Dans le genre “curiosité vidéoludique”, The Magic Circle déboule sur console de salon après son incartade sur PC. Oh, bien entendu, il n’est pas très long et complètement doublé en anglais (mais sous-titré en français),  mais ne vous êtes-vous jamais posé la question de savoir ce qui pouvait bien se passer dans la tête de développeurs un poil mégalos pendant les trop longues périodes de développement d’un jeu ? Ou dans la tête de leur création ? C’est exactement ce que vous propose The Magic Circle, un jeu bloqué depuis 20 ans et loin d’être finalisé. Toute ressemblance avec des personnes existantes ou ayant existé serait le fruit d’une pure coïncidence…

La bisbille entre développeurs n'est pas qu'une légende
La bisbille entre développeurs n’est pas qu’une légende

Le Cercle magique

Vous voilà testeur lambda coincé dans une beta à rallonge d’un titre de Fantasy, où vous devez retrouver 4 artefacts puissants pour ouvrir la porte menant au Sorcier maléfique. Celui-ci se présente d’ailleurs à vous, mais il n’est pas encore animé, ni vraiment doublé ; donc c’est le développeur, Ish, qui s’en charge.

Vous voilà bientôt devant 5 portes, dont la plus grande mène à votre ennemi, mais vous devez d’abord passer 4 portails menant vers de dangereuses contrées en vue de ramener 4 clés qui… ah non, les niveaux ne sont pas encore terminés… Je reprends : on vous file donc directement 4 clés à remettre en place et vous accédez au boss. Seulement, comme la violence c’est pas bien et que ça causait de nouvelles dissensions internes, les développeurs ont purement et simplement retirés les armes du soft. Mais pas les monstres. Quand ces derniers vous attaquent pour défendre le Sorcier, vous succombez, devenant un fantôme… mais ça vous donne accès à la fin du jeu.

Oui c'est un univers de Fantasy, mais avec des restes de vieux projets abandonnés
Oui c’est un univers de Fantasy, mais avec des restes de vieux projets abandonnés

Un peu plus de 5 minutes c’est court… Autant de travail pour ça ? Et ces incessantes disputes entre le “Père Stellaire”, chef de projet et son assistante, retenue en otage par contrat, cherchant à faire capoter le projet pour retrouver sa liberté. Mais c’est sans compter sur la nouvelle stagiaire tenant le développeur en très haute estime et donnant le meilleur d’elle-même pour faire de ce titre une réussite.

Je vous sens perplexe.

C’est normal.

.Hack

Modifiez et dirigez vos minions, c'est rigolo
Modifiez et dirigez vos minions, c’est rigolo

Quand vous replongez dans le jeu en relançant une nouvelle partie, vous êtes étrangement contacté par “Le Pro”, quelqu’un qui veut visiblement foutre un peu le boxon dans la création toujours inachevée du Développeur et vous dote d’un pouvoir : celui de la Vie. En gros, vous remplissez une jauge en puisant dans des sources disséminées ça et là et vous vous en servez pour “remplir” certains éléments en leur donnant de la consistance : un pont, mais aussi un allié mort… parce que oui, vous êtes peut-être désarmé, mais ce n’est pas le cas de vos ennemis, parmi lesquels on retrouve des champignons magiques, des insectes, des machins à quatre pattes plein de dents, des zombies, voire des robots…

Les concepteurs s’embrouillent constamment sur des questions de détails, débouchant le plus souvent sur les choix les plus absurdes

Par chance, le Pro vous indique aussi que la Vie vous sert à piéger les monstres pour les réécrire. Si l’un d’eux vous attaque, vous pouvez le figer et entrer dans ses propriétés.

Oh tiens, je vais remplacer “Alliés du monstre” par “Le héros” par exemple, pour m’en faire un gentil chien de garde. Pareil pour ce zombie-là. Oh, une pierre qui flotte dans la lave. Ses propriétés m’apprennent qu’elle est ignifugée… hum, pratique, je prends et je stocke dans mon inventaire, on ne sait jamais. Et la propriété “Paratonnerre” là pourrait aussi me servir à passer les portes électrifiées non ? Oh un téléporteur sur le sol, si je fouillais ses propriétés…

Ne loupez pas les journeaux des développeurs, c'est succulent
Ne loupez pas les journaux des développeurs, c’est succulent

Bref vous aurez compris, vous aurez la capacité de modifier “la Matrice” pour la tordre à votre volonté et progresser à l’aide de bugs et autre tricherie en combinant les propriétés et en faisant preuve d’inventivité. Les Développeurs interviendront souvent entre eux sous la forme d’yeux volant, ou commenteront votre avancée, certains vous poussant même à faire planter le jeu par moment, juste pour embrouiller leurs collègues.

Le pire ? C’est que ça fonctionne vraiment bien ! Le titre est court, mais il a choisi de ne pas s’étirer en longueur conscient de ses limites de gameplay qui finissent forcément par se répéter. On reste parfois un peu perdu dans le mini monde ouvert, fouillant chaque recoin pour dégoter de nouvelles capacités, on se retrouve parfois bloqué en tournant en rond jusqu’à ce qu’un éclair de génie vous donne l’idée de combiner certains pouvoirs avec certaines créatures ou spécialités, car tout n’est pas si simple et, comme se plaît à le rappeler l’assistante ou les notes présentes dans le titre, le jeu est truffé de bugs et de parties non-achevées. A vous d’en tirer parti pour progresser, avec comme but ultime : aider “Le Pro” à se venger de ses Dieux inconsistants et irresponsables.

Conclusion

Avec une patte graphique simple mais qui claque, un humour pinçant constant qui ne doit pas être très éloigné de la réalité de certains développeurs et des idées de gameplay originales, The Magic Circle fait mouche. Les concepteurs s’embrouillent constamment sur des questions de détails, débouchant le plus souvent sur les choix les plus absurdes dont vous faites les frais. Et si au final le jeu est vide, relativement simple et court, il propose une réflexion sur le milieu du jeu vidéo, des joueurs tout puissant en passant par les développeurs mégalo ou paresseux. C’est drôle, satyrique, pas toujours très ergonomique, voire pas extrêmement finalisé, mais bien pensé !

The Magic Circle Gold Edition

  • Développeurs Question Games
  • Type Puzzle Walking Sim
  • Support PS4, PC, XBox One
  • Sortie 26 Avril 2016

Y’a bon!

  • Graphiquement réussi
  • Très bien écrit et doublé
  • De bonnes idées de gameplay

Beuargh!

  • Un peu court
  • Un peu facile
  • Parfois confus quand on a plusieurs alliés à gérer
  • D’avantage un Walking Sim avec quelques énigmes qu’un vrai Puzlle Game
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Précédent LEGO Star Wars Le Réveil de la Force | Test
Suivant Mark Of The Wolves revient sur PS4 et PSVITA

Commentaires

Laisser un commentaire

Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Resident Evil 7 : les premiers DLC datés

24/01/2017
Close