Je vais vous confesser que j’avais complètement oublié l’existence de Pokémon GO. Il avait été éclipsé dans mon esprit par l’annonce de Pokémon Soleil et Lune. Du coup, le communiqué de presse reçu cette après midi a le double mérite de le rappeler à mes bons souvenirs et d’apporter quelques infos concrètes sur le titre.

Pokémon GO devrait sortir sur mobile dans le courant de cette année à la fois sur l’App Store et sur Google Play. Son concept : encouragera les dresseurs à partir à la recherche de Pokémon dans le monde réel. Un bon moyen de faire sortir le geek de sa grotte. A l’heure actuelle, les caractéristiques, les langues disponibles, le design et l’apparence générale sont encore en cours de développement. On n’en saura pas plus là-dessus.

Ce qu’on sait part contre, c’est que certains Pokémon sauvages n’apparaissent que dans leur environnement naturel : ainsi, les Pokémon de type Eau ne peuvent apparaître que près des lacs ou des océans. Quand un monstre de poche sera dans les parages, votre smartphone se mettra à vibrer et vous pourrez tenter de le capturer en utilisant l’écran de l’appareil pour lancer une Poké Ball. Les Poké Balls et autres objets spéciaux sont acquis dans les PokéStops situés dans des endroits tels que des créations artistiques publiques ou des monuments historiques. Plus vous avancerez dans le jeu, en capturant du monstre, plus votre niveau de Dresseur augmentera, ce qui permettra de capturer des Pokémon plus puissants et d’obtenir de nouveaux objets.

Concernant les évolutions, certains Pokémon ne peuvent évoluer que si la même espèce est capturée plusieurs fois. Des Œufs de Pokémon, disponibles dans les PokéStops, écloront quant à eux lorsque le joueur aura parcouru une certaine distance. Pour jouer à qui a la plus grosse, il sera possible de déverrouiller des médailles qui sont attribuées lorsque divers défis sont accomplis avec succès.

Des combats d’Arène sont aussi prévus. Après avoir choisi leur équipe, les joueurs pourront assigner leurs Pokémon à des Arènes vides. Comme les PokéStops, les Arènes seront situées dans des lieux existants, et comme un seul Pokémon par joueur peut être assigné à une même Arène, ses co-équipiers devront synergiser pour construire une défense solide. Une Arène déjà associée à une autre équipe peut être défiée par deux autres équipes.

Voilà, ces petites infos devraient aguicher le poké-fan qui se prépare sans doute mentalement à parcourir le monde – le vrai, celui de l’IRL- pour devenir le meilleur dresseur.Pokémon GO Image du jeuPokémon GO ImagePokémon GOPokémon GO Image du jeu sur mobile

Show Full Content

About Author View Posts

Mr Scintillant

Actuellement, je tape la carte sur MTG Arena et Legends of Runeterra, tout en continuant mon marathon Kingdom Hearts

Previous The Banner Saga 2 : le 19 avril sur PC et Mac mais pas sur consoles
Next Street Fighter V – Rise Up Diaries #2

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Domiverse est disponible sur Steam

08/03/2018
Close