Je pense l’avoir déjà évoqué, mais le virage opéré par le Survival Horror à partir de Resident Evil 4 ne m’a jamais vraiment plu. Heureusement pour moi, certains développeurs tentent de ramener à la vie les anciens systèmes du genre, lents et oppressants, et c’est notamment le cas de Tormented Souls.


Tormented Souls


Supports : PC, PS5, XBox Series

Genre : Survival horror

Date de sortie : 27 août 2021

Editeur : Dual Effect

Développeur : Abstract Digital Works

Multijoueurs : Non


Tormented Souls rappellera de bons souvenir aux fans de Survival Pré-RE4 et de Silent Hill


  • Du Survival à l’ancienne
  • Le décors sont magnifiques
  • L’ambiance lourde
  • La caméra fixe
  • Les énigmes
  • Les expression de Caroline
  • Des doublages un peu mous
  • Une héroïne sexualisée gratuitement
  • Une esquive bancale

Les jumelles de Winterlake

Tormented Souls commence avec Caroline Walker qui reçoit par courrier une photo , partiellement brûlée, d’un expéditeur mystérieux, avec un message étrange écrit au dos. Le simple fait de ramasser la photo lui cause une douleur et des visions cauchemardesques. Elle décide de se rendre dans le sinistre hôpital Winterlake indiqué sur l’enveloppe, un lieu sinistre et abandonné, où elle se fait assommer. À son réveil, elle a perdu un œil, elle est nue et branchée à un respirateur dans une baignoire. On a connu meilleurs lendemains de la veille.

Tormented Souls a été créé avec l’intention d’offrir aux joueurs un jeu d’horreur à l’ancienne et autant le dire tout de suite, il le fait très bien. C’est aussi une des raisons pour laquelle le jeu risque de ne pas plaire à tout le monde, et plus particulièrement aux post-RE4.

Dans Tormented Souls, on se déplace lentement, on fouille les recoins, on tourne parfois en rond, on lit beaucoup de documents et on se gratte la tête sur des énigmes. Et pour couronner le tout, on doit trouver des bobines pour sauvegarder notre progression dans des pièces sécurisées. Les horreurs rôdent dans Tormented Souls, et elles sont agressives.

Pour autant, le jeu a de quoi faire couler de l’encre sur la manière dont il représente son héroïne Caroline Walker : sexy et courte vêtue, voire même carrément nue dans une baignoire en début de partie. J’avoue qu’à ce moment, j’ai crissé des dents en espérant que ça ne donne pas le ton du jeu. Et tout en me disant que c’était dispensable, cette présentation a été suivie d’une découverte abominable sur le corps de l’héroïne, une énucléation aussi définitive que traumatisante pour elle. Les questions arrivent donc très vite. Qui ? Et surtout pourquoi ?

Si Tormented Souls est un jeu construit comme à l’époque, il dispose néanmoins de quelques jumpscares inattendus, et bien placés, notamment avec l’apparition fugace du premier monstre. Attendez-vous donc à ce que le titre joue avec vos nerfs, tout en vous rendant un peu lourd à déplacer. On a même parfois l’impression de se retrouver dans la peau d’Heather dans Silent Hill 3, qui doit tuer ses ennemis avec un pied de biche ou un pistolet à clou tout en restant immobile. Heureusement, si il reste un peu compliqué de ne pas recevoir de blessures, la jeune femme dispose d’une esquive un peu pataude mais qui a le mérite d’exister. La comparaison avec Silent Hill n’est d’ailleurs pas choisie au hasard.

Niveau exploration, attendez-vous à tourner quelques fois, car les objets n’apparaissent pas en surbrillance. Une manette cachée derrière une lampe peut être difficile à trouver et il ne faut pas avoir peur de fouiller les décors. Pour ma part, cela fait partie de l’expérience d’autant que les énigmes sont plutôt bien conçues. Votre personnage ne pouvant pas évoluer dans l’obscurité, ça rajoute une certaine tension aux premières parties du jeu. Le briquet joue un rôle très important car c’est grâce à lui que vous pouvez allumer des bougies, mais vous pouvez aussi trouver des moyens d’allumer l’électricité dans certaines pièces.

Peu à peu, on commence à explorer le manoir, à la recherche non pas d’une issue mais de réponses. Qui sont ces fameuses jumelles ? Pourquoi lui a-t-on retiré un œil ? Tandis que l’on progresse dans le noir et qu’on découvre de nouvelles horreurs, le fantastique s’invite à la fête quand on se rend compte qu’on peut passer dans une autre dimension en traversant un miroir.

Le principal attrait du jeu réside dans ses angles de caméra fixes qui font honneur aux superbes décors et aux effets de lumière et contribuent grandement à l’ambiance du jeu. Les ennemis profitent bien entendu de ces angles de caméra, vous encourageant à garder vos distances et à avancer prudemment. La conception de l’environnement et la narration sont très bonnes, surtout lorsqu’il fait sombre. Le visage de Caroline est également très expressif et la voir réagir à ce qu’elle voit participe à la peur que l’on ressent. L’ambiance sonore est également saisissante, pleine de petits bruits, qui ne s’arrêtent jamais, même en mettant le jeu en pause ou en fouillant l’inventaire. c’est stressant, car on imagine un tas d’horreurs gratter les murs.

Tormented Souls

Titiks

L’avis de Titiks sur PS5

En Bref

Tormented Souls permet de retrouver la magie des Survival Horror de la vieille école mais sublimés par les graphismes actuels, un peu comme RE Rebirth en son temps. L’histoire est assez plate une fois terminée, mais encore une fois, ce n’est pas ce qui importe ici (souvenez-vous des histoires des Resident Evil…). La tension, l’atmosphère lourde et crasse ainsi que la narration environnementale du jeu sont saisissantes et rappelleront de bons souvenir aux fans de Survival Pré-RE4, voire de Silent Hill. Ce qui est un compliment !

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Pokémon, Le Film: Les Secrets de la Jungle sort sur Netflix le 8 octobre 2021
Next Anime Architecture : les plus beaux décors de l’animation japonaise s’illustrent chez Mana Books

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Un trailer très 80’s pour Chronos : Before the Ashes

10/09/2020
Close