Test : SNK Heroines : Tag Team Frenzy – Les filles entrent dans l’arène !

Joutes chatoyantes en perspective.

Pour fêter les 40 ans de SNK, vous savez certainement qu’une compilation de jeux d’arcade arrive en novembre 2018. Ce que vous savez peut-être moins, c’est que l’entreprise japonaise avait un autre petit tour dans son sac. Est-ce que SNK Heroines : Tag Team Frenzy a tout d’une bonne surprise ? Réponse en fin de combat !

Premier constat, un roster entièrement féminin. 

SNK Heroines : Tag Team Frenzy frappe dès le départ avec son casting composé exclusivement de combattantes, à un détail près. Terry Bogard, que les plus anciens d’entre vous ont notamment connu dans la série Fatal Fury a été… transformé en jeune fille pour les besoins du jeu. Pour le reste, la plupart des personnages viennent des séries emblématiques de SNK avec une forte représentation de la franchise King of Fighters. S’il est évident que ce choix de genre n’est pas innocent, vous allez bientôt vous apercevoir que la féminité parfois caricaturale n’est pas uniquement une question de personnages choisis. 

Voilà donc toutes les héroïnes que vous pourrez incarner.

Un jeu de combat intéressant ?

Alors on va pas se mentir, SNK Heroines Tag Team Frenzy a été développé pour offrir un gameplay accessible. Ici, pas de combo dévastateur ou de combinaisons à connaître, il suffira de déclencher son coup spécial d’un simple bouton. La « complexité » réside plutôt dans les deux barres de vie et d’esprit à gérer. La barre d’esprit vous permet d’asséner des coups spéciaux tant que vous avez de l’arc-en ciel en réserve. Autre spécificité du titre, vous devrez finir un combat mon seulement lorsque la santé de votre adversaire est passée dans le rouge mais il sera aussi nécessaire d’effectuer un Dream Finish pour terrasser votre adversaire, encore une fois en pressant une gâchette sur votre manette. Notez également que même si vous jouez effectivement en 2v2, les barres de vie et d’esprit ne sont pas séparées d’un personnage à l’autre. De ce fait on se retrouve avec des combats rapides et nerveux qui s’enchainent assez frénétiquement. 

Nos combattantes ne se reposent pas sur leurs lauriers !

Mais rassure-nous, il y a une histoire au moins ? 

Oui je vous rassure il y en a une, mas elle tient sur un post-it. Concrètement, les combattantes se retrouvent projetées dans une dimension parallèle ou elles doivent combattre ou mourir. Tout cela est de la faute de Kukri qui profite de l’occasion pour se rincer l’oeil (oui un peu) et faire aboutir un plan diabolique fort simple : fusionner sa dimension avec la réalité. Quand on vous dit que c’est presque simpliste ! Tout ceci ne sert que de prétexte pour enchaîner les phases de baston et voir les protagonistes à l’oeuvre. Pour le reste, notons que les dialogues sont différenciés dans les cinématiques selon les personnages choisis et que les références à leurs interactions précédentes dans les jeux SNK sont mentionnées le plus souvent possible.

Kukri est un antagoniste totalement quelconque.

Et graphiquement ça donne quoi ?

Il serait assez simple de résumer l’impression visuelle du jeu en vous expliquant que c’est rose, chatoyant avec des couleurs flashy de partout. Vous pourriez rétorquer que c’est une réaction à l’emporte pièce et du coup douter de cette affirmation. Sauf que c’est vraiment le cas. Des couleurs saturées dans le fluo, des étoiles en guise d’impacts et surtout des décors fixes qui semblent terriblement fades à côté de tout ça. En clair, préparez vos yeux si vous comptez acquérir ce soft, car le plus gros défaut qui émane de tout ça, c’est clairement le manque de lisibilité à l’écran qui en résulte. Vous voilà prévenus. 

Les arrières-plan sont tous interchangeables.

Et c’est tout ce que ce jeu nous offre du coup ?

Globalement, oui. Pour être tout à fait complets, il faut tout de même signaler que SNK Heroines Tag Team Frenzy propose via un système de pièces accumulées pendant vos sessions de jeu de débloquer des éléments présents dans la galerie. Que ce soit des vidéos, des illustrations ou des sons tirés du jeu, on sent bien que c’est fait pour étirer la durée de vie du jeu et remplir artificiellement le titre d’éléments qui plairont aux fans de l’éditeur ou les collectionneurs acharnés.

Les dialogues sont assez bien écrits.

Conclusion

 Si l’intention de départ était louable, le fait de produire un jeu de combat volontairement facile à prendre en main, il est impossible de ne pas se dire que le contrat n’est qu’à moitié rempli. Oui, le fan-service est réussi et certains éléments prêtent à sourire (l’accent est effectivement mis sur les formes des personnages pour certaines d’entre-elles mais ça reste assez léger), mais pour le reste, SNK Heroines : Tag Team Frenzy sera un jeu de combat vite oublié qui ne fera certainement pas date. Dans la moyenne mais pas plus.  

Victoire !

Temps de lecture : environ 4 minutes

SNK Heroines : Tag Team Frenzy

  • Développeurs SNK, Abstraction Games
  • Type Combat
  • Support PS4, Switch
  • Sortie 7 Septembre 2018
SNK Heroines : Tag Team Frenzy à notre sauce
5/10
SNK Heroines : Tag Team Frenzy à notre sauce
Y'a bon
  • Le fan service
  • Un jeu de combat accessible
  • Du fun sans prise de tête
Beuuuuwark
  • Interface brouillonne
  • Mode histoire sans intérêt
  • Gameplay peu profond
  • TECHNIQUE
    6/10
  • ERGONOMIE
    5/10
  • ESTHÉTIQUE
    6/10
  • AUDIO
    5/10
  • CONTENU
    4/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre