Ah… L’Allemagne. On la connaît pour ses bretzels et ses chaussettes Lidl ou sa Gamescom, mais en matière de jeux vidéos, comment ne pas passer à côté des simulateurs allemands ? Simulateurs de la planète Mars, d’aéroport, d’agriculture, de taxis, de police, d’ambulances, de billards et même de ponts, on a l’impression d’avoir tout vu… Mais cette fois-ci, attaquons-nous à quelque chose d’un peu plus normal : Un simulateur de bus longue distance : Fernbus Simulator.


Fernbus Simulator


Supports : PC (Steam)

Genre : Simulation

Date de sortie : 25 Août 2016

Editeur : Aerosoft GmbH

Développeur : TML-Studios

Multijoueurs : Non


Conduire des bus pendant des heures, ça demande de la patience.


  • Des routes réalistes
  • Plus de 40 villes allemandes
  • On peut personnaliser son bus

  • Des bugs de texture et d’affichage
  • Pas très optimisé pour 2020
  • Pas assez de personnages, on se retrouve avec des clones
  • La France en DLC payant


Attachez vos ceintures…

Le jeu commence avec une musique joyeuse, histoire de nous mettre dans une bonne ambiance avant la descente aux enfers. Il faut choisir si on veut faire carrière ou juste conduire pour un seul trajet.
J’ai tenté de faire carrière mais ça n’a pas l’air de marcher alors je me contente de faire des trajets simples. On sélectionne notre personnage parmi 3 styles : « classique, homme ou femme » (oui, le classique est aussi un homme)

On choisit sa ville de départ, là où on habite et puis notre destination.
À savoir qu’uniquement l’Allemagne est disponible dans le jeu, vu que Flixbus est originaire du pays du bretzel (et le studio de développement aussi). Un DLC France est disponible mais il coûte 25€, à voir pour vous si ça vaut le coup ou non…
La Belgique n’est pas (encore ?) incluse dans le jeu mais on espère que ça le sera. Pour le Luxembourg, un DLC gratuit est disponible.

Notre bus customisé façon PXLBBQ

Le jeu est difficile à comprendre, j’avais pourtant activé le tutoriel et… Il n’y en avait pas ? Je voyais simplement des indications en bas à gauche m’indiquant comment fermer la porte du bus et démarrer le moteur. Le reste s’est fait instinctivement. Heureusement, j’ai trouvé par après les paramètres de touches qui m’ont permis de changer les fameuses WSZD en ZQSD pour la navigation. Le jeu ne détecte pas si mon clavier est QWERTY ou AZERTY alors… on fait avec et on change les touches soi-même.

Fernbus Simulator accident
Un accident de la route est vite arrivé… Et aucun moyen de s’en sortir.

Pour conduire, plusieurs possibilités s’offrent à nous. On peut utiliser exclusivement les touches (ZQSD ou haut/bas/gauche/droite) et la souris servira juste à regarder autour de nous. On peut aussi basculer au mode souris, qui nous permet de manipuler le volant en glissant à droite ou à gauche. Il faudra quand même utiliser les touches pour accélérer/freiner et d’autres fonctions évidemment.

La bande son est… Bah comme dans la vraie vie, on entend le moteur et la radio avec des musiques type “Hit de l’été” joyeux. C’est pas folichon, mais réaliste. Le jeu est traduit en Français dans les textes, avec des parties non traduites… L’audio est en allemand.

Fernbus simulator travaux

Les routes sont fidèles, d’après ce dont je me souviens lors de mon dernier voyage en Allemagne. On voit que les développeurs ont mis beaucoup d’énergie pour reproduire les routes à l’identique, ainsi que les stations et les bus eux-mêmes. C’est réussi. Par contre au niveau des graphismes, j’ai l’impression d’être retourné en 2012.
Au niveau du temps du jeu, une minute dans le jeu correspond à 10 secondes chez nous. Une information rassurante sachant que je n’avais pas envie de passer 13 heures sur une autoroute entre Cologne et Berlin.

Pour le réalisme, on passera. Parce que là j’ai surtout l’impression d’être un chauffeur de bus DU FUTUR. Mon bus est tellement puissant qu’il n’a jamais aucune égratignure malgré avoir fait des tonneaux avec des clients dedans (attachez bien vos ceintures les enfants).

Fernbus Simulator clones
Des clients ou des réplicants ? Faudra demander à Ridley Scott…

Les clients, parlons-en. En plus d’être des clones ultra-flippants et qu’on puisse passer à travers, certains n’hésitent vraiment pas à vous balancer des punchlines dès que vous faites une petite erreur. Et les erreurs arrivent vite, surtout si vous avez déjà joué à un GTA. Et puis même si j’essaie de respecter le code de la route, la ville est remplie de papys ! Impossible d’aller plus vite que du deux à l’heure en ville, sans parler des feux rouges à tous les coins de rue…

Par contre, aucun passants à l’horizon… Sont-ils tous confinés chez eux à cause du COVID-19 ou les développeurs avaient la flemme d’en ajouter ? Nul ne le sait…

Test Fernbus Simulator : Conclusion

Quoi qu’il en soit, ce jeu n’est pas si mauvais malgré ses défauts. Les routes sont réalistes, on s’amuse à découvrir les villes, faire le check-in des passants et des bagages. C’est un jeu de bus longue distance après tout, ne vous attendez pas à des explosions.
Fernbus Simulator est un peu trop réaliste, on aimerait avoir plus de fun.

Show Full Content
Previous MicroMan se dévoile sur PS5, Xbox Series X, PC et Switch aussi
Next PXLBBQ vous offre 4 clés pour Pooplers #StayAtHome

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

League of Legends : une statue au fond de l’océan!

19/01/2015
Close