Je me suis lancé dans Iris.Fall sans trop savoir à quoi m’attendre, en-dehors d’énigmes à résoudre. C’est visuellement que le titre est parvenu à m’attirer, mais derrière se cache non seulement une histoire intéressante, mais aussi des énigmes bien retorses.


Iris.Fall


Supports : Switch, PS4, Xbox One, PC

Genre : Puzzle

Date de sortie : 07 décembre 2018

Editeur : PM Studios

Développeur : Next Studios

Multijoueurs : Non


L’univers, la narration, la musique, la qualité des énigmes et les magnifiques visuels font de Iris.Fall une petite pépite à découvrir


  • Visuellement superbe
  • L’ambiance sonore et musicale
  • Des énigmes toujours renouvellées
  • Une durée de vie parfaite pour éviter les redites ou la frustration
  • Une narration soignée et touchante
  • La maniabilité manette pour la gestion des objets
  • Quelques ralentissements (PS4)

La chute

Développé par Next Studios et publié par PM Studios, Iris.Fall est un jeu obsédant et magnifiquement conçu, avec une bande son mélancolique. Après tout quand on parle de marionnettes ou d’automates, c’est souvent pour livrer une ambiance éthérée et mystérieuse. Pourtant, la jeune Iris ne rêve pas, mais se réveille d’un cauchemar quand son aventure débute. Et ce n’est pas un lapin blanc, mais un chat noir qu’elle va poursuivre dans la nuit, jusque dans les tréfonds d’un théâtre.

Initialement sorti sur Steam en décembre 2018, Iris.Fall arrive maintenant sur console. Dans le jeu, vous incarnez donc la jeune Iris, qui voyager dans un labyrinthe onirique composé d’ombre, de lumière, mais aussi d’étranges mécanismes. – Au fil du jeu, vous découvrez non seulement des mécaniques d’énigmes inventives, mais aussi une histoire touchante.

Les premières énigmes ne sont qu’une mise en bouche

Iris va vite découvrir qu’elle peut passer du monde 3D à celui de la 2D en entrant dans son ombre, ouvrant la porte à la résolution de beaucoup d’énigmes basées sur la lumière, et sur les objets à déplacer.

Il faudra réfléchir à différents niveaux en même temps

Les environnements sont magnifiques à regarder, et modélisés avec un certain amour des objets. Il n’y a qu’à voir certains niveaux, inutilement encombrés, fourmillants de détails inutiles aux mécaniques mais destinés à nous rendre l’univers d’Iris plus envoûtant. Le monde d’Iris.Fall est fantaisiste, sombre et un peu effrayant – comme issu d’un cauchemar. On y croise des poupées, des marionnettes, des mannequins et des décors de théâtre dont les murs s’écaillent.

Régler les lumières sur les portes pour avancer – la pire énigme !

En utilisant la lumière et les ombres comme concept de gameplay, le joueur évolue dans le monde de deux façons. Si certains défis sont relevés dans le monde réel en 3D, d’autres exigent que vous deveniez vous-même une ombre. En tant qu’ombre, vous pouvez interagir avec l’environnement différemment, en utilisant les ombres des objets au premier plan pour créer un chemin qui vous permettra de progresser dans les puzzles et les plateformes. Cela signifie que vous résolvez souvent des puzzles nécessitant des éléments mobiles du monde qui vous entoure, puis que vous changiez de perspective pour passer à une ombre en 2D pour progresser.

Beaucoup de mystère se dégage de l’histoire à travers les environnements

Cela vous amène à penser aux niveaux de multiples façons et augmente la difficulté. Cela étant dit, le nombre de fois que le joueur doit passer de Iris à son ombre pour un puzzle peut parfois être fastidieux – surtout vers la fin. De plus, l’utilisation des objets que vous ramassez est un peu complexe à la manette et a été clairement conçue à l’origine pour être gérée avec une souris.

Dites-moi que vous ne trouvez pas ça superbe pour voir !

En terme d’énigmes, elles sont toutes plaisantes et variées, le jeu ne demandant qu’une poignée d’heures pour être bouclé, on évite les redites et on s’immerge sans aucun ennui dans la réalité d’Iris. Certaines énigmes pourront clairement vous donner des cheveux blancs à l’image d’une série de Rubik’s Cubes à résoudre pour progresser (j’ai horreur de ça) ou des chemins à traverser et emprunter en tournant les pages d’un livre en Pop-Up (magnifique niveau par ailleurs).

On se sent émerveillé à chaque nouveau niveau, même si l’on peut buter sur la difficulté de certains d’entre eux ou le manque d’indication. Il faudra tester et voir comment l’environnement réagit à vos manipulations pour comprendre comment avancer sur deux plans différents tout en composant parfois avec des mécanismes qui modifient les ombres.

Iris.Fall

Titiks

L’avis de Titiks sur PS4

En bref

Iris.Fall est un jeu magnifique, plein d’émotion et pas très long, bien que très immersif. Il y a des énigmes parfois très complexes à appréhender, une manipulation d’objets pas toujours optimale mais l’univers, la narration, la musique et les magnifiques visuels en font un jeu qu’on peut vous conseiller.

4.5
Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Le fabriquant AndaSeat propose une gamme de siège gaming au look des Avengers
Next Test : Crawlco Block Knockers – et sur Switch !

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Mørkredd raffle tout et Ori and the Will of the Wisps est récompensé aux Nordic Game Awards

28/05/2021
Close