Utawarerumono Mask of Deception est un ovni Nippon de style Visual Novel/Tactical RPG que je ne croyais jamais voir débarquer en Occident. Il est arrivé sans vraiment crier gare fin mai 2017 sur PS Vita, PS3 et PS4. Sa suite, Utawarerumono Mask of Truth, sortira quant à elle en septembre 2017. Découvrons ensemble cette licence atypique.

utawarerumono mask of deception pillar general munechika
It’s time for the t-t-t-t-t-est

Internet remembers

Si vous n’avez jamais entendu parler d’Utawarerumono, sachez que ce doux nom est celui d’une licence japonaise à succès assez particulière. Son origine remonte à 2002 avec un jeu vidéo sorti au Japon sur PC de style hybride visual novel/RPG tactique avec la particularité d’être également un des eroge (jeu érotique pour adulte) les plus populaires à l’époque. Ce même titre a été ré-édité au Japon sur PS2 et PSP en retirant les scènes pour adultes et a ensuite été décliné en plusieurs mangas et animes.

Comme vous l’aurez compris, nous venons de rentrer en territoire légèrement borderline. Bien qu’Utawarerumono Mask of Truth et Utawarerumono Mask of Deception soient les suites directes du jeu original de 2002, sachez toutefois qu’ils ne sont pas des jeux érotiques pour adultes et qu’il n’est pas nécessaire d’avoir joué au premier opus pour comprendre leur scénario.

À quoi s’attendre ?

Utawarerumono Mask of Deception, bien que présenté comme un hybride visual novel et RPG stratégique est essentiellement un visual novel statique japonais old-school. Pour ceux qui ne sont pas familiers avec ce genre, vous devrez en gros lire des kilomètres de texte à faire défiler sur fond d’environnements 2D statiques. Les modèles 2D des personnages feront leur entrée et sortie lorsqu’ils prennent la parole. C’est à peu près tout ce qu’il y aura comme animations lors de ces phases de jeu.

utawarerumono mask of deception rurutieh
Les scènes de style visual novel vous feront lire les pensées du héros et les dialogues

En effet, il n’y aura pour ainsi dire aucune interactivité pendant le récit lui-même. Contrairement à d’autres titres du genre, vous n’aurez aucun choix à effectuer pour faire progresser l’histoire d’une manière ou d’une autre. Vous serez donc contraint d’apprécier ou de subir le récit au fil de très longs dialogues.

utawarerumono mask of deception combat
Vous verrez assez peu l’écran de début de combat

Toutefois, le récit sera à de rares moments interrompu par des combats de style RPG stratégique au tour par tour sur damier. Il y a en tout et pour tout une vingtaine de combats à effectuer avant de pouvoir voir la fin de l’histoire. Sachez qu’il peut se passer plusieurs heures de lecture entre chaque combat mais que vous pourrez sauvegarder votre progression à tout moment.

Soulignons également que la durée de vie du jeu est raisonnable car il vous faudra environ 30 heures en comptant la lecture et les combats pour en voir la conclusion. Une fois l’histoire terminée, vous débloquerez une série de combats optionnels pas piqués des hannetons qui offriront un bon challenge aux amateurs de RPG tactiques. Malheureusement, vous serez obligés de compléter l’histoire principale avant d’y accéder.

Attention qu’Utawarerumono Mask of Deception se conclut par un magnifique cliffhanger duquel démarrera l’opus suivant : Utawarerumono Mask of Truth !

Un à-côté stratégique

Les phases de combat RPG stratégiques sont relativement bien foutues, bien qu’assez peu nombreuses et relativement classiques.

Un combat se déroule sur un damier où vous pouvez déployer jusqu’à 10 personnages parmi vos compagnons. Les personnages déployés prendront de l’expérience et les autres n’en prendront pas un pet. Si vous voulez toutefois les faire progresser, vous pourrez effectuer des “free battle” lorsque l’histoire vous le permet.

utawarerumono mask of deception personnalisation
Chaque combat attribue un certain nombre de BP qui peuvent être utilisés pour augmenter les statistiques des personnages

Chaque personnage aura des statistiques déterminant sa fonction sur le champ de bataille. Nous retrouverons les archétypes classiques du style guerrier, tank, mage d’attaque, mage de soutien, voleur/archer. Tout l’aspect stratégique sera de bien choisir quels personnages déployer pour quelle situation. Pour rester dans le “classico-classique”, le jeu propose un système de forces et faiblesses élémentaires que vous devrez utiliser à votre avantage pour sortir victorieux.

Vous aurez une certaine marge de personnalisation en équipant des compétences actives ou passives à vos personnages que vous récolterez après avoir complété une bataille. Vous ne pourrez par contre pas acheter d’armes ou d’armures.

La seule petite particularité du système de combat est que les effets de certaines attaques pourront être renforcés si le joueur réussit un ou plusieurs petits QTE. De la même façon, le joueur peut réaliser une défense parfaite en réalisant un QTE lorsque la jauge de zeal d’un personnage est suffisamment remplie suite à la réalisation de diverses actions sur le champ de bataille.

Utawarerumono Mask of Deception QTE
Il faudra maintenir la pression jusqu’à ce que le cercle soit rempli pour réussir le QTE

Ok, je n’ai pas encore fui. De quoi ça parle alors ?

Vous l’aurez compris en lisant les paragraphes précédents, il sera difficile d’apprécier Utawarerumono Mask of Deception si on recherche uniquement un RPG tactique à se mettre sous le dent.

Pour vous mettre au parfum, Mask of Deception propose une aventure alliant fantasy, romance et aventure avec une bonne grosse dose de fan service à destination de la gente masculine tout en réutilisant un bon paquet de clichés de la japanimation.

utawarerumono mask of deception haku amnesique
Voici Haku, le héros amnésique

Vous incarnez, une fois n’est pas coutume, un héros aux airs d’adolescent qui se réveille amnésique dans un monde inconnu. Notre héros se retrouve cul nu dans une blouse d’hôpital au sein d’une forêt enneigée. S’accrochant à ses dernières forces, il tentera de trouver refuge. En bon poissard, il sera attaqué par une énorme créature monstrueuse dont il n’avait même pas idée de l’existence. Heureusement, il sera recueilli par une jeune fille d’une race qui lui est tout aussi inconnue. Cette dernière a en effet des oreilles et une queue d’animal mais a toutefois une apparence humaine contrairement à lui qui est bel et bien humain. Sa bienfaitrice se rendra rapidement compte de cette différence et notera que notre pauvre héros n’a pour ainsi dire aucune chance de survie dans cet environnement hostile. En effet, il dispose de bien moins de force que cette race autochtone et se retrouvera certainement bien vite digéré par un gros monstre pas beau. Se prenant d’affection pour notre héros, elle lui fera la promesse de l’accompagner en ville et de rester avec lui jusqu’à ce qu’il puisse se débrouiller seul.

Nos deux héros feront rencontre sur rencontre et se retrouveront embarqués dans diverses aventures qui renforceront leurs liens et leur feront rencontrer de nombreux compagnons. Le côté fan service/romance de l’histoire sera assuré par une pléthore de personnages féminins qui se prendront plus ou moins d’affection pour notre héros et avec lesquelles il se retrouvera dans de nombreuses situations “malencontreuses” donnant droit à des CG un peu olé olé.

utawarerumono mask of deception CG borderline
Suite à une situation improbable, notre héros tombe dans un égout et se raccroche à la première chose trouvée, à savoir une culotte…

A coté, de cela, l’histoire nous entraînera dans une aventure plutôt passionnante alliant magie, guerres entre nations et révélations sur le monde dans lequel notre héros a débarqué.

Il est fort probable que le jeu ne plaira qu’aux joueurs qui pourront apprécier son scénario. Ce dernier aura été pour ma part assez agréable à suivre et je n’hésiterai pas à jouer au prochain opus pour en connaître la conclusion.

Conclusion

Utawarerumono Mask of Deception est très certainement un jeu de niche qui ne fera pas l’unanimité.

En résumé, il propose un Visual Novel linéaire (sans choix à effectuer) au rythme relativement lent interrompu par quelques combats de type RPG tactique. Cet aspect tactique est relativement anecdotique pendant tout le long de l’histoire principale (qui vous prendra environ 30h à faire si vous lisez tout attentivement) mais devient plus intéressant une fois le post-game atteint grâce à des missions optionnelles. Pour peu que vous n’accrochiez pas au scénario et à la narration, il y a donc de très fortes chances que ce titre vous déplaise.

Toutefois, si vous êtes friands de scénario reprenant bon nombre de clichés de l’animation japonaise et que le manque d’interactivité ne vous rebute pas, Utawarerumono Mask of Deception vous proposera alors un scénario alliant aventure, fantasy, romance et une bonne dose de fan service qui pourrait vous plaire. Me situant plutôt dans cette deuxième catégorie, j’ai attribué une bonne note à ce jeu mais je regrette toutefois le manque d’interactivité et la linéarité du scénario qui trouvera sa conclusion dans un deuxième opus à paraître en septembre 2017 (Utawarerumono Mask of Truth).

Utawarerumono : Mask of Deception

  • Développeurs Aquaplus/Deep Silver
  • Type Visual Novel hybride RPG stratégique
  • Support PS Vita, PS3, PS4
  • Sortie 23 Mai 2017
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Avatar
Papayou

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com

Précédent Overwatch : problème entre Blizzard et la MLB
Suivant The Girl and the Robot sur PS4 et en boîte
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Gameplay : Stifled – Ne respirez pas

25/07/2018
Close