Sorti sur PS3 et Xbox 360 en 2014, Persona 4 Arena Ultimax est en fait le second épisode de la série de jeux de combat d’Atlus et Arc System Works basée sur Persona 4. En fait, on pourrait même dire qu’il s’agit du second et du troisième épisode de Persona 4 (comprenant Golden, Arena et UItimax), et d’une suite potentielle également à Persona 3 FES, puisqu’il s’agit d’un Cross-Over entre les deux épisodes. Vient ensuite Persona 4 Dancing All Night, qui suit tout cela du point de vue de l’histoire. Vous suivez ?
Alors c’ets parti pour ce Test de Persona 4 Arena Ultimax sur PS4.


Persona 4 Arena Ultimax


Supports : PS3, PS4, PC, XBox 360, XBox One, Switch

Genre : Combat

Date de sortie : 17 mars 2022

Editeur : Atlus

Développeur : Arc System Works

Multijoueurs : Oui


Huit ans plus tard, Persona 4 Arena Ultimax allie toujours le meilleur des JRPG et des jeux de combat


  • Un vrai mode histoire pour les fans
  • Facile à prendre en main, mais extrêmement riche
  • Une 2D pixelisée comme on l’aime
  • Le tuto, toujours un modèle du genre
  • Tous les DLC et personnages inclus
  • Finalement, peu de réelle nouveauté
  • Un netcode qui ne sera pas finalisé avant l’été sur PC
  • Les vidéos compressées d’époque, vraiment ?

Persona 4 The Ultimax Ultra Suplex Hold

Je n’en avais pas parlé lors de sa sortie originale, donc je me rattrape huit ans plus tard, alors que les joueurs PS4, PC et Switch ont la possibilité de participer au Grand Prix P-1. Bien que quelques mises à jour mineures soient au rendez-vous, Il s’agit d’un portage en bonne et due forme de la version originale avec tous les DLC inclus. Si vous êtes passé à côté de Persona 4 Arena Ultimax la première fois, il n’y a jamais eu de meilleur moment pour vous y plonger.

Comme je le mentionnais, Persona 4 Arena Ultimax est une vraie suite. Non seulement il comprend l’intégralité de l’histoire de Persona 4 Arena, qui lui-même est la suite de Persona 4 Golden, mais il introduit également l’épisode P-1 Climax, y compris l’épisode consacré à Adachi. Dans cet épisode, l’équipe d’enquêteurs se retrouve une fois de plus au cœur d’un autre mystère après qu’une étrange brume rouge se soit répandue sur la bourgade d’Inaba, emportant ses habitants. Raconté du point de vue des personnages de P4 et de P3, c’est un récit plein de rebondissements digne de la série mère, d’ailleurs raconté de la même manière que les jeux Persona.

Persona 4 Arena Ultimax est facile à prendre en main mais, comme le veut la tradition d’Arc System Works, très complexe à réellement maîtriser. Le système est pourtant archi-simple, puisque deux boutons sont réservés aux attaques physiques légères et fortes, et les deux autres aux attaques de votre Persona.  Les contrôles étant très réactifs, à vous d’enchainer les quarts de cercles, les chopes, bursts et autres cancels dans les meilleurs combos possibles pour venir à bout de vos adversaires.

Pour les néophytes, un combo automatique est accessible en martelant l’attaque légère. Et si vous avez assez de SP, vous pouvez le terminer avec un puissant SP SKill qui fera des ravages. Cette caractéristique contribue à donner à Persona 4 Arena Ultimax l’impression d’être un jeu pour débutants, car ils peuvent réaliser des assauts assez spectaculaires. Mais lorsque vous commencez à décortiquer les différentes strates de jeu, vous découvrez un éventail vertigineux de combos à maîtriser, et ce, pour chaque personnage. Vous trouverez donc de quoi vous occuper avec les plus de 30 combattants jouables du jeu, repris de Persona 3 et Persona 4.

Le mode Histoire est de loin la meilleure partie du jeu pour les fans de la série. La narration s’intègre parfaitement au récit principal et cela vaut vraiment la peine d’aller jusqu’au bout. Le style narratif façon Visual Novel est très dense et complet, et vous pouvez passer une éternité entre les combats, qui se concluent en un seul round. Ceux qui sont venus pour la castagnent risquent bien de s’en mordre les doigts. Personnellement, je suis comblé.

Heureusement, le mode Arcade du jeu est également très complet. Il s’agit d’un tournoi de combat sans fioritures où vous choisissez l’un des 37 personnages jouables du jeu comprenant les versions Shadow et où vous vous frayez un chemin dans la compétition sans avoir à vous soucier du scénario. Outre cela, le nouveau mode Golden Arena vous permet de vous attaquer à divers parcours, de faire monter votre personnage en niveau et même de débloquer des compétences actives ou passives pour les utiliser contre vos adversaires, dans le plus pur style RPG. Dans cette nouvelle version, j’ai passé énormément de temps dans cette Golden Arena, qui constitue un vrai challenge !

Ici encore, le tutoriel est vraiment complet et vous permet de maîtriser assez rapidement les bases du titres.

Persona 4 Arena Ultimax tient-il toujours la route huit ans après sa sortie ? Sans conteste. Le jeu d’Arc System Works et d’Atlus est aussi satisfaisant aujourd’hui qu’il l’était le jour de sa sortie, et cette fois il est disponible sur PC en plus de la PS4 et de la Switch. Le gameplay du jeu, facile à prendre en main mais difficile à maîtriser, convient aussi bien aux novices qu’aux pros des jeux de combat. Et les excellents modes Histoire qui étoffent le récit sont des expériences incontournables pour les fans de la franchise.

Persona 4 Arena Ultimax

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En Bref

Si vous possédez déjà le jeu et tous les DLC sortis à l’époque, je ne saurais pas trop vous donner d’argument pour passer à la caisse. Pour les autres, il s’agit d’un tout grand jeu de combat issu d’un tout grand JRPG, et Persona 4 Arena Ultimax allie le meilleur des deux !

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous La date de lancement de We Were Here Forever a été révélée
Next Test : Assassin’s Creed Valhalla : L’aube du Ragnarök – La fin des temps est proche

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Le thème principal de The Centennial Case: A Shijima Story se dévoile dans un trailer

19/04/2022
Close