Je fais partie de ceux que la Nintendo 3DS a laissé assez froid. Cela dit, j’ai fini par sauter le pas à la sortie de la 2DS XL, et le premier jeu que j’ai acheté était Theatrhythm Final Fantasy : Curtain Call. Le fait que sa suite Theatrhythm Final Bar Line sorte sur une console de salon (oui enfin… on se comprend) est pour moi synonyme de longues heures perdues dans les plaines musicales de Final Fantasy… de trèèèèèès longues heures.


Theatrhythm Final Bar Line


Supports : PS4, Switch

Genre : Rythme

Date de sortie : 16 février 2023

Editeur : Square-Enix

Développeur : Square-Enix

Multijoueurs : Oui


Theatrhythm Final Bar Line est un condensé de pur plaisir


  • Plus de 400 chansons issues de l’univers étendus de Final Fantasy
  • Une progression addictive
  • L’aspect light RPG qui ajoute des possibilités
  • Des quêtes annexes facultatives pour débloquer encore plus de choses
  • Accessible à tous !
  • 27 morceaux derrière le paywal de l’édition Deluxe… hum
  • Les invocations ruinent parfois la visibilité

Theatrhythm Final Bar Line

C’est bien parce que ça aide le SEO que je me tanne à écrire le titre du jeu. Alors appréciez. Theatrhythm Final Bar Line peut devenir dangereusement addictif. Il n’a pas vraiment d’histoire et nous sommes plongés dans le vif du sujet grâce aux quêtes. Chaque jeu principal est divisé en mondes séparés, et chaque monde contient plusieurs étapes, qui comprennent des chansons représentatives du ou des jeux concernés. De plus, chaque chanson de la série de quêtes contient sa propre mini-quête à accomplir, qui donne droit à diverses récompenses sous forme d’objets ou de cartes à collectionner. Les quêtes elles-mêmes varient en fonction de critères tels que l’obtention d’un certain score ou l’élimination d’un boss ennemi dans un temps donné. Vous voyez ce que je veux dire par addictif ?

Heureusement pour nos nerfs, aucune de ces quêtes à une chanson ne doit être complétée pour progresser. Il suffit de terminer les pistes pour les débloquer dans le menu musical libre. Les quêtes sont donc facultatives, destinées aux acharnés et complétionnistes dont je me refuse encore à faire partie. Theatrhythm Final Bar Line s’adresse à différents groupes de joueurs. Les débutants peuvent simplement prendre leur temps pour parcourir et débloquer les chansons à leur propre rythme, tandis que les joueurs hardcore peuvent essayer de faire exploser les scores et débloquer les objets de collection exclusifs.

Cette facilité d’accès et de choix s’étend à une autre mécanique. Bien qu’il s’agisse avant tout d’un jeu de rythme, Final Bar Line contient un aspect RPG. Avant de commencer une chanson, les joueurs peuvent constituer un groupe de quatre personnages parmi l’énorme famille Final Fantasy. Ces membres du groupe sont débloqués en commençant et en terminant leurs propre monde, et ils ont tous des forces et des faiblesses distinctes. Chaque personnage apprend des compétences au fur et à mesure qu’il monte en niveau, dont il peut en équiper 3 à la fois. Si l’on considère les statistiques de chacun, les objets qui améliorent les statistiques et les affinités élémentaires, il y a là un degré de profondeur surprenant qui a un impact sur la possibilité de réaliser les quêtes annexes. De plus, si l’on compte les invocations, les Moogles cosmétiques et les dirigeables (comme le Hautvent), on a de quoi personnaliser son équipe et sa manière de jouer.

Ceux qui veulent juste débloquer les chansons et jouer à leur rythme ne seront pas forcés de s’engager dans ces mécaniques RPG. Tant que vous êtes assez performant dans les phases de rythme, tout ira bien. Cependant, si vous avez des difficultés à un moment donné, vous pouvez utiliser des objets avant de commencer un niveau, comme des potions qui vous soignent lorsque votre santé tombe en dessous d’un certain seuil. Idéal pour ceux ne cherchant pas à s’investir dans le petit côté RPG du titre.

En ce qui concerne la sélection de chansons, il s’agit de l’un des meilleurs ensembles de jeux rythmiques du marché. Le jeu de base compte à lui seul près de 400 titres, dont de nombreux Final Fantasy. On remarque cependant que certains jeux ont plus de titres que d’autres, comme le MMORPG Final Fantasy XIV qui compte à lui seul plus de 30 chansons ! Ayant apprécié le jeu en ligne pendant des années, c’est sympa, mais les compositions sont bien moins marquantes – donc moins prenantes à jouer – que les mélodies des jeux solos. enfin, ça c’est un avis personnel.

En ce qui concerne le gameplay lui-même, les interactions peuvent être multiples : pression unique, maintien et touches directionnelles. Les contrôles et l’exécution sont plutôt explicites, bien qu’il y ait des options supplémentaires pour l’accessibilité. Par exemple, il y a plusieurs modes de difficulté qui comportent tous des niveaux de défi différents et offrent des expériences uniques. On évitera rapidement le mode le plus facile pour réellement profiter du gameplay. La fenêtre de f rappe est assez souple, et il n’y a guère de réelle gymnastique des doigts pour parvenir à réussir toutes les frappes. Tout est clair et simple à appréhender.

Pour les plus jeunes, il y a moyen d’utiliser le mode Simple, qui ne nécessite l’utilisation que d’un seul bouton, ou de jouer en coopération. Un mode en ligne est également disponible, mais j’admets nepas vraiment l’avoir essayé.

THEATRHYTHM FINAL BAR LINE_20230213190146

Après avoir terminé une chanson, du Rhythmia est accordé pou représenter votre avancement, et jouer quotidienmment vous en assurera un bon paquet. Une fois que vous aurez terminé toutes les chansons des quêtes de la série et que vous aurez vu le générique de fin, vous débloquerez un mode sans fin. Pour ne jamais – jamais – vous arrêter de jouer.

Et que dire des multiples pass saisonniers de DLC à venir incluant d’autres licences de l’éditeur comme Final Fantasy Legend, Romancing SaGa, Chrono Trigger, NieR / NieR Automata, Octopath Traveler ou encore… Xenogears !

Theatrhythm Final Bar Line

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Final Fantasy fête ses 35 ans en fanfare si j’ose dire. Avec un nombre hallucinant de chansons jouables, énormément d’éléments à débloquer et sa rejouabilité infinie combinée aux compositions mythiques de la série, Theatrhythm Final Bar Line est un condensé de pur plaisir !

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Test : PowerWash Simulator – Plaisir de daron
Next Frogwares repousse Sherlock Holmes The Awakened de quelques semaines

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Legend of the Skyfish s’annonce en boîte sur PS4 et Switch chez Red Art Games

05/05/2020
Close