Sword Art Online : Last Recollection est le dernier opus basé sur l’Arc d’Underworld des light novels et de l’anime. Il fait suite au jeu précédent sorti il y a environ 3 ans, Alicization Lycoris. C’est toujours un peu compliqué – du moins ça l’est devenu pour moi – de parler de SAO, étant donné que j’ai un peu lâché la série.


Sword Art Online Last Recollection


Supports : PC, PS4, PS5, Xbox One, Xbox Series

Genre : JRPG

Date de sortie : 6 octobre 2023

Editeur : Bandai Namco

Développeur : Aquria

Multijoueurs : Oui


Ce dernier SAO est à réserver aux fans de la licence, qu’il ne décevra pas en dépis de sa progression lente et irrégulière


  • Une grande variété d’armes et de compétences
  • Les graphismes et la mise en scène
  • Un système de combat complexe et intéressant
  • Une caméra pas toujours optimale
  • Des contrôles plus complexes et un timing très serré pour enchainer les compétences
  • La progression est très lente.

Un gameplay aux petits oignons mais…

L’histoire de Last Recollection nous place à nouveau dans la peau de Kirito, accompagné de ses amis, alors qu’ils se rendent dans le territoire sombre pour des pourparlers de paix visant à éviter une guerre imminente. Au cours de leur voyage, ils viennent en aide à une femme et une jeune fille attaquées par un dragon volant. La particularité de cette histoire réside dans la présence de nombreux personnages familiers issus des précédents jeux de la série. Je dois avouer être toujours content de retrouver des personnages comme Strea, Philia et Medina, qui me permettent de me sentir un peu à l’aise dans une histoire que je ne suis plus. Le jeu offre un large éventail de personnages jouables, bien que vous deviez laisser un membre de votre équipe de côté, compte tenu du nombre élevé de personnages à choisir. L’un des points forts de l’histoire réside d’ailleurs dans l’épilogue, où nous découvrons ce que chaque personnage fait dans sa vie virtuelle. Cela dit, le rythme est extrêmement irrégulier, certains chapitres étant constitués uniquement d’éléments narratifs tandis que d’autres n’en contiennent pratiquement aucun. Une grande partie du monde est évoquée sans jamais être expliquée ce qui peut laisser les nouveaux joueurs complètement sur le carreau.

De plus, en raison de la quantité d’informations que le joueur doit apprendre, le jeu progresse très lentement Le jeu comporte 11 chapitres, dont le premier est entièrement constitué de scènes coupées en 3D, et le deuxième chapitre dure plus de quatre heures. Les chapitres suivants sont tout aussi variés, certains ne durent pas plus de cinq minutes et les chapitres de fin de jeu durent au moins trois heures chacun. Aussi, le contenu principal ne se débloque pas avant d’avoir terminé environ 4 heures de didacticiels. Les écrans de chargement constants brisent également le rythme.

Sword Art Online Last Recollection impressionne par ses éléments visuels, du moins bien plus que pour Alicization Lycoris. Des conceptions de personnages aux tenues détaillées et à la construction du monde, les développeurs ont fait un effort pour améliorer le rendu visuel.

Du point de vue du gameplay, Last Recollection vise à capturer l’essence du MMO Sword Art Online, rappelant des titres tels que Hollow Fragment. Le système de combat se distingue en offrant une pléthore de compétences et d’options stratégiques. Nous avons le choix entre diverses compétences de personnage et fonctionnalités de commande pendant les combats. L’inclusion d’un système de temps de recharge pour le changement de personnage ajoute une couche stratégique surtout pendant les combats de boss.

Chaque personnage dispose également d’un coup ultime, qui vient couronner un spectacle de combat déjà très généreux visuellement. Ces coups diffèrent en fonction du personnage et des armes qu’il manie. De plus, le compteur de compétences de l’allié peut être rempli pour déclencher un finisher collectif, mettant en scène une attaque combinée.

Le jeu propose 13 armes distinctes, chacune ayant son propre ensemble de mouvements, sa capacité spécifique, son avantage et son éveil. Trois des quatre membres de votre groupe sont obligés d’utiliser une arme spécifique à leur personnage. Kirito peut quant à lui utiliser n’importe quelle arme du jeu, à l’exception de quelques armes uniques réservées à des personnages spécifiques. Cela vous permet de mélanger les armes selon vos besoins, tout en vous obligeant à vous contenter de ce que les autres membres de votre groupe peuvent vous fournir.

Un seul joueur peut diriger les actions des trois autres membres du groupe pendant le combat en établissant les paramètres qu’ils doivent suivre et les cas dans lesquels ils se déclenchent. Vous pouvez ainsi « programmer » vos coéquipiers, ce qui vous permet de combattre en équipe même si vous ne contrôlez qu’un seul personnage. Cela correspond parfaitement à l’accent mis par le jeu sur le combat en équipe, d’autant plus que les différents ennemis ont des attaques qui peuvent être contrées par certaines capacités, y compris celles qui ne sont pas actuellement disponibles pour le personnage contrôlé.

Chaque personnage, y compris le manieur de doubles épées Kirito, l’équilibré Eugeo, et la puissante mais plus lente Alice, apporte une certaine variété aux mécanismes de combat. Cette variété nous permet de choisir un style de jeu qui correspond à nos préférences, sans pour autant se cantonner à Kirito.

Chaque arme dispose également d’un arbre de compétences étendu qui utilise les points de compétence pour débloquer de nouvelles capacités ou des passifs, améliorer les compétences existantes et fournir de nouvelles façons d’utiliser l’arme choisie. Le jeu est également généreux en points de compétence, ce qui vous permettra de débloquer de nouvelles attaques assez souvent.

Cela dit, le système de combat, avec son abondance d’options, peut être écrasant en multijoueur. L’exécution d’actions telles que l’annulation d’une attaque ou l’esquive peut sembler lente, entraînant des moments de frustration. La complexité du combat pourrait ne pas plaire à ceux qui préfèrent le gameplay simplifié des titres précédents de Sword Art Online, dont je fais partie.

La question demeure Sword Art Online Last Recollection vaut-il la peine d’être joué quel que soit votre attachement aux Action-RPG ? La réponse dépend de vos préférences. Les fans inconditionnels de Sword Art Online recherchant un système de combat plus complexe et une plus grande variété de personnages pourront apprécier le jeu. Cependant, ceux qui comme moi préfèrent l’aspect plus light novel sans trop d’encombrement en terme de systèmes préfèreront certainement les jeux précédents.

En conclusion, Sword Art Online Last Recollection offre une expérience visuellement impressionnante et engageante, en particulier dans ses mécanismes de combat. La variété des personnages ajoute de la profondeur, permettant aux joueurs de choisir un style de jeu qui leur convient.

Sword Art Online Last Recollection

Titiks

L’avis de Titiks sur PS5

En bref

Plus beau, varié en terme de personnages, intéressant à suivre, et capturant avec succès l’ambiance multijoueur, le système de combat complexe pourra sans doute dérouter les habitué de la série qui souhaite juste suivre les nouvelle aventures de Kirito et sa bande.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de me raconter une bonne histoire. Touch-à-tout invétéré (mais surtout de bonnes aventures qui savent me surprendre) et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de ma jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous L’horreur de Dunwich de Lovecraft, illustré par Baranger et publié par Free League
Next Le monde du Studio Ghibli – un guide non officiel chez 404 Editions – Fiche de lecture

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Hitman 2 va aussi tuer Sean Bean

17/10/2018
Close