Test : The Council Episode 4 – Burning Bridges

Alliances contre-nature

Avec un épisode final calé en fin d’année, le studio Big Bad Wolf livre en cette fin septembre le 4ème épisode de The Council, son jeu narratif mêlant enquête et éléments de jeux de rôle. Après une révélation détonante et ésotérique lors de l’épisode précédent, voici l’heure des choix pour Louis de Richet.

Notre pauvre Louis n’en a pas fini de gamberger…

La malédiction des pairs

Jusqu’ici, la qualité des épisodes variait en dent de scie, avec de très bons premier et troisième épisodes, pour un second chapitre bien moins rythmé et uniquement centré sur des énigmes toutefois très bien construites. Le constat se poursuit avec ce quatrième chapitre très narratif et intense, mais bien moins intéressant au niveau de sa construction.

Naviguer entre les arguments de Holmes et de Mortimer n’a rien d’aisé

En effet, après la découverte de la crypte et la résolution “tranchante” de la dernière énigme de l’épisode précédent, tout semble drastiquement s’accélérer alors que les révélations et affrontements verbaux s’enchaînent sans nous laisser le temps, à nous et à Louis de souffler un instant et d’intégrer les informations qu’on nous jette au visage. Constitué de 3 parties, d’une seule véritable énigme – celle du choix de la Lance – et de quantité de confrontations verbales – dont certaines semblent placées là comme purs obstacles de gameplay (ce cher Napoléon Bonaparte ou Peru) – Burning Bridges s’avale en un peu plus de deux heures relativement éprouvantes, mais aussi passionnantes à suivre.

On reste cependant très loin du rythme lent et des longs aller-retours du second épisode avec de nouvelles informations capitales sur Lord Mortimer, Gregory Holmes, Sarah de Richet et même Louis qu’il nous faut intégrer pour ainsi diriger sa loyauté. Devons-nous suivre les désirs d’émancipation contrôlée de l’humanité prônée par Lord Mortimer ? Suivre Lord Holmes dans un statu quo tyrannique mais qui a fait ses preuves ou choisi sa propre voie à l’abri des regards – si tant est que cela soit encore possible ?

Le nouveau lieu est juste magnifique, mais trop peu utilisé

Si il avait été demandé aux joueurs de prendre parti lors du colloque Ripples, les révélations obtenues ici à la fois de la part de Sarah, de Holmes, de Mortimer mais aussi d’Emily nous offrent ici la possibilité de tout remettre en question et de voir ce séjour sur l’île sous un tout nouvel angle, mais également doté d’une nouvelle capacité.

C’est avec impatience que nous attendons le dénouement de The Council

Vous aviez cédé aux charmes d’Emily ? apprêtez-vous à le regretter.

Chaque nouvelle partie nous octroie toujours de l’expérience suivant nos succès et échecs, expérience à dépenser dans les différents traits de Louis afin d’obtenir la gratuité de certains pouvoirs comme la manipulation, la logique ou l’étiquette parmi une quinzaine de capacités, toutes utiles.

Davantage axé sur les dialogues, et les confrontations donc, Burning Bridges nous assaille d’informations cruciales, comme s’il se rendait compte qu’il avait un peu trop pris son temps jusqu’ici. Un temps pourtant nécessaire pour planter le décor, les nombreux personnages (dont certains sont inexplicablement absent ici) et ses enjeux tant politiques que ésotériques.

Conclusion

On se rapproche du dénouement et les événements s’accélèrent. Le véritable colloque est enfin sur le point de commencer et le joueur devra orienter les discussions sur l’avenir du monde en évitant d’être le pantin de l’une ou l’autre force, tout en étant lui-même un rouage important. Dommage que le trop-plein d’informations nuisent un peu au déroulé global de l’intrigue, Louis ne portant finalement que peu d’intérêt à certaines situations pourtant dramatiques pour se concentrer sur son rôle, sa véritable nature et celle de ses hôtes. Un épisode qu’on avale d’une traite avec une certaine avidité mais qui aurait gagné à être un peu plus long, en proposant 4 parties au lieux de 3, un peu comme le premier chapitre. C’est avec un certain trépignement que nous attendons le dénouement de The Council, mais pour cela, il faudra attendre encore deux longs mois.

Temps de lecture : environ 2 minutes

The Council – Burning Bridges

  • Développeurs Big Bad Wolf
  • Type Aventure narrative
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Sortie 25 Septembre 2018
The Council : Burning Bridges à notre sauce
7/10
The Council : Burning Bridges à notre sauce
Y'a bon
  • Très bon rythme narratif
  • Pleins de révélations qui nous font repenser l'intrigue
  • Un nouveau lieu magnifique
  • De nouvelles capacités pour Louis
Beuuuuwark
  • Des "affrontements" un peu factices
  • Toujours des chutes de framerate
  • Un trop plein d'informations d'un coup, sans pouvoir le digérer
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Autres articles jeux vidéo