Test : RIDE 3 – Le Gran Turismo de la moto ?

Let’s ride baby !

Milestone est un studio habitué aux jeux de course et vous savez que PXLBBQ suit leurs productions depuis un petit moment déjà. C’est évidemment son travail sur la série des WRC qui a fait la renommée récente du studio milanais ainsi que leur implication sur les jeux MotoGP. Avec la licence RIDE, l’objectif est assez clair : Rendre la moto accessible au plus grand nombre. Est-ce que RIDE 3 remplit son office ? Nous allons bientôt le savoir. 

Notre pilote s’apprête à enfourcher sa monture.

L’ambition de dominer le monde de la moto. 

Avec RIDE 3, l’objectif des développeurs italiens était clair. Il fallait proposer un jeu aussi complet que possible, de sorte qu’il se pose comme le Gran Turismo de la moto. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que cet aspect est d’ores et déjà réussi. Avec son mode carrière foisonnant qui vous fera passer par tous les types de courses possibles, vous aurez de quoi faire ! Le hub regroupant tout ça nous fait plus penser à Project Cars mais c’est plutôt bienvenu. De plus l’Ecole de Pilotage vous permettra de vous familiariser avec le jeu assez rapidement. Semblable aux permis de Gran Turismo, les temps à battre sont relativement accessibles mais vous demanderont un minimum de maîtrise avant de décrocher l’or. Rien que pour ça on peut parler d’une certaine réussite. Et comme vous allez le voir, ce n’est pas fini.

Voici un aperçu de ce que le mode carrière vous réserve.

En course rien n’est acquis d’avance !

Si des modes rapides tels que le Contre la Montre ou la Course Simple sont de la partie, les Courses d’Accélération sont aussi de la fête et c’est plutôt cool pour deux raisons : Premièrement ça vous force à passer vos rapports manuellement, ce qui vous permettra d’accroître votre connaissance de vos machines. Deuxièmement, c’est un bon moyen de tester les nouvelles pièces montées sur votre bolide. Dans le cas des courses en carrière ou plus classiques, les IA sont plutôt bien adaptées au niveau de difficulté choisi et ce n’est pas ça qui va vous poser le plus de soucis. RIDE 3 est un jeu dont la physique du pilote sur sa machine est EXTRÊMEMENT importante ! Chaque mouvement initié se paye et n’espérez pas tricher en vous appuyant sur vos adversaires pour gagner. Le réglage de votre moto et votre science de la course sont les seules choses qui vous sauveront. Notez que même en difficulté débutant ces effets se font sentir. Pas de pilotage automatique pour vous cette fois-ci.

Choisissez bien votre première bête de course.

Un passage à l’Unreal Engine 4 salutaire. 

Le gap graphique pour RIDE 3 est significatif par rapport à ses prédécesseurs, en particulier sur Xbox One X où le jeu a été optimisé. Que ce soit pour le visuel des circuits ou encore la météo, les effets sont jolis et la sensation de vitesse qui vient avec l’est tout autant. Il est d’ailleurs possible de choisir entre une fréquence d’images élevée pour privilégier la fluidité du jeu ou une résolution accrue pour un meilleur confort visuel. On peut supposer que cette option n’est disponible que sur les plateformes capables de gérer de telles possibilités graphiques uniquement. On se retrouve face à un jeu de course de très bonne tenue, d’autant plus quand on sait que Milestone n’est pas un studio de la taille d’une grosse machine de guerre. 

On apprécie l’ergonomie des menus, qui reste simple.

Customisation, DLC et système de progression parfois frustrants. 

C’est peut-être le gros point noir du jeu, mais il n’est pas petit hein. A chaque course vous montez de niveau et vous gagnez de la monnaie du jeu. Jusque-là rien de bien folichon. Ce qui est plutôt énervant, c’est de voir que tout ou presque doit s’acheter ! Que les motos le soient, c’est logique, mais que chaque élément de la tenue de votre motard ou de motarde soit à acheter, avec des montants parfois erratiques, c’est un peu plus ennuyeux. Le pire vient avec les DLC déjà disponibles… à 7 euros chacun (à une exception près). C’est un peu excessif à notre goût même si ce n’est pas nécessaire pour votre progression et que certaines motos sont gagnables directement, notamment dans l’Ecole de Pilotage. Vous pourriez nous dire que c’est un petit détail, surtout dans les jeux actuels, mais quand les messages de votre profil vous incitent fortement à sortir la carte bleue, difficile de ne pas mentionner ce petit souci.

Le mode photo vous permet d’immortaliser vos plus belles cascades.

Conclusion

RIDE 3 est un excellent jeu de course pour tous les amateurs de belles cylindrées à deux roues. Là où c’est intéressant, c’est que ce titre fait tout ce qu’il faut pour être accessible à un large public, notamment avec les niveaux de difficulté bien pensés. Néanmoins, il vous sera très utile de faire des bornes pour vous approprier le style de conduite qui vous convient le mieux (avec des possibilités visuelles pour votre pilote) et il est certain que vous ne gagnerez pas facilement vos courses sans gérer votre accélération et le placement de votre pilote sur sa machine. Malgré quelques défauts cités plus haut, RIDE 3 est une réussite plus haute que la moyenne habituelle de la part de Milestone. Un must pour les adorateurs du genre et une bonne surprise pour les autres en somme. Petit jeu en plus : Saurez-vous trouver la borne d’arcade cachée dans une des images du test ?

Les panneaux de texte informatifs apporte des précisions techniques ou historiques.

Temps de lecture : environ 4 minutes

RIDE 3

  • Développeurs Milestone
  • Type Course
  • Support PS4, XB1, Switch, PC
  • Sortie 30 Novembre 2018
RIDE 3 à notre sauce
8/10
RIDE 3 à notre sauce
Y'a bon
  • Un contenu conséquent
  • L'Unreal Engine 4 qui change tout
  • Le pilotage plutôt pointu
Beuuuuwark
  • Ne pas pouvoir se déplacer dans la maison du joueur
  • Le manque de personnalisation physique du pilote
  • Les DLC trop cher et le paiement in-game erratique
  • TECHNIQUE
    8/10
  • ERGONOMIE
    8/10
  • ESTHÉTIQUE
    8/10
  • AUDIO
    8/10
  • CONTENU
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre