Préparez vos combinaisons de course, car nous allons aujourd’hui nous intéresser à un jeu de moto qui met de l’avant la relation entre engin mécanique et pilote. Avec RiMS Racing, RaceWard Studio tente de se faire une place parmi les jeu de simulation de course de motos, mais qu’en est-il lorsqu’on enfourche l’une des motos les plus puissantes du monde ? La réponse dans quelques tours de piste.


RiMS Racing


Supports : PS4, PS5, XB1, Xbox Series, PC

Genre : Course

Date de sortie : 19 août 2021

Editeur : Nacon, Bigben Interactive

Développeur : RaceWard Studio

Multijoueurs : Oui


RiMS Racing est un jeu de moto qui pousse la simulation vers une nouvelle direction en intégrant beaucoup d’aspect de gestion à son jeu. 


  • Une physique assez bonne
  • Le gear officiel
  • Une gestion poussée à l’extrême
  • Les circuits biens modélisés 
  • 8 motos, c’est peu
  • La voix off dépressive dans les menus
  • La musique qui tape sur le crâne très rapidement

Première visite du garage

Avant même de penser à faire vos premiers tours de roue, vous allez découvrir votre garage. Ce lieu est en fait une sorte de hub central qui vous permet de modifier votre pilote (homme ou femme), mais surtout de prendre soin de vos motos. L’entretien mécanique de vos bêtes de puissance est essentiel et vous devrez donc toujours avoir à l’oeil l’usure de vos pièces. La bonne compréhension de votre moto deviendra un atout important sur la piste, alors mieux vaut passer du temps dans le garage, même si les QTE pour entretenir les pièces deviennent rapidement rébarbatifs. Pensez également à vérifier l’état dans lequel se trouvent votre combinaison et votre casque de temps à autre, car votre équipement de course s’usera aussi au fil du temps et de vos chutes ou de vos accidents. Votre garage est également utile pour accomplir d’autres tâches liées à la gestion de votre inventaire et de vos avantages, mais aussi pour effectuer des recherches et pour améliorer votre arbre de compétences.

L’amélioration continue par la recherche est essentielle pour performer.

Limer le bitume

En faisant le tour du garage, vous avez sans doute aperçu les belles motos qui sont disponibles dans RiMS Racing : Ducati Panigale V4 R, MV Agusta F4 RC, Aprilia RSV4, BMW M 1000 RR, Suzuki GSX-R1000R, Honda CBR1000RR, Kawasaki Ninja ZX-10RR et Yamaha YZF-R1. Il est difficile de se tromper en choisissant n’importe quelle de ces motos puisqu’elles sont toutes assez équivalentes au niveau des performances et des comportements en piste. La BMW M 1000 RR est quand même un peu plus facile à appréhender si vous n’êtes pas familier avec les jeux de simulation de motos. D’ailleurs, même si RiMS Racing se veut un jeu de simulation, l’accessibilité reste tout de même un point d’orgue du soft. Les plus néophytes auraient quand même pu bénéficier de plus d’options d’aide à la conduite puisque dès les premiers tours de roues, il devient assez évident qu’il faut se pratiquer et potentiellement passer par la case école de conduite pour parvenir à rester en piste et à faire des chronos intéressants. À noter que même pendant la course, il est possible de voir dans quel état se trouve votre moto grâce à la VEM (Vérification de l’État de la Moto). Une option bien pratique pour visualiser l’état de vos pièces en direct.

Les arrêts au stand vous placent dans la peau des mécaniciens.

Des circuits intéressants

RiMS Racing propose 15 circuits au total, dont 10 circuits officiels, mais également 5 circuits inventés qui peuvent être parcourus dans les 2 sens. Ces tracés ne sont pas des boucles et permettent de s’imprégner des magnifiques paysages des États-Unis, de la Norvège, de l’Australie, de l’Espagne et de l’Italie. C’est certainement un petit plus de RiMS Racing, alors nous tenions à le mentionner ici. De plus, la carte qui s’affiche à l’écran indique les noms des virages. C’est un détail qui a son importance pour apporter un peu plus d’immersion aux joueurs. Plusieurs conditions de météo sont disponibles et vous pouvez également choisir le moment de la journée où se déroule la course ainsi que les conditions qui affectent la chaussé, à savoir l’usure du bitume. Selon nos tests, tous ces paramètres influencent vraiment ce qui se passe en piste et c’est parfait ainsi.

L’immersion est très bonne dans l’ensemble du jeu.

Faites carrière et hissez-vous au top !

Tout bon jeu de course qui se respecte propose un mode carrière. Ici, le mode Carrière est assez classique et comprend pas moins de 70 événements. Que ce soit lors des événements-écoles, les courses sponsorisées, les duels, les événements constructeurs, les événements de la coupe, les championnats du monde ou encore les évènements de tâches, vous allez enchaîner les épreuves qui se ressemblent forcément un peu. Les commissaires de course scrutent les faux départs potentiels et les sorties de piste et décernent des pénalités dans certains cas. Lors des arrêts au stand, vous incarnez les mécanos et devez réaliser des QTE (encore) pour que votre ravitaillement se passe de la meilleure manière qui soit, etc. Tout ça serait probablement un peu plus digeste si les IA du jeu n’étaient pas complètement idiotes. Même en réglant le niveau de vos adversaires, ils entreront volontairement en collision avec votre pilote à la moindre occasion. Et à chaque fois, votre pauvre pilote s’envolera tel un pantin désarticulé. Si cette facette du jeu semble cocasse de prime à bord, c’est frustrant de ne pas pouvoir progresser à cause des IA. Un mauvais point est donc décerné à RiMS Racing qui aurait dû prévoir des trajectoires alternatives aux IA pour éviter qu’elles restent systématiquement sur la trajectoire idéale en toutes circonstances.

Le virage Québec a attiré notre attention.

RiMS Racing


Par Matthieu Meignan

L’avis de Matthieu sur Xbox Series X

En Bref

Retour au garage

RiMS Racing est un jeu de moto qui pousse la simulation vers une nouvelle direction en intégrant beaucoup d’aspect de gestion à son jeu. Le pitch de départ a été respecté et vous aurez vraiment l’impression de ne faire plus qu’un avec votre engin mécanique qui deviendra certainement votre meilleur ami au fil de vos parties. RiMS Racing deviendra peut-être un classique, mais seulement si les développeurs du jeu continuent de le bichonner pour en faire un parfait jeu de simulation et si du contenu y est ajouté régulièrement.

3.5
Show Full Content
Previous Qui a raflé les prix de la Gamescom 2021 ?
Next Un trailer narratif, des cadeaux et des extraits de BO juste avant la sortie de Golf Club : Wasteland

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Lady Layton dispo chez nous cet été (mais pas sur 3DS)

14/04/2017
Close