Test: Monster Energy Supercross – The Official Videogame

"Vroom"... quand vot'moteur fait "vroom"...

Les jeux de motocross et le jeu vidéo, c’est une longue histoire. De Enduro Racer aux MX VS ATV en passant par Moto racer, Motocross Madness et j’en passe… On en a eu des bons et des moins bons. Mais tous les fanatiques de ce sport attendent le « Dirt » du motocross!

Est-ce que ce Monster Energy Supercross répondra aux attentes? Les italiens de Milestone, habitués du style de jeu de course avec ses MXGP, Moto GP, WRC ou plus récemment Ride et Gravel sont là pour tenter le pari avec ce Monster Energy Supercross.

Quoi ma gueule? Qu’est-ce qu’elle a ma gueule?

Drink Monster Energy!

Commençons par le commencement: choisir le design de sa moto, de son équipement et surtout créer son pilote. Là, vous n’aurez pas grand choix surtout sans argent: les visages sont prédéfinis, à vous de choisir celui qui vous convient en sachant qu’en fait, un pilote… ça porte toujours un casque.

Les menus sont très basiques: un mode solo avec les choix classiques entre une épreuve unique, un contre-la-montre, un championnat ou le plus intéressant: le mode carrière. Enfin, le plus intéressant… pas vraiment car celui-ci ressemble plutôt à une sorte de mode arcade dans lequel on enchaîne les courses de la Monster Energy Cup en toute simplicité et sans aucune fioriture…

Au niveau du multi, ce n’est pas plus étoffé d’ailleurs. C’est même pire vu qu’on ne peut que choisir entre un championnat ou une épreuve unique en changeant quelques paramètres comme la cylindrée (250SX ou 450SX), le choix de circuit, de la météo, les qualifs, l’IA, etc… Rien de neuf donc.

Plus beau avec le casque…

Start your engine!

Allons un peu sur la piste, on est là pour ça! Ce qui frappe avant tout quand on est habitué aux précédents jeux de MX, c’est qu’au niveau esthétique il y a eu un sacré bon en avant. Agréablement surpris de voir de si jolis graphismes et une physique plus réaliste des courses en général. Les ornières de boue se forment au passage des bécanes sans compter la projection de poussières et le travail de l’amortisseur du bolide sont ce genre de petits détails qui font plaisir à la rétine.

Ce qui est tout de même dommage c’est que le fait qu’on se fritte intégralement dans des stades empêche la variation des décors: tout se ressemble beaucoup!

monster energy supercross

La vue « casque » est vraiment réussie

Y a l’est… et IA l’ouest…

L’IA par contre, elle, n’est pas ultra réaliste. On a l’impression que les concurrents sont sur des rails. Ils sont plus gênants qu’autre chose finalement… Sans compter les ralentissements ressentis lorsqu’il y a foule sur l’écran. On retombe à du 20fps au moins! (L’impression du saut en parachute dans PUBG…) Si on y ajoute en plus une maniabilité assez hasardeuse, autant dire que les courses sont souvent frustrantes.

Parce que oui, effectivement, un gros point noir du jeu c’est bien le fait de se battre carrément pour garder sa moto sur le circuit. Un saut d’un millimètre sur le côté et c’est la gamelle assurée. Qui plus est, si vous avez le malheur de déplacer les bouées de protection vers le circuit, elles joncheront celui-ci tout le long de la course…

Joli non!?

Maçon de la gadoue

Autre fonctionnalité bien pensée dans Monster Energy Supercross: son éditeur de circuit. A ce niveau, peu de chose à dire si ce n’est qu’il est réussi. On sait faire à peu près tout ce que l’on veut comme tracé dans n’importe quel stade, avec toit ou sans, etc… Un éditeur très complet et précis. Juste ce qu’il faut!

D’ailleurs, on peut même les partager en ligne et même utiliser ceux réalisés par les joueurs du monde entier. Et ça, c’est la bonne idée!

Conclusion

Ce Monster Energy Supercross – The Official Videogame aurait pu être la grosse surprise. En effet, avec son évolution graphique non négligeable, le jeu donne très envie quand on voit tourner le moteur physique.

Le problème de son manque de contenu et de sa maniabilité souvent à l’ouest sans compter les ralentissements fera de ce titre prometteur un énième jeu de motocross moyen comme la plupart.

Espérons qu’ils pourront gommer ces défauts pour un prochain opus plus complet. Celui-ci ne sera pas un bon jeu ni un mauvais jeu…

Victoire! ……… ou pas!

Temps de lecture : environ 5 minutes

Monster Energy Supercross – The Official Videogame

  • Développeurs Milestone
  • Type Course
  • Support PS4, PC, Switch, Xbox One
  • Sortie 13 février 2018
Monster Energy Supercross à notre sauce
6/10
Monster Energy Supercross à notre sauce
Y'a bon
  • Le plus beau jeu de MX
  • L'éditeur de circuit
  • La licence Monster Energy Cup
  • Plus audible que MXGP
  • La vue casque
Beuuuuwark
  • Décors des circuits peu variés
  • Longs temps de chargement
  • Mode carrière = arcade
  • Les ralentissements
  • Jeux en ligne peu intéressants
  • Maniabilité très perfectible
  • IA pas géniale
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    7/10
  • Ergonomie
    6/10
  • Audio
    6/10
  • Contenu
    5/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
ManuSupra

Passionné et collectionneur, historien de trois décennies ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue en "Independent Gaming" et adepte du "bas, diagonal, droit + poing" ébloui par le pays du soleil levant.. et sa bouffe. Burgerovore professionnel à ses heures. Pathologie: collectionnite aiguë avec un diagnostique de plus de 120 machines.
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre