Test : Pokémon Bouclier

On part dans Galar, et c'est un peu Galère

Pokémon Épée et Pokémon Bouclier n’a pas attendu sa date de sortie pour diviser la communauté : Beaucoup de fans étaient mécontents de savoir que le Pokédex national ne serait pas de la partie. Ce qui signifie que les Pokémon que vous aviez déjà eus dans vos anciennes parties de vos anciens jeux Pokémon ne seront pas transférables dans Pokémon Épée et Pokémon Bouclier. J’ai été moi-même déçu quand j’ai appris la nouvelle mais après avoir joué un certain temps, on se rend compte que ce n’était pas si important que ça. Et qu’au final, cette décision a même du sens étant donné que l’on recommence tout à zéro quand on démarre une nouvelle aventure Pokémon.

Cette aventure Pokémon, parlons-en. S’appuyant sur l’effet “wow trop mignon Pikachu se balade dans les hautes herbes” propulsé par Pokémon Let’s Go Pikachu et Pokemon Let’s Go Evoli tout en 3D et HD, une chose est sûre : Le jeu est beau. Il y a de la vie, de la couleur et des Pokémon, c’est tout ce qu’on aime non ?

Le concept de se balader dans la charmante région très anglaise qu’est Galar, de remplir son Pokédex avec des créatures incroyables et de battre les maîtres d’arène est toujours aussi agréable et familier.

On commence dans un adorable petit village fermier. Le voyage vous mènera à des titanesques châteaux qui semblent directement inspirés des contes de fées. Sans oublier les endroits inspirés du réel: Une pratique bien connue de Game Freak dans ses jeux Pokémon.

Comme d’habitude avec les jeux de la série, deux versions sortent en même temps, bien que nous testons Pokémon Bouclier, les différences sont maigres mais présentes :
Tout d’abord, les légendaires que sont Zacian dans Pokémon Épée et Zamazenta dans Pokémon Bouclier.
Il y a également Canarticho et Palarticho exclusifs à Épée ainsi que Ponyta et Galopa pour Bouclier.

Même si l’histoire semble idiote et que l’on voit venir les péripéties de très loin. La façon dont le tout est présenté reste acceptable. La présentation récurrente des personnages est ennuyante mais nécessaire pour un jeu adapté à tous les âges.

Vous pouvez toujours rompre avec cette linéarité de l’histoire et vous mettre de côté un moment dans les Terres Sauvages : Une vaste étendue pleine de Pokémon bien différents, une caméra contrôlable à 100%, on sent que tout change. S’il y a bien un endroit où l’on veut aller s’entraîner et capturer des Pokémon sans totalement être dans la quête principale, c’est celui-là.

J’aime beaucoup me balader dans les terres sauvages, cependant, on se rend vite compte qu’il faudra absolument continuer l’aventure et avoir quelques badges en plus si l’on veut attraper cet Onyx de niveau 40.

Les Terres Sauvages sont un endroit si grand qu’il n’est pas si intéressant de faire des aller et retours dans des centres Pokémon pour y soigner ses compagnons. La cuisine de curry est un aspect important. Elle nous permet de nous passer de centres Pokémon. Avec ses 151 combinaisons possibles, même après avoir fini l’aventure principale, je me retrouve toujours à cuisiner de nouvelles recettes. Cuisiner ne nous donne pas seulement des PV et PP, mais également de l’expérience. Encore mieux, cela nous rapproche de nos Pokémon et les rend heureux ! Et cela vous reviendra dans les combats car ceux-ci résisteront donc mieux au coups critiques.

J’aime beaucoup découvrir de nouvelles recettes par moi-même avec les baies et testant des combinaisons qui me semblent correctes. Surtout que les terres sauvages changent à chaque fois que j’y remets les pieds, je découvre à chaque fois des ingrédients nouveaux.

Une façon de rendre un jeu beaucoup moins linéaire qu’il ne l’était très réussie à mon sens, car on ne se rend pas compte quand on est à fond dans le jeu.

Conclusion

Développer un jeu simple et accessible pour tous les âges n’est pas une chose simple. Au contraire, c’est un défi. Mais un jeu trop simple devient insatisfaisant à la longue. Un rythme paralysé qui rend certains aspects une corvée. Cela dit, le jeu est beau et amusant. Sans oublier les terres sauvages qui sont clairement un aspect incroyable à part entière dans le jeu.

Temps de lecture : environ 6 minutes

Pokémon Bouclier

  • Développeur GAME FREAK
  • Type RPG
  • Support Nintendo Switch
  • Sortie 15 Novembre 2019
Commentaires Facebook
Pokémon Épée et Pokémon Bouclier à notre sauce !
8/10
Pokémon Épée et Pokémon Bouclier à notre sauce !
Y'a bon
  • Les nouveaux Pokémon à attraper
  • Des combats toujours aussi énergiques
  • Le monde de Galar beau et coloré
  • Les terres sauvages et le currydex
Beuuuuwark
  • Dynamax sous utilisé
  • Pas de Pokédex National
  • 8/10
Catégories
TestsTests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre