Après une absence de 7 ans, la série principale Samurai Warriors revient avec un nouvel épisode canonique, une toute nouvelle histoire et de nouveaux designs. En selle, il est temps de se jeter dans l a mêlée de Samurai Warriors 5 !


Samurai Warriors 5


Supports : PS4, XBox One, Switch, PC

Genre : Musou

Date de sortie : 27 Juillet 2021

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Omega Force

Multijoueurs : Oui


La formule est toujours aussi simple et propose un fun toujours aussi immédiat, avec une mise en scène plus prenante !


  • Chouette moteur graphique
  • Le mode histoire est prenant et bien mis en scène
  • La musique est parfaite pour ce type de jeu
  • Une impression de surpuissance portée par la fluidité du jeu.
  • 37 personnages et beaucoup d’armes.
  • La caméra, pas toujours très agréable à utiliser
  • Le grind des armes via un mode pas passionanat
  • La lecture du scénario et des objectifs en pleine bataille.
  • Peu de modes.

Nobunaga versus Mitsuhide

Samurai Warriors 5 suit Nobunaga Oda et son clan dans leur quête d’unification du Japon, de la fin de la guerre de Ōnin (1477) à l’incident de Honnōji (1582), offrant un meilleur contexte narratif aux événements de cette période et la relation avec Mitsuhide qui ont conduit au suicide forcé de Nobunaga.

La nouvelle patte graphique du jeu donne un aspect animé à l’ensemble, et me rappelle quelque peu les artworks de Street Fighter IV, avec les traînées de pinceaux.

Couplé à une instrumentation traditionnelle associée à de la guitare moderne, le jeu fait tout pour rendre les événements historiques aussi divertissants que possible tout en gardant une certaine précision historique. Bien entendu, tout a été romancé, notamment sur la fin, dramatisée plus que nécessaire par rapport aux faits historiques.

Concernant, les scènes d’action, tout se déroule toujours en temps réel, avec des objectifs qui changent constamment, ce qui ajoute un peu de suspens aux événements. La taille des armées adverses donne l’impression de vraies grandes batailles épiques, et vos alliés vous informent constamment de l’évolution et de la mise à jour de la bataille. Mais cela se fait vocalement en anglais ou en japonais, et ça me laisse la même impression que les dialogues en anglais de GTA durant la conduite : pas toujours simple à suivre au cœur de l’action !

Pour atteindre les objectifs du chapitre, vous devez utiliser deux personnages différents – un personnage principal et un partenaire. Différents styles de combat peuvent être combinés pour vaincre les ennemis tout en agissant efficacement comme un voyage rapide à travers une carte puisque vous pouvez assigner votre partenaire pour attaquer d’autres cibles. Vous pouvez également traverser la carte à cheval et renverser vos ennemis sur le chemin.

L’action est libre et fluide, vous permettant de faucher rapidement de petites armées mais la caméra peut rapidement devenir un petit fardeau à supporter, car elle est intégralement manuelle, mis à part le verrouillage pas toujours génial.

Samurais Warriors 5 affiche 37 personnages jouables, chacun avec arbres de compétences, liens sociaux qui débloquent des cinématiques spécifiques et 14 types d’armes différentes améliorables comprenant épées, lances et même un tambour. 

Le système d’amélioration des personnages et de leurs armes est addictif mais il doit être géré via le mode “Château” qui comporte un forgeron, un dojo, une écurie et une boutique qui doivent tous être améliorés afin de faire progresser vos personnages. Vous êtes obligé de jouer à un mode secondaire de défense du château pour grinder, mais il n’est pas des plus attrayant sans l’histoire pour vous porter. D’autant que le Château est un mode, et non un lieu à visiter.

Les missions terminées du mode Histoire vous permettent de rejouer des missions avec des personnages non liés à l’histoire dans un « mode libre ». L’histoire principale prenant environ 15 heures en ligne droite pour les 6 chapitres, les nombreux ibjectifs des modes libres garantissent une bonne durée de vie. Ajoutez à cela les 6 chapitres de l’histoire de Mitsuhide et une section « What If... » et vous serez certainement satisfait du contenu… même si on peut râler du manque de modes. Notez qu’au pire, vous pourrez vous rabattre sur les modes coop’ en local ou en ligne pour vous défouler.

Samurai Warriors 5

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Le conflit le plus célèbre du Japon est mieux mise en scène et apte à convaincre les nouveaux venus dans la franchise. La formule est toujours aussi simple et propose un fun toujours aussi immédiat ! Sauf que cette fois, l’histoire est plus agréable à suivre. On apprécie l’effort !

4
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Le magnifique Spiritfarer a sa version physique sur Switch et PS4
Next Plusieurs annonces alléchantes lors du Draknek Direct de Draknek & Friends

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

The Sinking City enroule ses tentacules en vidéo

21/08/2018
Close