Test: Domiverse

The ultimate one hit brawler

EDIT: Sortie Switch (17 octobre 2019)

Après plus d’un an sur Steam, Domiverse est de retour et cette fois sur Nintendo Switch. Et le jeu s’adapte parfaitement à la machine, c’est même un vrai bonheur d’y jouer tant en multijoueur (jusqu’à 4 joueurs) sur un écran ou en mode nomade. Bien entendu, le but premier du titre est toujours axé sur le multi en tant que brawler mais le mode solo n’a pas été bâclé pour autant.

Etant donné que le titre a déjà été testé et qu’il est porté tel quel sur Switch, je vous propose de (re)lire notre test Steam de l’an dernier. Petite précision: le jeu est très bien adapté et ne souffre d’aucun ralentissement ou autre soucis de portage souvent découvert après une conversion PC/console. Je dirais même que le coté convivial d’une console rend le jeu plus adapté entre amis que devant un ordinateur.

Autant dire que notre bon studio belge de Haunted Tie a réalisé un très bon boulot et ce jeu mérite vraiment sa réussite sur l’eShop de Nintendo.

Haunted Tie annonce… pour rappel:

  • Combats en arène pour 1 à 4 joueurs en local
  • 12 personnages complètement barrés dont 4 à débloquer
  • 3 modes multijoueur compétitifs
  • Des modes arcade et défi pour les joueurs solitaires
  • Des bandes dessinées à débloquer

Bref, de quoi faire et s’amuser seul ou à plusieurs dans un univers toujours aussi barré. La Belgique a son « Retro Smash Bros ». 

Notre Belgique a le vent en poupe dans le secteur du jeu indépendant. Après le récent Bombslinger, voici un autre projet bien de chez nous: Domiverse.

Domiverse, ça reprend le concept des brawlers, ces beat’em all en arène popularisés par Super Smash Bros. qui fleurissent dans le milieu des jeux indépendants avec des Brawlout, Brawlhalla, ou encore Rivals of Aether. Heureusement, chacun à sa propre sauce…

Et pour ce petit jeu Steam, l’originalité est de mise déjà dans sa description The ultimate one hit brawler qui, comme précisé, se joue à une seule touche un peu comme l’escrime.

Entre Nili et Xand, ça va mal finir…

« Tu as transformé Genos en art moderne! »

Je m’explique. Dans une partie de Domiverse, vous êtes un guerrier capable de terrasser tous vos adversaires en un seul coup à la Saitama (One Punch Man) mais… eux aussi peuvent vous tuer avec la moindre attaque.

Le combat se déroule en plusieurs manches et le premier ayant remporté le maximum de médailles sort victorieux.

Avant tout, il faut savoir que le jeu a été totalement pensé pour se jouer en multijoueur local avec maximum quatre joueurs. Et le tout fonctionne très bien.

Les joueurs joueront au chat et à la souris dans un tableau « à la Bubble Bobble » parfois piégé par des lasers et autres surprises qu’un combattant peut activer pendant la manche. Comme le moindre choc est fatal, il faut chercher à toucher son adversaire mais surtout esquiver toutes ses attaques.

Du coup, ça peut se jouer en mini battle royale vu que le principe est d’être le dernier à survivre.

Ne vous fiez pas au côté kawaii de Snakity…

Et Han solo?

Je le répète, Domiverse est un jeu prévu pour le multi, mais les petits gars de Haunted Tie n’ont pas oublié le jeu solo et proposent un mode arcade dans lequel le but est de terminer le tournoi pour récupérer la couronne du champion.

Pour se faire, vous enchaînez les combats avec diverses conditions (Survivor: dernier en vie, Ace Hunter: éliminé le plus d’adversaires, King: deviens le roi de la colline) mais aussi certains niveaux bonus comme le fait de détruire plusieurs cibles le plus rapidement possible, etc… Bref, simple mais efficace et avec à chaque fois un petit briefing avant chaque battle.

Les niveaux bonus que vous pourrez rejouer pour vous améliorer dans le mode défi.

Uzal, l’étoile de mer karatéka finira-t-il roi?

L’award du plus barré est attribué à…

Parlons personnages et leur maniabilité. Les protagonistes de Domiverse sont complètement allumés! Entre Shluuuups l’héritier du dernier vainqueur du Domiverse Tournament, Glomorf le vainqueur du dernier tournoi de crachat sur sa planète ou encore Snakity qui rêve de vivre sur une planète en laine et j’en passe… il y a de quoi faire dans le pur délire.

Et tout ça reste dans le bon sens du terme car ça donne un coté humoristique et surtout original au titre. Surtout qu’avec les différences physiques entre les personnages s’ajoutent forcément des contrôles très variés. Il faudra trouver le combattant qui vous convient le mieux vu qu’ils ont tous des qualités et des défauts et donc, l’idéal est de tous les tester pour trouver votre équilibre.

Une bagarre de saucisses…….. mais WTF!?

Conclusion

Sous ses graphismes pixelisés et simplistes mais néanmoins détaillés, Domiverse est un jeu amusant, point! Point oui, car c’est tout ce qu’on demande à un jeu au final et celui-ci est vraiment très fun à jouer.

Même si le mode arcade est un peu court mais rejouable en plusieurs difficultés, le jeu multi, lui, est vraiment le concept de base que les développeurs ont voulu mettre en avant. Et ça marche bien… très bien même!

Chaque combat est un stress et demande réflexes et dextérité mais aussi pas mal de stratégie et les modes de jeux proposés suffisent largement.

Soucis du détail des développeurs: le site internet de Domiverse.be est une source d’informations avec des vidéos, descriptifs et historiques de chaque personnage mais aussi un très chouette comic book sur les origines du tournoi en plusieurs tomes et le tout en français.

Domiverse est disponible sur Steam pour 12,99€ seulement alors pour des soirées assurément amusantes entre amis, pourquoi ne pas en profiter?

Une version collector en boîte est également disponible lors de certaines conventions dans lesquels vous pourrez rencontrer les développeurs.

Temps de lecture : environ 4 minutes

Domiverse

  • Développeurs Haunted Tie
  • Type Brawler
  • Support PC, Mac, Linux, Switch
  • Sortie 7 mars 2018 (Switch: 17 octobre 2019)
Domiverse à notre sauce
8/10
Domiverse à notre sauce
Y'a bon
  • L'éclate en multi
  • Le délire des persos
  • L'univers Domiverse
  • L'équilibre des combattants
  • L'idée du "one hit"
  • Le fun à petit prix
  • Demande peu de ressource
  • Un mode solo varié...
Beuuuuwark
  • ... mais un peu court
  • Un ou deux persos difficiles à prendre en main
  • Technique
    9/10
  • Esthétique
    8/10
  • Ergonomie
    9/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre