Test : Farming Simulator 19 – Savez-vous planter… du blé ?

à la mode, à la mode

On va commencer par une toute petite mise au point utile. Farming Simulator 19 est le premier opus de la série que je teste pour PXLBBQ et même si je m’intéressais à la série auparavant, c’est le premier jeu de la licence que j’aie pu parcourir sérieusement. Donc c’est en partie une découverte et le texte va s’en ressentir. Ceci étant posé, est-ce que l’appel de la terre a fonctionné ? Réponse dans quelques hectares !

Gary Mitchell se prépare à une journée de travail avec Rex.

Au commencement il y a les champs. 

Après une cinématique d’introduction qui pourrait prêter à sourire tellement les plans sont travaillés de manière cinématographique, il est fortement conseillé de passer par les didacticiels du jeu. Ils sont très complets et vous permettront de passer en revue tout ce qu’il faudra faire pour faire prospérer votre exploitation agricole. Que ce soit pour travailler vos champs ou récolter le fruit de votre labeur, rien ne sera oublié, à un détail près. Si l’exploitation du bois est aussi de la partie, rien n’est vraiment indiqué si vous voulez élever des animaux. C’est un peu dommage mais pas rédhibitoire car le travail de la terre vous occupera pendant la majorité de votre avancée. 

La biodiversité des champs avoisinants.

Le mode Carrière est le coeur de la grange. 

Si c’est une évidence, il faut quand même saluer le fait que ce mode de jeu est assez bien pensé. Les niveaux de difficulté se recoupent de la façon suivante :

  • Nouveau fermier : le mode Facile du jeu puisque vous aurez déjà un terrain et des équipements. De plus, les aides pour apprendre à jouer seront présentes.
  • Gérant de la ferme : Vous avez beaucoup d’argent dès le départ mais il faut tout acheter, Terrain bâtiments et outils. Un bon challenge déjà. 
  • Partir de zéro : Alors non seulement vous avez un budget serré, mais vous ne possédez rien d’avance et l’économie est en berne. Hardcore mode activé !

Préparez-vous à entreprendre la carrière de votre vie.

Pour les néophytes, il va sans dire que le mode facile est de mise. Car même avec toutes les aides possibles, votre partie peut vite donner le tournis si vous n’êtes pas un minimum organisé. il faudra décider quelles cultures démarrer, suivre le cycle desdites cultures et fournir des fertilisants (biologiques ou synthétiques), faire attention au temps qui passe, les périodes de jachère (le moment où vous laisserez la terre se reposer après vos récoltes). Au milieu de tout ça, si vous voulez faire tourner votre entreprise correctement et suffisamment rapidement, il faudra embaucher des ouvriers qu’il faudra rémunérer cela va sans dire. Et si vous trouvez que ce n’est pas assez, vous pourrez également accepter de remplir des contrats proposés par vos voisins et potentiels concurrents pour vous faire de l’argent.

Vue cockpit d’un tracteur qui nous met bien dans l’ambiance de la ferme.

Pour éviter de rendre ce test de Farming Simulator 19 trop indigeste, je vais me garder de rentrer dans les détails pour chaque phase de l’agriculture. La sylviculture (exploitation de bois) est une approche légèrement différente puisque vous plantez des arbres vous les coupez et vous les vendez. Ça a l’air simple dit comme ça mais s’assurer de la qualité du bois et de la coupe pour qu’elle soit plus facile à faire et à vendre est loin d’être une sinécure. 

Déchargement des ballots de paille fraîchement pressées.

Prenons le temps de contempler les plaines… En parlant du gameplay du jeu.

Le talon d’Achille des jeux de simulation est souvent le passage du gameplay PC (souvent admis pour ce type de jeu) vers une accessibilité suffisante à la manette. Pour être tout à fait honnête avec vous je m’attendais à un certain niveau de folie à ce niveau. Eh bien je m’étais trompé ! En dehors de la manutention des fourches ou de la pince pour la grue à bois dans le maniement au stick m’a rendu fou, tout se fait assez naturellement. Une fois qu’on a compris le jeu de switch avec les boutons de la manette, tout se fait très rapidement. C’est un sacré tour de force et on se surprend à passer de longue heures, que ce soit dans les menus ou sur une machine, à vouloir le meilleur pour sa ferme. Et les musiques des radios sont cool ce qui aide pour l’immersion.

Une vue d’une ferme américaine typique.

De jolies couleurs baignent la campagne, mais sans éclat pour autant.  

En voyant que le jeu ne pesait qu’une grosse dizaine de gigaoctets sir Xbox One X, je ne m’attendais pas à des textures en 4K et à un chef-d’œuvre graphique. Mais vous savez quoi ? Ce n’est ni le but du jeu ni ce qu’on lui demande. Farming Simulator 19 est lisible (que ce soit en jeu, dans les menus et dans les informations à l’écran) et fluide comme il faut. Certains bugs étaient présents pendant le test mais les développeurs ont déjà indiqué que des corrections seraient apportées dans les jours qui viennent. Notons également que les mods du jeu seront aussi accessibles sur consoles, ce qui est important à souligner même si c’est une habitude de la licence de se rendre accessible à ce niveau.

Gary vient tout juste d’emménager chez lui.

Conclusion

Farming Simulator 19 n’est pas le plus beau jeu du monde et certaines mécaniques manquent de finesse (le saut du personnage ou la montée dans votre tracteur est terrible à ce niveau). Mais il faut reconnaître que la gestion de votre ferme est pointue et vous demandera, même à un niveau de difficulté raisonnable de mettre le jeu en pause et de réfléchir à chacun de vos choix. Faut-il se rendre chez votre négociant ou finir de labourer votre futur champ de blé ? Et si vous partez en ville, est-il raisonnable financièrement de payer un ouvrier pour le faire ? On sous-estime trop souvent ces jeux de simulation parce qu’ils sont difficiles à appréhender. Mais si vous avez l’âme d’un défricheur, foncez sur ce jeu qui pourrait bien vous surprendre. En tout cas le fils de paysan que je suis à eu bien des émotions en parcourant les plaines de Ravenport.

Une moissonneuse-batteuse qui nous rendra de fiers services.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Farming Simulator 19

  • Développeurs GIANTS Software
  • Type Simulation
  • Support Windows, Mac, PS4, XB1
  • Sortie 20 Novembre 2018
Farming Simulator 19 à notre sauce
8/10
Farming Simulator 19 à notre sauce
Y'a bon
  • Simulation très complète
  • Bonne ergonomie même à la manette
  • Très représentatif du travail à la ferme
Beuuuuwark
  • Certains soucis de maniabilité
  • Quelques absences d'animations notables
  • Le monde est assez statique
  • TECHNIQUE
    7/10
  • ERGONOMIE
    8/10
  • ESTHÉTIQUE
    8/10
  • AUDIO
    8/10
  • CONTENU
    9/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo