Razer a récemment lancé le casque Razer Opus X, qui est une version plus abordable (de moitié) du modèle Opus de l’année dernière et il est extrêmement similaire à quelques différences près.

Razer Opus X

Les deux produits Opus sont assez semblables visuellement, mais comportent assez de différences pour orienter notre choix du moins sur le papier – à commencer parle prix. N’ayant pas testé l’Opus original, on se concentrera sur les spécificités de l’Opus X. Le Razer Opus original certifié THX est plutôt destiné aux audiophiles, joueurs inclus, tandis que l’Opus X se rapproche davantage d’un casque de joueur Bluetooth sans dongle avec son mode à faible latence. A moins d’avoir les deux casques pour comparer, je doute que vous fassiez de réelle différence au niveau de la profondeur de son.

De manière plus pratique, l’Opus X ne dispose pas non plus d’une sortie audio de 3,5 mm, ce qui pourra potentiellement impacter votre utilisation, puisque par exemple, vous ne pourrez pas connecter le casque Bluetooth sur une PS5 ou sur une Switch par exemple (je n’ai pas testé sur XBox), les normes étant différentes.

Bien qu’il ne soit pas uniquement destiné aux joueurs, l’Opus X dispose doncd’un mode « Gaming » à faible latence qui permet de réduire au minimum le décalage des sons dans les jeux. Quiconque a déjà essayé d’utiliser une paire d’écouteurs sans fil pour jouer sait à quel point c’est important.

Le microphone offre un son clair plus que convenable pour le chat en jeu, et il reste convenable pour l’enregistrement, même si avouons-le, il n’a pas été conçu pour offrir la meilleure expérience à ce niveau et que vous trouverez mieux. Notons aussi que le casque ne dispose d’aucun éclairage RVB (et pour un casque qui peut servir partout, tant mieux), mais il est disponible en 3 coloris que nous nommerons blanc (Mercury), vert et rose pâle (Quartz) pour plus de compréhension.

L’Opus X dispose de très peu de boutons, et ils sont tous du côté droit. Le bouton de mise en route fait aussi office de bouton d’appairage, et si l’on excepte les deux touches pour augmenter ou diminuer le volume, une unique touche centrale sert à mettre la lecture du média sur pause, tandis que la touche d’alimentation sert aussi à activer ou désactiver la réduction de bruit ou le Quick Attention Mode avec une pression rapide.

Ce dernier mode permet d’entendre plus distinctement ce qui se passe autour de vous et d’éviter d’enlever le casque. Ce mode est franchement pratique, que ça soit pour écouter tranquillement de la musique tout en attendant le passage d’un livreur, ne pas louper un appel ou surveiller votre fille de 20 mois qui joue pas loin, c’est un mode dont j’ignorais la réelle utilité jusqu’à ce que je puisse l’utiliser.

En terme de connectivité, il suffit simplement d’allumer l’Opus X et de laisser son doigts appuyé sur le bouton pour passer en mode appairage, qui rend le casque détectable par toutes vos plateformes. Téléphone, tablette, PC, NVidia Shield… la connexion est immédiate et le casque est paré pour l’utilisation. Reste qu’en l’absence d’un dongle spécifique, vous ne pourrez pas le connecter à votre Switch ou votre console de salon, ce qui limite sa spécificité gaming de faible latence aux jeux mobiles (les joueurs de Genshin Impact seront donc heureux de l’apprendre) et aux PC.

Visuellement, cette version Mercury est immaculée, à l’exception des coussins présents sur chaque écouteur, d’une couleur grise qui habille un peu le produit. Un renfort rembourré se situe sur le bas de l’arceau pour plus de confort.

Razer Opus X

Titiks

Conception
Autonomie
Qualité de son
Qualité du micro
Rapport Qualité / Prix

En Bref

Si l’on considère qu’il ne s’agit pas du tout d’un casque destiné aux consoles de salon, il reste difficile de trouver de réels points faibles au Razer Opus X. Vendu à un tarif abordable pour une fois, en 3 couleurs relativement sobres qui sauront passer partout (bon, peut-être pas le vert), un microphone taillé pour le chat, un bon confort et une facilité d’utilisation, le Razer Opus X vaut son achat.

4.3
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Test : Famicom Detective Club: The Girl Who Stand Behind & The Missing Heir
Next Test : Legend of Mana HD Remaster – Retour léger pour un RPG hors-norme

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Du changement pour Bowser Jr dans Mario Tennis Aces

19/07/2018
Close