Test: Death End re;Quest

Plongée dans la réalité virtuelle

Nouveau jeu du studio Galapagos RPG, Death end re;Quest est arrivé en Occident le 22 février.  Disponible chez nous, on pourra, avec ce jeu adapté à l’Occident, écouter les dialogues en anglais. Malheureusement aucune traduction française n’est prévue.

Le studio a un peu de mal à sortir des jeux attractifs depuis Fairy Fencer F, il va donc tout miser sur ce nouveau jeu aux idées innovantes.

Ça se joue comment ?

Le gameplay de Death end re;Quest essaie de sortir du lot grâce à un système de « bad ending » nombreux. En effet il arrivera souvent, durant votre partie, que vous fassiez un game over « prévu » dans l’histoire du jeu. Ce système est mis en place grâce à des dilemmes dont les décisions à prendre vous amèneront souvent à devoir recommencer le jeu. Pensez donc à sauvegarder souvent!

Malheureusement, et malgré cette bonne idée, les fins négatives sont une suite de textes intéressantes, mais ne reste qu’une suite de textes sans animation ou cinématique…

Pour les combats, ceux-ci sont au tour par tour. Nous aurons le choix entre différentes protagonistes, aux différentes spécialités basées sur l’offensive, la défense et le soin. Les possibilités sont fournies, ce qui bénéficie au gameplay lors des combats.

Durant les phases plus « calmes », le jeu reste malheureusement très linéaire. Beaucoup de dialogues sont souvent très longs. On peut vite se lasser et lâcher le fil de l’aventure.

Les combats ont tendance à être brouillons

Niveau scénar, du coup ?

L’histoire est clairement le point fort de Death end re;Quest !

Makoto Kedôin, le créateur des jeux Corpse Party, vient par son écriture donner un coup de fouet au studio . L’histoire surprend par son originalité.

En effet nous allons retrouver dans ce jeu Shina, l’héroïne, disparue depuis 1 an dans World’s Odyssey, un jeu en réalité virtuelle avorté depuis plusieurs mois. Shina avait travaillé sur le projet avec son collègue Arata Mizunashi, programmeur de jeux vidéo.

Et c’est ici que l’histoire sert au gameplay. En effet Arata, en plus de pouvoir trafiquer le jeu pour aider son amie, aura des phases de jeu pour lui où il enquêtera sur le pourquoi du comment Shina c’est retrouvé dans le jeu. Piratage de grande ampleur, meurtres, chantages, enlèvements,… nous attendent durant nos séances de jeu.

La fin pleine de rebondissements viendra ajouter la cerise sur le gâteau de Death end re;Quest.

Différents protagonistes seront de la partie

Conclusion

Death end Re;Quest est un jeu à l’histoire passionnante, mais au gameplay un peu faible. Pour y accrocher, il faudra tout d’abord bien comprendre la langue de Shakespeare afin de saisir toutes les subtilités et les retournements de situation.

Ensuite, il faut apprécier d’être amené par le jeu d’un point A à un point B. Sans forcément pouvoir intervenir sur votre personnage…

Pour finir, le jeu est un beau projet porté par Galápagos Studio, mais qui n’est définitivement pas optimisé au mieux: des scènes de dialogues figées, des décors vides, etc. Cependant les personnes qui accrochent aux jeux narratifs devraient y trouver leur bonheur.

 

Temps de lecture : environ 4 minutes

Crossing Souls

  • Développeurs Galapagos RPG
  • Type J-RPG
  • Support PS4
  • Sortie 22 Février 2019
Death end re;Quest à notre sauce
7/10
Death end re;Quest à notre sauce
Y'a bon
  • Le thème musical profite au scénario
  • L’intrigue du jeu nous tient en haleine
  • Choix de personnages et donc de spécificités au combat bien réalisé
Beuuuuwark
  • Gameplay trop passif
  • Phases de dialogues parfois trop longues
  • Combats de boss souvent trop longs ( parfois 1h par boss)
  • Technique
    6/10
  • Ergonomie
    7/10
  • Esthétique
    7/10
  • Audio
    8/10
  • Contenu
    8/10
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre