Test : The Council Episode 3 – Ripples

La proposition de Lord Mortimer

Episode pivot de l’intrigue, The Council épisode 3 : Ripples oublie un peu les tergiversations de l’épisode précédent et garde cette fois un rythme soutenu tant au niveau de l’histoire que des actions à réaliser. On passe la troisième et on rejoint Louis De Richet dans sa quête de vérité au milieu des plus grandes figures du monde.

Les choses sérieuses commencent avec le début du Colloque

Ne pas faire de vagues…

Visuellement, la direction artistique tabasse toujours autant

Car ne l’oublions pas, si Louis a été convié sur l’île de l’énigmatique Lord Mortimer, c’est avant tour pour suppléer à sa mère Sarah de Richet, disparue du manoir quelques temps plus tôt. Et à l’aube de ce troisième épisode, nous débutons enfin les hostilités avec la tenue du Colloque sensé remodeler la face du monde. Au milieu d’invités aussi illustres que Napoléon Bonaparte ou Georges Washington, c’est avec surprise que l’on accueille la proposition de Lord Mortimer, égratignant quelques uns de ses invités. Seulement voilà, il incombe à Louis de faire le choix de soutenir ou non cette proposition et d’aller donc influencer le déroulement des votes de son camp. Allez-vous oser aller à l’encontre de votre tout puissant hôte ?

En marge de cela, on creuse un peu plus la personnalité de chacun, avec au coeur des rebondissements, une scène tendue à l’issue dramatique entre les sœurs Emily et Emma qui dépendra de votre vivacité d’esprit, une confrontation désespérée (qui peut tourner très court) avec Jacques Péru, à bout de nerf et des retrouvailles aux révélations surprenantes avec Sarah de Richet, qui propulse l’intrigue à un niveau inattendu plus ésotérique.

L’ambiance ésotérique latente prend enfin son sens

Autant de situations qui vous demanderont un effort de mémoire pour recoller toutes les informations obtenues jusqu’ici afin de les utiliser pour vous en sortir. Comme toujours, le jeu gère chacune de vos décisions pour les intégrer à sa narration et pour la première fois depuis le début de l’aventure, j’ai envie de relancer une partie pour voir où d’autres choix peuvent mener.

La dernière énigme de l’épisode en laissera plus d’un sur le carreau… j’en mettrai ma main à couper

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on ne s’ennuie pas un seul instant dans ce troisième épisode, même si les quelques moments de battements sont toujours à mettre à profit pour débusquer les objets cachés, comme l’Ambre pour améliorer votre barre d’action, mais surtout tous les objets pouvant vous aider à la recharger. Plus que jamais, vous allez avoir besoin de toutes vos capacités pour gérer la situation.

Nous n’échappons malheureusement pas aux aller-retour dans le Manoir, allant même jusqu’à parcourir à nouveaux les salles cachées de Mortimer en vue de mettre la main, dans la dernière partie, sur différents objets spécifiques en vue de déverrouiller un mécanisme très particulier. Véritable énigme dans tous les sens du terme, le dernier puzzle aux allures “tranchantes” vous imposera de replonger dans la vie du Christ, de faire des croisements avec une Bible, de gérer les phases de la lune… pour espérer obtenir un pan de la vérité sur l’identité de votre hôte et ses mystérieux desseins.

Passer par les balcons offre non seulement une jolie vue, mais aussi des opportunités intéressantes

Au niveau de la technique, j’avoue que dans la version testée (sans aucun patch correctif éventuel du lancement), j’ai constaté pas mal de souci de synchronisation labiale, tandis que les bouches des protagonistes restaient inexplicablement fermées pendant certains dialogues, des voix étranges “sous hélium” pour quelques répliques de Louis (notamment en lisant les recueils de Dante posés un peu partout) ainsi qu’un faux raccord énorme au lancement du jeu qui semble passer outre la scène finale de l’épisode 2. Encore une fois, ces bugs techniques peuvent être corrigés au lancement.

Sinon, on peut à présent enfin voyager dans à peu près toutes les pièces, du bureau secret de Mortimer découvert dans l’épisode 2 à la crypte souterraine en passant par à peu près toutes les chambres ainsi que la plupart des balcons.

Conclusion

Cette fois, il va être assez difficile d’attendre deux nouveaux mois à l’issue de ces 2-3 heures de jeux nécessaires à la complétion de Ripples. Entre les motivations et l’identité de Lord Mortimer qui se précisent, les implications de chacun – et surtout le double-jeu potentiel d’autres – dans l’intrigue générale, les drames omniprésents et surtout les révélations fracassantes de Sarah de Richet que l’on pourra remettre en question au vue de son état, il est dommage de devoir attendre deux nouveaux mois pour se mettre à la suite ! Maintenant que la machine narrative est lancée, ne serait-il pas temps pour un peu de polish ?

Temps de lecture : environ 2 minutes

The Council – Ripples

  • Développeurs Big Bad Wolf
  • Type Aventure narrative
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Sortie 24 Juillet 2018
The Council : Ripples à notre sauce
7/10
The Council : Ripples à notre sauce
Y'a bon
  • Des retournements de situations à tous les étages
  • Nombre de situations tendues à gérer sans savoir si on a fait le bon choix
  • On se sert d'informations obtenues dans les deux premiers épisodes
  • Un vrai choix à opérer
  • L'énigme finale très intéressante
Beuuuuwark
  • Des bugs techniques gênants (sans patch day one)
  • Un framerate toujours aléatoire
  • De nombreux allers-retours
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo