Tests : Type Rider, Homo Machina et Vandals

Des expériences artistiques intéressantes.

La Nintendo Switch commence à être le réceptacle de beaucoup de jeux étonnants et parmi toute cette créativité, on peut découvrir de belles surprises. Est-ce que Type Rider, Homo Machina et Vandals entrent dans cette catégorie ? Vous n’allez pas tarder à le savoir. Petite précision avant de commencer, ce test est un bundle car ce sont des jeux à courte durée de vie et nous les avons reçus en même temps chez PXLBBQ. De plus, ils sortent tous le même jour grâce au même éditeur. Vous voilà prêts à vivre une expérience unique !

Armés de notre bombe de peinture, de nos polices de caractères et de notre imagination, nous plongeons dans ces tests.

Type Rider : Naviguez dans les polices de caractères et l’histoire de l’écriture.

Créé par l’artiste Cosmographik, Type Rider vous propose, à travers 10 « livres » d’apprendre à connaître l’évolution de l’écrit, d’abord à la main, puis à travers l’imprimerie, par le prisme des polices de caractères les plus connues : Gothic, Garamond, Didot, Carendon, Times, Futura, Helvetica, Pixel (tiens, tiens, tiens…) et enfin Comic Sans MS (qui est un niveau caché). Basé sur un projet étudiant, on vous propose d’incarner les deux points (:) dans un jeu de plateforme qui vous demandera de collecter les lettres de l’alphabet dans le niveau de la police concernée.

L’histoire de l’écriture est passionnante à bien des égards !

Il s’agira également de ramasser des astérisques qui vous renseigneront sur les personnages importants de l’époque concernée par le niveau. Par exemple, Gutenberg sera cité à travers sa fameuse Bible imprimée. Le jeu est très beau visuellement et facile à prendre en main. Malgré sa rejouabilité limitée, c’est une expérience prenante pour le premier run. Malheureusement, les titres qui accompagnent sa sortie sur Nintendo Switch n’ont pas le même intérêt vidéoludique. 

Homo Machina : Vivez la complexité du corps humain… Mécaniquement.

Si comme votre serviteur, vous avez adoré le dessin animé Il était une fois… la Vie et que ça a pu vous donner une vocation de biologiste en herbe, vous allez vite trouver vous marques en jouant à Homo Machina. En s’appuyant sur les travaux de Fritz Kahn qui a tenté d’expliquer le fonctionnement du corps humain à travers l’analogie industrielle, ce jeu se présente comme un puzzle géant pour nous montrer à travers des résolutions surréalistes comment notre corps se réveille chaque matin ou comment il peut sentir une odeur de café bien chaud.

Quelle est cette odeur envoutante qui chatouille mes narines ?

Si le concept est intéressant, Homo Machina sur Switch est le portage d’un jeu mobile. Et autant vous prévenir qu’il vaut mieux jouer en mode portable orienté verticalement pour profiter des beaux graphismes du jeu. Si vous vous aventurez sur le mode TV, la détection de votre Joy-Con risque de vous rendre fou par son imprécision. Cette ressortie bête et méchante sans réels efforts d’ergonomie gâche réellement une idée brillante qui aurait pu ravir bien des joueurs. Quel dommage de rater le coche aussi bêtement !

Vandals : Infiltrez-vous dans la ville pour exprimer tout votre talent artistique.

Finissons ce tour d’horizon pour le nouveau jeu de Cosmografik. Vandals sur Switch est également un portage du jeu mobile du même nom qui vous propose de grapher sur les murs de 5 villes à travers le monde : Paris (en 1968), New York (en 1974), Berlin (en 1984), Sao Paulo (en 1992) et enfin Tokyo (en 2000).

Saurez-vous distraire les forces de l’ordre pour commettre votre méfait ?

Basé sur un gameplay d’avancement case par case (à la manière d’un Hitman GO), vous devrez éviter d’être repéré par la police afin de laisser vos oeuvres d’art s’épanouir sur les murs et autres surfaces des cités que vous traverserez. Vous pourrez par ailleurs attirer l’attention des flics vers un autre emplacement en lançant des bouteilles ou en utilisant votre sifflet. Là encore, le concept de Vandals est vraiment intéressant, mais le mode portable est à privilégier si vous voulez éviter la crise de nerfs. Votre progression sur les 60 niveaux que compte le jeu sera assez linéaire même si la difficulté augmente assez rapidement. Vandals est un excellent jeu qui aurait mérité, lui aussi, un peu plus de travail pour qu’il soit réellement accessible sur la console de Nintendo. 

Revenir à la réalité après avoir expérimenté Type Rider, Homo Machina et Vandals (Conclusion)

L’arrivée de ces trois titres à portée éducative sur Switch a le mérite de permettre à d’autres joueurs de découvrir 3 perles dans leur postulat de base. Malheureusement, Homo Machina et Vandals souffrent tous les deux d’un manque de soin assez criant pour rendre ces deux titres moins accessibles sur Switch. Même s’ils restent assez intéressants à jouer en mode portable, le mode TV va vous rendre chèvre. Type Rider de son coté est réussi aussi bien au niveau ergonomique que de son contenu. Toutes ces polices de caractères que l’on utilise quotidiennement sans y penser ont une histoire vraiment intéressante. Le meilleur conseil que l’on puisse vous donner est d’acheter le ou les jeux qui vous correspondent le mieux, pour passer un excellent moment en famille. Et même si on peut être déçu des portages de Homo Machina et Vandals, ce sont des heures de jeu qui ne seront pas oubliées pour autant. 

Nous espérons que vous avez apprécié de lire nos « impressions » au sujet de Type Rider, Homo Machina et Vandals.

Temps de lecture : environ 3 minutes

Type Rider, Homo Machina et Vandals 

  • Développeurs Ex Nihilo (Type Rider), Darjeeling (Homo Machina), Cosmographik (Vandals)
  • Type Puzzle et Platforme
  • Support Switch
  • Sortie 25 Avril 2019
Type Rider, Homo Machina et Vandals à notre sauce
7/10
Type Rider, Homo Machina et Vandals à notre sauce
Y'a bon
  • Type Rider est très cool à jouer
  • Homo Machina et Vandals offrent de bons concepts
  • Des expériences différentes qui pourront plaisent à tout le monde
Beuuuuwark
  • Les portages de Homo Machina et Vandals
  • La détection des Joy-Con plus que discutable
  • Les puzzles d'Homo Machina sont parfois difficiles à comprendre
  • TECHNIQUE
    6/10
  • ERGONOMIE
    4/10
  • ESTHÉTIQUE
    8/10
  • AUDIO
    8/10
  • CONTENU
    7/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre