Test : Super Mario Party – Du fun en barres au Royaume Champignon !

Un Party Game sur la Switch à son meilleur !

Pour célébrer les 20 ans de la licence phare du party game made in Nintendo, la Nintendo Switch accueille Super Mario Party qui tire volontiers parti de toutes les fonctionnalités de la console hybride venue de Kyoto. Alors est-ce que la magie opère encore ou est-ce que la formule commencerait-elle à s’essouffler? Réponse après quelques tours de plateaux !

Que la fête commence !

Mise en place de la partie.

Tout d’abord, Super Mario Party permet à 4 joueurs de s’affronter. Il vous faudra alors 2 paires de Joy-Con (la manette pro ne fonctionne pas) et au moins une console Nintendo Switch. Notez qu’il est aussi possible de connecter 2 consoles ensemble, tant que chacune d’entre elles possède une copie du jeu. Comme dans tout bon party game qui se respecte, plus on est de fous, plus on rit ! Il est donc fortement recommandé d’avoir au moins un copain à disposition (qui deviendra votre pire ennemi le temps de votre affrontement  pour profiter pleinement de toutes les fonctions qui vous attendent.

C’est le temps de choisir votre avatar.

Faites connaissance avec le maître du jeu de Super Mario Party.

À votre arrivée sur l’Esplanade, vous verrez qui sont les sympathiques héros et anti-héros que vous pouvez incarner. Mario, Luigi, Yoshi et Peach sont évidemment au rendez-vous, mais il est aussi possible de sélectionner Poum Poum, Topi Taupe et le fameux Goomba. C’est bien amusant tout ça, mais qui agira à titre de narrateur ? Il s’agit bien entendu de Toad, qui sera accompagné de Toadette qui distribuera les étoiles, et de Kamek qui se chargera d’ajouter des pièges un peu partout. 

Kamek aime bien compliquer les choses…

Apprenez-en plus sur les modes de jeu.

Approchez mesdames et messieurs et observez bien toutes les options qui s’offrent à vous. Selon votre envie du moment et du temps que vous désirez consacrer à Super Mario Party, vous pourrez opter pour l’une des activités suivantes :

  • Mario Party : c’est le mode classique à 4 joueurs dans un affrontement sans merci.
  • Mario Party en duos : formez vos équipes de 2 joueurs et déplacer librement sur la carte.
  • Excursion en Rafting : vous devez ramer vers la ligne d’arrivée, le tout entre-coupé de minijeux.
  • Scène rythmique : des minijeux qui mettront à l’épreuve votre sens du rythme.
  • Modes des minijeux : 120 minijeux (dont 80 nouveaux) vous attendent.
  • Mariothon en ligne : affrontez d’autres joueurs à travers le monde.
  • Salle de jeux Toad : pour jouer avec 2 consoles en mode local.

Bienvenue dans l’Atoll fruité de Méga Bloups.

En mode classique et duos, ça donne quoi ?

Chacun de ces modes de jeux possède des points forts, mais aussi de petites faiblesses. Pour ce qui est du mode Mario Party, et Mario Party en duos notons que seulement 4 plateaux différents sont disponibles et qu’ils sont plutôt classiques. On aurait aimé une plus grande diversité à ce niveau-là même si le retour aux origines est sympathique. Dans ces deux modes, vous vous déplacerez sur des cases qui ont différents effets et diverses fonctions. Les cases rouges vous font perdre des pièces ; les cases bleues vous en font gagner et les vertes vous octroient des objets ou déclenchent des événements. C’est simple et efficace. La couleur des cases déterminera également la répartition des joueurs dans les minijeux qui surviennent à la fin de chaque tour. Il y a également des cases VS qui vont mettre en jeu un certain nombre de pièces gagnées dans un minijeu. Comme dans tous les jeux de la licence, votre but ultime est de collectionner le plus d’étoiles afin de remporter la partie. Le joueur qui se trouve en bas du classement est généralement plus chanceux que les autres, ce qui ajoute un peu de piquant dans la partie. 

La pauvre Harmonie (Rosalina au Québec) a mis le Méga Bloups en colère !

Party aquatique ou rythmique ?

Le mode rafting est complètement fou et vous demande de coordonner les efforts de tous les joueurs pour ramer dans la bonne direction. Inutile de préciser qu’il est impossible de manier son radeau avec des IA complètement aux fraises… Une bonne idée de fond, mais exécutée de manière assez pauvre. Le mode scène rythmique quant à lui est beaucoup mieux pensé et utilise la gyroscopie et les vibrations dans un enchaînement de 3 minijeux. C’est rapide et on a bien envie de faire un rappel une fois le rideau du théâtre tombé. 

Il est impossible de bien naviguer sur cette rivière si vous ne coopérez pas.

Les minijeux : le nerf de la guerre.

Que ce soit à l’intérieur d’une partie ou dans un mode qui se concentre uniquement sur les minijeux, il est quasiment impossible de s’ennuyer. Le gameplay est facile à prendre en main, malgré la petite taille d’un Joy-Con. Les boutons répondent facilement et il est aisé de comprendre la tâche qui vous attend. En fait, tout est pensé pour que les petits et les grands puissent prendre du plaisir dans Super Mario Party. Par exemple, dans Premier servi, vous devez vous dépêcher de vous servir des crêpes afin de marquer des points tandis que dans Pluie de popcorn, vous devez simplement amasser du pop-corn qui tombe du ciel dans votre panier. Les minijeux asymétriques sont tout aussi intéressants et permettent à 3 joueurs de s’unir face au quatrième. Dans certains cas, les alliés que vous avez trouvés sur votre chemin peuvent aussi se joindre à vous et vous aider à remporter une épreuve. 

Chaque personnage possède son propre dé, ce qui est assez sympathique.

Mariothon et fonctionnalité en ligne.

Le Mariothon peut se jouer en mode local ou en ligne. Dans un cas comme dans l’autre, vous disputerez 5 minijeux d’affilés, tous choisis au hasard bien entendu. Le matchmaking s’effectue rapidement et fonctionne plutôt bien. Cependant, il faudra recommencer un jeu lorsqu’un des participants se fait déconnecter en cours de route. Le Mariothon en ligne s’avère assez anecdotique et présente peu d’intérêt globalement. 

C’est le temps de se frotter à d’autres joueurs en ligne.

Conclusion 

Soyons clairs, Super Mario Party ne prend pas le risque de revisiter la formule qui a fait le succès de la licence Mario Party. C’est plus un retour aux origines qui s’opère devant nos yeux qu’une réelle révolution mais on ne va pas s’en plaindre. Facile à prendre en main notamment grâce aux entraînements avant de commencer un minijeu, (nous avons respecté l’orthographe inclus dans le jeu autant que possible), tout est fait pour que vous passiez de longues soirées d’hiver entre amis à pester contre les injustices ! Si on peut regretter que seuls les Joy-Con soient utilisables pour vous amuser, ce choix se comprend aisément quand on sait que la détection de mouvements est au coeur du gameplay. Une réussite sans fioriture mais qui fait mouche en somme.  

Et c’est une victoire écrasante pour la Team Yoshi-Mario !

Temps de lecture : environ 6 minutes

Super Mario Party

  • Développeurs Nintendo
  • Type Party Game
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 5 Octobre 2018
Super Mario Party à notre sauce
8/10
Super Mario Party à notre sauce
Y'a bon
  • Les dés personnalisés et les alliés
  • Un retour aux origines bienvenu...
  • Tout le monde peut gagner façon École des Fans
Beuuuuwark
  • Le mode en ligne pas très stable
  • ... mais qui manque légèrement d'originalité sur les plateaux
  • Le soft comporte son lot d'injustices et de déséquilibre
  • TECHNIQUE
    8/10
  • ERGONOMIE
    9/10
  • ESTHÉTIQUE
    8/10
  • AUDIO
    7/10
  • CONTENU
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre