Ah, après le dernier opus – amusant mais au Gameplay discutable – Dragon Ball lannée dernière, baptisé Ultimate Tenkaïchi, la licence est de retour en cette fin dannée, mais pas de la façon dont on pourrait le croire.


Dragon Ball Z : Budokaï HD Collection


Supports : PS3, XBox 360

Genre : Combats

Date de sortie : 02 Novembre 2012

Editeur : Bandaï Namco

Développeur : Dimps

Multijoueurs : Non


Je ne vois ici aucun intérêt notable pour se procurer cette compilation


  • Le lissage HD
  • Le mode Histoire du premier Budokaï
  • Où est Budokaï 2 ?
  • Aucun ajout par rapport aux éditions originales
  • Le hors-ring horripilant du premier Budokaï toujours présent
  • Dépassé sur tous les fronts


Les fans ne cessaient de réclamer à corps et à cris un nouvel épisode de type Budokaï, à savoir un jeu de combat de profil, dont le dernier en date – Budokaï 3 – avait su ravir bon nombre d’entre nous avec son gameplay nerveux et son bel habillage cell-shadé.

Nous lavons tous dit : la sortie annuelle d’un Dragon Ball est néfaste à la licence, c’est trop peu pour apporter un plus au genre. Burst Limit n’était qu’une déclinaison trop limitée des Budokaï, tandis que les Raging Blast apportaient une vraie nervosité dans les affrontements titanesques  et des personnalisations intéressantes des combattants, mais n’avaient plus rien à offrir de neuf.

La dernière déclinaison sous forme de combat-QTE n’avait pas convaincu, malgré de beaux graphismes et des mises en scènes plus travaillées, les possibilités offertes aux amateurs de jeux de combat étaient presque inexistantes. Et je ne parle pas du Dragon Ball Kinect sorti cette année…

Non, Namco-Bandaï a visiblement décidé de se donner du temps pour faire autre chose, mais livre tout de même un Dragon Ball pour cette année. Enfin, un remake HD, comme il en sort beaucoup depuis quelques mois.

Les fans seront contents, car il s’agit ici du premier Budokaï et du troisième (le second étant passé à la trappe), remasterisés pour l’occasion, et l’ajout des sempiternels trophées/succès. Premier constat : les génériques d’introduction ont été inexplicablement remplacés par des musiques plus fades. Ouille…

Mais passons, car une fois le premier Budokaï lancé, on retrouve avec plaisir le meilleur mode Histoire de la licence, relativement fidèle et mis en scène. LA 3D a vieilli, mais cest surtout les textures et les couleurs qui accusent le temps, le filtre HD redonnant un coup de pep’s aux graphisme. Adieu les affreux doublages américains, le jeu conserve les voix originales et les sous-titres français pour notre plus grand bonheur ! On retrouve donc les mêmes modes qu’à l’époque, dont le mode Histoire retraçant l’aventure du point de vue de Goku de l’arrivée de Radditz sur Terre à la défaite de Cell, ce qui était honnête, d’autant que des scénarii annexes se débloquent une fois l’affreux cyborg éliminé. Les modes Duels et Tournois sont toujours présents, rien à signaler de ce côté. Avec ses 25 personnages jouables, ce qui peut sembler ridicule aujourd’hui pour cette licence et la fidélité de son mode Histoire, on le parcoure avec plaisir.

Concernant Budokaï 3, même constat. 38 personnages jouables, une carte du monde à parcourir avec 11 d’entre eux pour suivre leurs péripéties à travers un mode Histoire mis en scène de façon sommaire, mais donnant la possibilité de fouiller chaque recoin de la carte pour découvrir les Dragon Ball ou autres bonus, et un système de combat plus abouti faisant la part belle aux esquives, transformations et super-attaques, Budokaï 3 a de quoi vous sustenter plus longuement que son aîné. Les héros étant capables d’évoluer grâce à de l’expérience, et pouvant aussi être personnalisés, on gagne un peu de profondeur au niveau du gameplay, mais on perd en qualité au niveau du mode Histoire, qui se contente du minimum niveau mise en scène, avec de simples illustrations fixes.

Alors que penser de cette compilation ?

Et bien pas grand chose, il faut l’avouer. Possédant déjà les versions Playstation 2 de ces titres, je ne vois ici aucun intérêt notable pour se procurer cette compilation. Pas de nouveau mode, aucun bonus, l’absence injustifiée du – certes dispensable – Budokaï 2, pas de mode en ligne, et un contenu dépassé à l’heure actuelle (mais de qualité à l’époque)… à moins d’être un fan, et de ne pas déjà avoir les versions originales chez soi, ou de vouloir absolument les Trophées/Succès associés.

Reste à savoir si on est prêt à mettre 40€ pour ces deux titres…

Dragon Ball Z : Budokaï HD Collection : Conclusion

Adaptation HD qui se contente de son nom, Dragon Ball Z Budokaï HD Collection est un titre très dispensable qui ne pourra satisfaire que ceux qui veulent découvrir la franchise, qui a de puis bien évolué avec les déclinaisons Sparking, plus fidèles à l’esprit de la série. On retiendra principalement Budokaï 3 et ses joutes ultras nerveuses, surtout en fin de partie, et le mode Histoire du premier, qui reste encore aujourd’hui le mieux réalisé.

Show Full Content

About Author View Posts

Xavier Henry - Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Tekken Tag Tournament 2|Test
Next Hotline Miami | Test

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Test : Blaster Master Zero – Un tank et une grenouille font piou piou

06/05/2017
Close