Après avoir remporté sa mise sur Kickstarter, le petit jeu d’aventure et d’énigme de Thomas Brush Pinestripe atterrit sur consoles. Alors qu’un train file à vive allure dans la nuit enneigée, le pasteur Ted et sa petite fille Bo font la rencontre d’un étrange et sombre personnage : Pinstripe…

Heu… Cours ?

Cauchemar

Il se dégage dès les premières secondes de Pinstripe une ambiance onirique et quelque peu macabre. Si les premiers tableaux semblent chaleureux, tout va rapidement virer au glauque. Le malaisant Pinstripe ayant des vues sur la petite Bo, il s’en emparera assez rapidement sous les yeux impuissants de Ted avant de l’emporter de l’autre côté du miroir.

Débute alors le voyage d’un père pour retrouver sa fille dans un monde où l’odieux Pinstripe fait régner sa loi.

J’ai compté deux types d’ennemis, anecdotiques

L’ambiance générale n’est pas sans rappeler les oeuvres de Tim Burton, avec des tableaux joliment réalisés, une ambiance cotonneuse et une absence quasi totale d’action. Ted devra faire de nombreux aller-retours entre les tableaux et les différentes régions pour espérer libérer la jeune Bo, avant que débute une cérémonie à l’issue incertaine avec son ravisseur. Concrètement, on dirige Ted dans divers niveaux de plateformes, en résolvant de petites énigmes – jamais bloquantes – en discutant avec la population locale, étrangement soumise aux “cadeaux” de Pinstripe en espérant lever le voile sur cette contrée. S’il ne faudra guère plus de 2 ou 3 heures pour le terminer une première fois, l’aventure de Pinstripe se révèle bien construite, et à quelques moments terrifiante. L’excellent doublage de l’antagoniste et de la petite Bo participent d’ailleurs beaucoup à l’ambiance du titre, tout comme la réalisation et la direction artistique générale. Si Ted dispose d’une jauge de vie, il est quasiment impossible de mourir – à moins de le vouloir lors des quelques petits affrontements.

Assez rapidement, Ted pourra mettre la main sur une fronde dont il devra se servir pour activer des mécanismes ou pour atteindre des ennemis volants, mais il pourra également trouver une lampe torche frontale pour se repérer dans quelques endroits sombres, et assez rapidement, Ted sera rejoint dans sa quête par un compagnon canin fort utile et bienveillant. Une série d’objets en rapport avec le passé de Ted et Bo sont à récupérer et il conviendra de bien les examiner pour découvrir des indices en vue de résoudre les différentes énigmes (à base de code le plus souvent). La plongée dans l’univers de Pinstripe se fait graduellement, à l’image d’une descente aux enfers. Que s’est-il réellement passé dans ce train ? Qui est Pinstripe ? L’univers proposé regorge d’éléments cohérent avec l’intrigue qui – si elle n’est pas très originale – a le mérite d’être bien traitée.

Les énigmes ont le mérite d’être variées

Le jeu poussera également le joueur à recommencer la partie (une seconde partie pouvant être bouclée en une heure) pour permettre à Ted de choisir d’autres options de dialogues. En effet, lors de la partie, quelques choix de réponses devront être fait sans grande incidence directe sur les conversations. Néanmoins, l’une des réponses reflète toujours l’inquiétude de Ted et sa volonté de retrouver Bo, tandis que l’autre réponse est plus violente et moins concernée. De plus, une fois l’aventure bouclée, le joueur reçoit une clé dorée, capable d’ouvrir des portes scellées que vous rencontrez durant votre périple. Une fois la lumière faite sur les événements, ce simple petit objet intriguant nous pousse à relancer le cauchemar pour en savoir plus.

Conclusion

C’est beau, sans doute un peu court, mais toujours intéressant. Pinstripe aurait sans doute pu limiter ses aller-retour, mais heureusement, ces derniers sont rapides et débouchent toujours sur un nouvel objet ou une information intéressante. Magnifique visuellement, Pinstripe parvient à rester dans notre esprit une fois le jeu éteint et se révèle aussi intéressant à parcourir qu’à regarder.

Pinstripe

  • Développeurs Atmos Games
  • Type Aventure
  • Support PS4, PC, XBox One
  • Sortie 25 Avril 2017
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Troisième et dernier DLC pour Little Nightmares : Secrets of The Maw – La Résidence
Next Le Discovery Tour d’Assassin’s Creed Origins
Close

NEXT STORY

Close

Dragon Ball FighterZ annonce sa saison 3 avec 5 nouveaux persos dont Kefla

10/02/2020
Close