J’ai connu un temps que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître… Un temps où les séries Street Fighter et The King of Fighters étaient sur le devant de la scène même si elles étaient entourées d’autres jeux grandioses et plus originaux les uns que les autres: Rival Schools, Fighting Viper, Virtua Fighter, Soul Calibur, Tekken, Waku Waku 7, Fatal Fury, Capcom VS SNK, Bloody Roar, Tatsunoko VS Capcom, etc… j’en passe et non des moindres.

Une époque où les jeux de combat japonais faisaient les gros titres sur une grosse partie du jeu vidéo alors qu’en nos temps actuels, on doit juste se contenter d’un Street Fighter V, un Tekken 7 ou un Soul Calibur VI qui sont, certes bons, mais restent sans trop grandes originalités et puis ce sont des jeux services sortis il y a un bout de temps maintenant.

Et puis on a Arc System Works qui fait d’excellents titres également comme Dragon Ball FighterZ, Guilty Gear Strive ou Granblue Fantasy Versus entre autres mais trop niches et peut-être trop exigeants pour avoir un grand succès (bon, DBZ c’est l’exception!). Mais il nous manque quand même ces innombrables titres qui changeaient un peu l’univers et le style de jeu. En fait, il nous manque le choix! Est-ce que ce The King of Fighters XV pourra se démarquer de ses prédécesseurs et proposer un jeu qui va nous sortir de la routine?


The King of Fighters XV


Supports : PS5, PS4, Xbox Series X/S/ONE, PC

Genre : Combat

Date de sortie : 17 février 2022

Editeur : SNK

Développeur : SNK

Multijoueurs : Oui


Passé l’aspect du chara design, KoF XV est un excellent opus de la série et d’ores et déjà un grand titre du jeu de combat. Un des meilleurs de ces dernières années!


  • Un délice en combat
  • Gameplay plus accessible
  • Le shatter strike
  • L’ADN SNK
  • Un online bien huilé et stable
  • Gros roster bien varié
  • Le chara design un peu plastique
  • L’attaque spéciale 4xbutton pas désactivable
  • Peu de modes solo

Louis XV

Bon, là, c’est le quinzième tout de même… ça fait beaucoup! Après, c’est KoF, pas n’importe qui donc je sors mon stick arcade, je le branche sur la PS5 et go (en vrai, il n’a pas fonctionné… -_-‘)! Ce qui frappe aux premiers abords c’est que SNK n’a pas abandonné cette foutue direction artistique avec ces persos en 3D effet plastoc: c’est pas beau! Enfin, c’est dur à dire car le jeu est beau mais les personnages manquent de quelque chose. On aurait préféré qu’ils s’alignent sur un Guilty Gear pour les graphismes mais non, ils persistent avec cette drôle de 3D. Pourtant, le cel shading pourrait être la solution au problème ou juste retrouver l’aspect d’antan modernisé avec un style plutôt manga qui lui siérait à merveille.

Après, c’est une question de goût car graphiquement, il est plutôt réussi, c’est juste que voilà, je ne m’y ferai jamais à ce chara design. Du coup, j’attends beaucoup du gameplay comme tout bon jeu de baston qui se respecte. Et en jeu, bonne nouvelle, ce design passe étrangement mieux qu’en cinématique… ou alors je m’y suis inconsciemment habitué? C’est très bizarre comme effet… Je dois consulter! Je pense plutôt que c’est du à l’angle de caméra et aux mouvements.

Par contre, pour les niveaux c’est plutôt réussi niveau graphisme. Je pose une mention spéciale pour le stage en hommage à une grande série de jeux SNK, Metal Slug, qui est bourré de petits clins d’œil sympas à ce run’n’gun de l’amour.

The King?

Passé cet aspect: le jeu défonce! Je développe… On a là du bon KoF, voire très bon! La maniabilité des personnages a été légèrement revue pour plus d’accessibilité et, je trouve, pour plus de réactivité par rapport aux derniers opus en dates. Donc, même les purs amateurs du genre apprécieront. Et puis, on retrouve toujours notre gameplay à quatre boutons (2 faibles, 2 forts en pieds/poings) habituel mais avec une petite nouveauté: si vous appuyez quatre fois sur le même bouton (non désactivable malheureusement pour certains), une super attaque se lance après le combo initial (si vous avez assez de jauge en Maxmode). Un peu comme les premiers DBZ Budokai. Grâce à ça, un débutant pourrait très bien faire baisser plus facilement la barre de vie d’un initié… même si ce dernier aura toujours l’avantage de sa maîtrise surtout s’il sait utiliser le nouveau système de contre-attaque Shatter Strike, une sorte de Parry qui demande précision et surtout reflexe.

Pour ce qui est de la technique, le jeu est toujours aussi fun à jouer: c’est nerveux, puissant et les effets visuels sont également très réussis (les super techniques sont dingues à l’écran). En gros, sur le ring, c’est du tout bon et c’est ce qu’on attend d’un KoF même s’il lorgne du coté de l’accessibilité comme un peu tous les titres du genre en ce moment. Ca peut amener une nouvelle vague de joueurs pour le genre du jeu de combat et ce n’est peut-être pas plus mal: e-sport en vue.

e-comp

Au niveau des modes de jeux, forcément, on remarque une fameuse mise en avant du online qui choppe le plus de catégories sur le menu principal. Vous retrouverez les classiques matchs classés, amicaux ou encore les matchs de salle et les entraînements en ligne. Il vous est également possible de visionner des combats que ce soit les vôtres ou ceux d’autres combattants. De quoi faire donc…

Pour ce qui est du local, on retrouve les tout aussi classiques versus en 3VS3 et 1VS1, un mode entraînement et le mode histoire qui fait figure de prétexte et qui pourrait juste se nommer mode arcade. Il se déroule comme tous les autres jeux de la licence avec un twist en fin de jeu concernant le boss et ses transformations. Pas plus concernant le solo par contre, dommage!

D’ailleurs, parlons-en des personnages! On retrouve tout de même pas loin de quarante combattants de base (sans compter les futurs DLC) et c’est plutôt pas mal. 39 guerriers pour être plus précis dont 3 petits nouveaux: Isla, Krohnen et Dolores toujours très peu vétue… Faut dire qu’avec les flammes de Kyo, mieux vaut pas être trop couverte, hum… Vous l’aurez compris, les 36 autres, vous les connaissez tous depuis un moment mais on est toujours content de les retrouver.

DJ KoF

Pour parler du sound design, parce que c’est tout de même important, c’est un sans fautes. On retrouve les petits sons qui font très Neo Geo et rappellent de bons souvenirs aux vieux comme moi et les musiques sont toujours dans l’esprit de la série. Il y a même une station DJ pour pouvoir les écouter. On y retrouve également des remasters de musiques connues. Certaines de celles-ci seront également déblocables au fur et à mesure du jeu.

En combat, les sonorités sont toujours aussi bien appropriées par rapport au coup porté ou à l’attaque spéciale lancée. On sent que ça frappe pour du vrai et que ce n’est pas du flan… ça tabasse! Idem concernant les voix des personnages, rien à dire, et c’est super bien doublé par rapport à la situation même si c’est dans un jeu de combat. SNK aime la précision.

The King of Fighters XV

ManuSupra

L’avis de ManuSupra sur PS5

En bref

KoF XV, c’est du bon! Personnellement, c’est mon préféré des derniers opus depuis le XII. Il offre une belle variété niveau roster et propose des combats tant dynamiques qu’accessibles sans abandonner les joueurs plus initiés au genre.

4
Show Full Content

About Author View Posts

ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!

Previous La toupie tourne dans « L’Œuvre de Christopher Nolan » chez Third Editions
Next Capcom annonce Street Fighter 6 et Capcom Fighting Collection

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Okhlos : bagarres de masse entre Grecs en pixel art

25/01/2016
Close