Un nouveau titre Kingdom Hearts, c’est toujours un événement. Depuis le début, chaque spin-off (et ils ont été nombreux) nous ont apporté de nouvelles pierres à l’édifice de la mythologie de Nomura. Mais maintenant que la Saga du Chercheur des ténèbres a été conclue dans Kingdom Hearts III, il faut préparer la suite. C’est ce que propose très très timidement ce Kingdom Hearts Melody of Memory.


Kingdom Hearts Melody of Memory


Supports : PS4

Genre : Jeu de rythme

Date de sortie : 20 mars 2020

Editeur : SEGA

Développeur : Atlus

Multijoueurs : Non


Kingdom Hearts Melody of Memory est très généreux mais manque un peu de magie


  • 150 morceaux
  • Le mode multi est très fun
  • Un petit côté RPG aves les Mogs
  • Le côté résumé complet
  • La qualité de la musique
  • Plein de contenu
  • Un aspect teaser pour la suite
  • Visuellement un peu décevant
  • Un peu confus à cause de la profondeur
  • Certains points très très résumé

Clé de Sol

A sa décharge, Kingdom Hearts Melody of Memory est avant tout un jeu de rythme rendant hommage à toutes les compositions de la série, très semblable au concept du jeu 3DS Final Fantasy Theatrhythm sorti en 2012. On retrouve d’ailleurs l’esthétique particulière de cet épisode 3DS  appliquée à Sora et ses amis durant les temps de chargement.

En mode Normal, le A++ est accessible, en Virtuose, c’est une autre histoire

Il s’agira ici de se promener de monde en monde avec le vaisseau Gummi – un système proche du premier épisode si ma mémoire est bonne – pour parcourir des pistes musicales en 3D (tout en profondeur, à l’opposé de Theatrhythm) pour revivre des résumés succincts de toute l’histoire pendant la très grande majorité de l’aventure. Pour venir compléter les mystères de la cinématique secrète de Kingdom Hearts III, des ébauches de pistes ne seront seulement livrées qu’à la toute dernière partie du jeu.

Ne vous attendez donc pas ici à un vrai scénario inédit concocté pour l’occasion. C’est davantage un jeu hommage qui se parcourt au rythme des compositions de chaque monde. Mêlant les univers de Disney et ses propres compositions, nous nous retrouvons à parcourir 150 pistes musicales, parfois accompagnées d’invités en relation avec le monde joué.

On revit au fil des niveau toute l’histoire originale, contée par Kairi.

J’avoue avoir été un peu déçu par la répétitivité du tout, puisque nous avons de temps en temps une cinématique récapitulative de l’histoire générale de quelques minutes, suivant la chronologie originale, mais sans mise en scène dédiée ou autre contenu original. Néanmoins, le jeu n’est pas avare en contenu et chaque niveau musical (souvent deux par monde) dispose de défis qui lui sont propres. Chaque défi réussi octroie au joueur une étoile, et celles-ci sont nécessaires pour débloquer les niveaux suivants. Un système déjà vu et efficace, qu’on retrouve par exemple dans le très récent Sackboy A Big Adventure. On débloque également des collectibles, comme des cartes de personnages, armes ou ennemis, des chansons spécifiques pour le mode Libre ou des objets de crafts à confier aux Mogs pour encore plus de contenu.

En terme de gameplay, on se retrouve en terrain connu, que l’on soit joueur de Kingdom Hearts ou de jeu de rythme. La caméra étant placée dans le dos des protagonistes pour une progression des niveaux en profondeur, cela rappelle directement la vue des jeux d’action classiques de la série. Sora est accompagné de deux autres héros (souvent Donald et Dingo, mais l’un d’eux peut être remplacé par un personnage thématique, et on débloque d’autres trios de porteurs de Keyblades au fil des épisodes complétés) et il faut ici appuyer en rythme pour vaincre les ennemis, esquiver leurs attaques et sauter au bon moment. Si vous connaissez déjà un peu les airs proposés par la série, vous aurez vite le tour en main et minimiserez le principal défaut du jeu.

La profondeur peut parfois causer des soucis

En effet, puisque le jeu se déroule sur la profondeur, les distances ne sont pas toujours simples à évaluer autrement que par le rythme de la musique. De plus certains ennemis volants vous  inciteront instinctivement à sauter pour les frapper, mais ces derniers sont considérés comme des ennemis terrestres puisqu’ils plongent vous attaquer en dernière minute. Il faut donc scrupuleusement suivre les indications à l’écran (frappe, saut, esquive) sans improviser.

D’autres équipes sont disponibles mais ce sont juste des skins

Le mode normal (le mode facile est à éviter, car bien trop ennuyeux) vous imposera de frapper une unique touche pour frapper avec n’importe quel héros, ainsi qu’une touche de saut. Le tout étant de bien coordonner ses frappes avec L1, R1 et X lorsque plusieurs ennemis se présentent en même temps. De temps en temps, Sora devra sauter et se maintenir en l’air pour attraper des notes, mais ses deux comparses seront alors toujours vulnérables et il devient nécessaire d’utiliser L1 pour frapper à gauche et R1 pour frapper à droite, tout en maintenant la touche de saut pour garder Sora en l’air. 

Du côté des autres modes, on a accès aux  « Morceaux au choix » qui vous permet de rejouer les titres débloqués dans les trois modes de difficulté du mode histoire mais également de modifier le style de jeu.

On débloque des mondes mais aussi de nombreux chemins pour les épisodes annexes

Un mode facile vous permettra de ne jouer qu’avec une seule touche tandis que le mode virtuose vous demandera d’utiliser carré, L2 et R2 en plus des autres touches. Un mode dédié donc aux plus acharnés et une proposition qui devrait convenir à tout type de joueurs, des novices aux complétistes. En plus de revoir les cinématiques, réécouter les musiques, la collection et les archives accessibles dans la « Galerie« , Kingdom Hearts Melody of Memory propose également des modes multijoueurs.

La galerie permet de débloquer tout un tas de contenu pour les fans

On y trouve donc un mode coop’ qui permet à deux joueurs d’éliminer des adversaires chacun dans son coin en incarnant Sora et Riku, mais aussi un mode Duel assez amusant qui inclus un peu les spécificités d’un Tetris ou Puyo Puyo. Ce mode permet d’affronter un autre joueur en ligne ou l’IA et de lui envoyer des malus suivant les ennemis vaincus, à l’image des ennemis rendus invisibles.

On pourra aussi accéder aux Mogs pour fabriquer des objets qui améliorent l’expérience, soignent ou améliorent les statistiques. Des éléments assez utiles pour les quelques combats de boss qui émaillent le jeu.

Les boss et les chansons spéciales ont leur gameplay propre, plus complexe

Kingdom Hearts : Melody of Memory remplit donc son contrat en terme de jeu de rythme et d’hommage à la licence tandis que nous allons clairement passer à un autre chapitre de la saga. Le contenu est conséquent, s’adapte à tous les joueurs et nous permet de nous remémorer facilement les événements de l’histoire complète – complexe s’il en est. On regrette tout de même que visuellement, le jeu ne soit pas très aguicheur, plus proche du Remaster du premier Kingdom Hearts que du troisième épisode. Avec l’excuse que le jeu soit raconté du point de vue de Kairi, le jeu n’est pas exhaustif dans sa narration et risque de perdre certains joueurs qui découvriraient la saga ici ou ne sen seraient tenus qu’aux épisodes canoniques.

Kingdom Hearts Melody of Memory

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En bref

Réservé aux fans de Kingdom Hearts qui trouveront ici un résumé très efficace et chronologique de cette saga complexe, Kingdom Hearts Melody of Memory se veut accessible, très généreux en contenu et convivial, malgré une certaine répétitivité, le manque de « vrai » contenu scénaristique, pourtant toujours très présent dans chaque spin-off et les quelques approximations dans ses résumés. Il lui manque un peu le côté « festif » qu’il aurait du avoir.

3.5

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks
Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.

Previous Surviving the Humans démarre sa campagne participative
Next Test : Serious Sam Collection – Un remaster de plus ?

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

LEGO Les Indestructibles exhibe ses briques

18/04/2018
Close