les inspirations gothiques du jeu, ses références à l’œuvre de Lovecraft, et l’ambiance unique qui a captivé les joueurs au début des années 90 avec sa conception très cinématographique (et cette fichue main sur le rebord de la fenêtre).

À travers quatre parties distinctes, Deneschau explore les différentes époques de la franchise, depuis ses débuts jusqu’à son retour très récent (que je n’ai pas encore fait, d’ailleurs). Nous sommes invités à plonger dans les coulisses du développement, à travers des anecdotes, des interviews et des témoignages qui dévoilent le processus de création du jeu et de ses suites.

Fait rare dans la collection Third Editions, des documents officiels et des illustrations de la création du jeu sont présentés en annexe, nous offrant un aperçu unique de l’univers et de l’histoire de la franchise. Avec une écriture toujours aussi immersive et des illustrations, « Les dossiers Alone in the Dark » nous plonge dans l’histoire et l’essence même du survival horror, nous plongeant dans la série qui a marqué toute une génération de joueurs, et qui continue aujourd’hui à semer son héritage.

L’objet : L’illustration et la couverture

La couverture classique des dossiers Alone in the Dark: Enquête sur les origines du survival horror est illustrée par Mathieu Lauffray. Illustrateur, peintre, et dessinateur de bande dessinée français, né le 17 février 1970 à Paris.

Retrouvez une partie de son travail sur Artstation.

Il est surtout connu pour son travail dans les domaines de l’illustration de livres, de couvertures de bandes dessinées, ainsi que pour ses contributions à l’industrie du cinéma et du jeu vidéo. Lauffray est notamment célèbre pour sa série de bandes dessinées « Prophet », qu’il a co-créée avec le scénariste Xavier Dorison. Une autre œuvre notable est « Long John Silver », une série de bande dessinée inspirée du roman « L’Île au trésor » de Robert Louis Stevenson, également réalisée en collaboration avec Xavier Dorison.

En plus de son travail dans la bande dessinée, Lauffray a réalisé de nombreuses illustrations pour des livres, des magazines, et des couvertures de romans. Ses œuvres sont souvent caractérisées par un style dynamique et atmosphérique. Il a également travaillé comme concept artist pour l’industrie du cinéma et des jeux vidéo, apportant sa vision artistique à divers projets. Par exemple, il a contribué au design conceptuel pour des films comme « Le Pacte des loups » et « Saint Ange ».

En 2000, il crée des illustrations et conçoit les personnages pour Alone in the Dark: The New Nightmare avec l’illustratrice Claire Wendling. La boucle est bouclée, en 2024, il dessine donc l’illustration principale de l’édition classique du livre consacré à la saga chez Third Editions.

Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Les superpouvoirs des livres chez Gründ – Fiche de lecture
Next Les infos Pokémon de la semaine : Jungko à l’honneur

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Switch Online: 6 nouveaux titres NES majeurs

07/11/2018
Close