The Vanishing of Ethan Carter : débrouille-toi tout seul

Voilà un titre qui était dans ma célèbre “Liste de jeux à faire sur PC quand j’en aurai un qui le supportera”. Maintenant que je dispose de cette fameuse machine, voilà-t-y pas que le studio The Astronauts annonce la sortie de leur jeu d’aventure narratif sur Playstation 4 et amélioré à l’aide de l’Unreal Engine 4 (qui m’avait déjà bien bluffé sur Kholat). Pouvais-je être plus content ?

Get Carter

Paul Prospero est un enquêteur qu’on appelle quand personne ne croit à votre histoire. Alerté par une lettre du jeune Ethan Carter au sujet d’étranges événements survenus dans la Red Creek Valley, il se rend sur place et découvre une série de meurtres étrange, ainsi que divers indices menant à une présence séculaire qui influence l’esprit des gens.

La reconstitution des enquêtes mettront en lumière de bien étranges scènes.
La reconstitution des enquêtes mettra en lumière de bien étranges scènes.

Si Red Creek Valley est totalement vide de toute vie, Prospero a la capacité de revivre certains événements en récoltant des indices et en rétablissant leur chronologie. Les lieux sont vastes et nombreux sont les mystères qui croiseront votre route. Néanmoins, les développeurs ont jugé bon de vous laisser entièrement libre du déroulement des évènements. Vous êtes ainsi lâché dans la vallée, et devez fouiller dans les environnements pour reconstituer le cheminement des faits. Et qu’on se le dise : c’est réellement magnifique ! Les décors fourmillent de détails, le tout baigné dans une lumière chaude et apaisante. Aussi réalistes que les décors puissent paraître, ils restent nappés d’une ambiance éthérée qui sied parfaitement au surnaturel du titre.

« All Truth lies here »

Le dormeur doit se réveiller

Ainsi, Prospero sera confronté à plusieurs énigmes qu’il devra résoudre si il veut délier les fils du mystère entourant la disparition d’Ethan. Et aucune indication ne vous sera donnée pour se faire. A vous de fouiller les (magnifiques) lieux, et de trouver les mécanismes ou les nombreux documents étoffant l’histoire de Red Creek Valley, et de découvrir comment tout cela fonctionne. Il s’agira le plus souvent de trouver des objets, d’analyser des lieux et de recomposer une chronologie d’événements.

Loin d’être linéaire, cette enquête vous fera suivre une étrange personne au fond des bois jusqu’aux confins de l’univers, vous confrontera à une maison étrange, à une mine effrayante qui renferme quelque chose, une sorcière et à d’autres scènes de meurtres toutes plus étranges les unes que les autres qu’il va falloir élucider.

Nom de Zeus !? Il se passe quoi là ?
Nom de Zeus !? Il se passe quoi là ?

De nombreuses autres critiques attestent d’une baisse de difficulté des dites énigmes dans la dernière partie du jeu, mais cela a une raison toute bête : The Vanishing of Ethan Carter est un jeu narratif d’abord qui ne souhaite pas bloquer le joueur outre mesure. Les deux dernières énigmes sont simplement les seules à être obligatoires pour accéder à la fin du jeu. Mais pourquoi diable donc s’embêter à résoudre les autres ? Car vous passeriez alors à côté de l’énorme travail d’écriture qui a été fait et de la véritable conclusion du l’histoire. En effet, chaque énigme mènera à des informations cruciales pour établir des liens entre les personnes et les événements.

Le monde est-il perdu ?
Le monde est-il perdu ?

Si tout cela vous paraîtra sans queue ni tête au départ, rien n’est fait au hasard et The Vanishing of Ethan Carter joue parfaitement bien avec ses références littéraires (Lovecraft en tête) pour placer astucieusement tous ses éléments scénaristiques en brouillant les pistes. Rares sont les titres bénéficiant d’une telle attention portée à l’écriture et qui arrivent à surprendre les joueurs habitués au genre. Si tout le jeu se veut aussi une promenade, la conclusion vous permettra heureusement de revenir à chaque endroit rapidement pour essayer de terminer les énigmes que vous auriez ratées. Et croyez-moi, le manque d’indication aidant, il est relativement simple d’en rater une et de se contenter d’avancer dans le jeu sans en croiser plus de la moitié. L’exploration n’est heureusement pas ennuyeuse grâce aux magnifiques environnements et jeux de lumières, du moins pour tout qui y est sensible.

Suivez les indices

Difficile de vous en parler d’avantage sans ruiner le sentiment de découverte qui étreint le joueur à son arrivée à Red Creek, mais si vous êtes un amoureux des ambiances oniriques, des histoires surnaturelles et d’énigmes sans “action” à proprement parler, je peux vous conseiller sans crainte l’achat de ce titre qui vous fournira une excellente expérience narrative !

Coooonclusion. Je dis non! Mais un Avis, je dis OUI!

En arrivant sur console, the Vanishing of Ethan Carter se bonifie graphiquement en passant sur l’Unreal Engine 4. Cette mise à jour visuelle étant également disponible sur PC, voilà une excellente raison de le relancer si vous le possédez déjà pour terminer toutes les énigmes et accéder au fin mot de l’histoire.

Pour les joueurs console, voilà une aventure “qui ne vous prendra pas par la main” et qui risque peut-être de vous frustrer si la curiosité n’est pas l’un de vos trait. Comptez environ 5 heures de jeu en ligne droite, mais parole est donnée qu’il vous en faudra beaucoup plus pour tout découvrir et savoir ce qu’il est advenu d’Ethan. Le genre de jeu qu’on déteste terminer, parce qu’on souhaite rester encore et encore enveloppé dans son mystère…

The Vanishing of Ethan Carter

  • Développeurs The Astronauts
  • Type Aventure narrative
  • Support PC, PS4
  • Sortie 15 Juillet 2015

Y’a bon!

  • L’Unreal Engine 4 fait des merveilles
  • Une histoire passionnante et étrange à souhait
  • Des énigmes intrigantes et surréalistes
  • Le doublage de Prospero

Beuargh!

  • Des petites baisses de framerate parfois
  • La liberté risque d’en frustrer plus d’un
  • L’énigme des mines tranche un peu avec le reste
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Le streaming PC vers Xbox One aussi possible
Next League of Legends : Riot tue un personnage

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

La première saison de Walking Dead (de Telltale Games) est dispo sur Switch

28/08/2018
Close