Test: La C64 Mini

Que vaut la "nouvelle" Commodore?

Il fallait bien un vieux de la vieille pour parler d’une machine aussi old school… Le Commodore 64, sorti en 1982, a eu une longue, très longue vie, jusqu’à sa fin de production, juste avant l’ère Playstation, en 1994.

Tournant sous BASIC 2.0, ce micro-ordinateur a permis à beaucoup de personnes l’apprentissage du codage mais aussi, et surtout, de jouer à une panoplie de jeux vidéo.

Conçue par Retro Games Ltd et distribuée par Koch Media, la nouvelle The C64 Mini va-t-elle répondre aux attentes des nostalgiques du plus célèbre des ordis des années 80 qui a marqué une une génération entière?

La boutonneuse

Commençons par le packaging qui est d’une qualité étonnante. Si on compare avec les consoles mini de Nintendo, l’ensemble est même un peu plus “luxueux”. On est loin des cheap box des Megadrive Flashback de AtGames

Ici, c’est une jolie boîte bleue avec son liseret arc-en-ciel annoté du The C64 Mini du plus bel effet recouverte par une autre boîte plutôt promotionnelle indiquant le contenu du package.

La console avec son effet “jauni par le temps” et le joystick inspiré du modèle Competition Pro 5000 sont mis en évidence bien bloqués par un plastique transparent dans leur compartiment respectif.

Pour ce qui est de la console, on reste sur des matériaux d’assez bonne qualité. Le joystick semble identique à celui d’origine bien qu’un peu plus robuste mais ne corrige en rien les défauts d’origines: stabilité et ergonomie très perfectibles.

Notons que les touches du clavier ne sont que décoratives car factices et que la bête se connecte en HDMI.

64 mini… games

Voyons ce que cette machine a dans les entrailles maintenant. Cette C64 Mini vous proposera donc 64 jeux tirés de la ludothèque du bon vieux Commodore.

Là, par contre, c’est le choc car, à l’inverse des jeux NES et Super NES, les jeux C64 ont quand même pris un sacré coup de vieux.

Quand on arrive à passer outre les graphismes, c’est la maniabilité qui pèche et peine à nous convaincre. Souvent trop rigide et hasardeuse sur certains softs.

Et puis, certains jeux cultes manquent à l’appel… surement par absence de droit de licence. (Liste des jeux disponibles ici)

Pas de Kung-Fu Master ni de Maniac Mansion et ne parlons pas des deux Turricane ainsi que The Last Ninja. Même le classique Arkanoid n’est pas inclus.

Mais pas de panique! Il est quand même possible d’y jouer (… si vous en possédez l’original!?). Pour ce faire, il suffit de lancer l’application BASIC et d’effectuer la marche à suivre du tutorial proposé sur le site de la console.

Car oui, grâce à des roms chargées sur une clef USB formatée FAT32, vous pourrez les lancer via BASIC même si ça reste fastidieux en encodant les commandes de lancement… mais c’est déjà ça. Vous pourrez jouer au clone de Super Mario Bros., The Great Giana Sisters, qui a fait couler beaucoup d’encre jadis…

D’ailleurs, grâce à ses deux ports USB, vous pourrez y connecter un clavier pour éviter d’utiliser le pénible clavier virtuel ou même un second joystick.

BASIC ne sert pas qu’à lancer ses propres jeux, il est également possible de programmer dessus comme à la belle époque, et ça c’est plutôt cool!

Autre chouette initiative: tous les résumés des jeux affichés sur l’interface sont intégralement en français. Ou plutôt dans la langue que vous choisirez d’origine pour le hardware, dont le français, pour être plus juste.

Et justement, ce dashboard est vraiment réussi et propose bon nombre d’informations sur le jeu sélectionné avec de belles images et illustrations (cover, screenshoot).

Par contre, la musique de fond, exagérément rétro, pique parfois aux oreilles…

Pour les “nouveautés”, on peut également noter que le filtre CRT est disponible. Ce dernier simule l’image d’un vieux moniteur. Les affichages 4:3 ou en 16:9 également ainsi que le fait de proposer la sauvegarde en appuyant sur un seul bouton, ce qui est une bonne chose.

Conclusion

The C64 Mini est une console soignée avec un packaging très propre. La miniaturisation de la machine est assez impressionnante de par sa conception et sa qualité.

Néanmoins, malgré les efforts apportés à la machine et l’interface et notre nostalgie, les jeux ont tout de même assez mal vieillis et l’absence de jeux cultes nous laisse un goût amer

Commercialisé dans les environs des 80€, ce nouveau Commodore est plutôt destiné aux collectionneurs qu’aux joueurs… à savoir que c’est un bel objet mais que rares sont ceux qui passeront du temps dessus.

The C64 Mini à notre sauce
5/10
The C64 Mini à notre sauce
Y'a bon
  • La qualité du packaging
  • Un vrai Commodore 64 mini
  • Jolie interface... et en français
  • Programmer en BASIC
  • Possibilité de lancer des roms via USB
  • Plus facile à utiliser que son ancêtre
  • Sauvegarde facile
  • USB et HDMI
Beuuuuwark
  • Les jeux ont pris un méchant coup
  • Certains jeux cultes absents
  • La raideur du joystick
  • Maniabilité imprécise
  • Musique du dashboard soûlante à force...
  • Un seul joystick
  • Le son de certains jeux insupportable
  • Technique
    6/10
  • Esthétique
    9/10
  • Ergonomie
    3/10
  • Audio
    4/10
  • Contenu
    5/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests matériel
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre