Suite à sa réussite en 2016 sur Kickstarter, le Tactical-RPG Children of Zodiarcs développé par Carboad Uptopia a pu bénéficier du programme Square Enix Collective, qui vise à venir en aide et promouvoir les studios indépendants. Le jeu ravira les amateurs du genre et n’est pas sans nous rappeler Final Fantasy Tactics avec une petite touche de Steampunk.

Au commencement…

Le retour du tactical RPG en damier à l’ancienne

L’intrigue initiale tourne autour d’artefacts appelés Zodiarcs. Nous incarnons une bande de joyeux lurons, un peu à la manière de Final Fantasy 12, nos protagonistes : Nahmi, Pester et Brice sont malencontreusement orphelins et suivent les directives de leur chef de bande : Zirchhoff. Ces derniers ont décidé de faire main basse sur l’un de ces fameux objets tant convoités. Dès lors, une fois le méfait commis, il faudra filer à l’anglaise ou faire face aux adversaires!

Un hommage à Final Fantasy Tactics ? Non seulement la base et l’aspect général sont les mêmes mais sa mécanique s’en rapproche de très près. On pourrait presque s’y méprendre et se retrouver en Ivalice. Le gameplay de Children of Zodiarcs possède un très attrayant côté tactical classique en damier 3D rehaussé avec une gestion de decks et de dés propres à chaque héros. Il est également possible de renforcer ses cartes et crafter des dés plus puissants. Le jeu se boucle en une petite vingtaine d’heures avec 19 missions ayant une dimension narrative étonnamment immersive.

Faire l’escarmouche

Les combats se déroulent sur un plateau en trois dimensions bien délimitées : vous ne pouvez vous déplacer que sur un certain nombre de carrés qui feront que vos attaques varient en fonction de la position de votre personnage. Ne tournez jamais le dos à l’ennemi et au contraire surprenez le sournoisement… La sélection des déplacements et attaques se fait en deux temps : après le choix d’une carte pour l’attaque ou la restauration de vos PVs , vous devez lancer les dés. En fonction du jet de celui-ci vous ferez plus ou moins de dégâts avec des possibilités de bonus non cumulables.Avec certaines cartes, il est aussi possible d’activer des effets lors du lancer. Et si au contraire vous n’usez pas d’une carte, il vous reste la « pioche » dans votre deck pour en acquérir de nouvelles lors de votre tour ou la « garde » pour rester sur vos défenses.


Reprend les grands principes du genre.

Children of Zodiarcs apporte un petit vent de fraîcheur dans l’univers des « tactics » avec sa mécanique de jeu, sa gestion de decks et sa sélection de dés lors du lancer. Les objectifs sont assez similaires et linéaires ; terminer son niveau en tuant sa cible ou s’échapper vers une case de sortie du plateau. La difficulté est assez rapidement omniprésente et parfois frustrante car il n’est possible d’achever certaines parties qu’en suivant une logique de déplacement et en rusant un peu l’IA avec des actions façon cache-cache qui pousseront épisodiquement l’ennemi à l’attaque suicide… En somme, la stratégie n’est pas bien complexe, hormis peut-être un problème de dosage de puissance avec l’ennemi qui avec 1 ou 2 niveaux de plus que vous risque de donner du fil à retorde et vous « one-shot ». Le mieux reste encore d’esquiver l’IA en évitant de les croiser frontalement lorsqu’on rentre dans une pièce. Ce n’est pas sans me rappeler mes esquives dans certains RPG où il faut capturer des petits monstres.

Conclusion

Avec son atmosphère à la fois fantaisie et steampunk, Children of Zodiarcs est un excellent petit titre, plus tactical que RPG, amusant avec certains passages relativement difficiles. Seul son aspect linéaire entache un peu notre expérience du jeu. Les fans de la première heure de Final Fantasy Tactics y trouveront peut-être un digne descendant.

Children of Zodiarcs

  • Développeurs Carboad Uptopia
  • Type Tactical RPG
  • Support PS4, PC
  • Sortie 18 Juillet 2017
Montrer le reste de l'article

A propos de l'auteur Voir les articles

Vadu Amka
Vadu Amka

Rédactrice et tagueuse de salle de Press.

Précédent gamescom 2017 – Ace Combat 7 présente la météo
Suivant gamescom 2017 – on a essayé Kingdom Come Deliverance
Close

ARTICLE SUIVANT

Close

Plus de 500.000 exemplaires de Warhammer : Vermintide 2 vendus en moins d’une semaine

12/03/2018
Close