Atelier Marie Remake est exactement ce qu’il indique : un remake, et non une réinterprétation (Après le cas FFVII Remake, c’est bien de le préciser). Et de plus, les jeux Atelier se déclinent en deux approches, l’une orientée aventure (comme la récente trilogie Ryza), l’autre vers la simulation. Atelier Marie par contre s’inscrit dans l’aspect simulation de la série.


Atelier Marie Remake: The Alchemist of Salburg


Supports : PC, PS4, PS5, Switch

Genre : JRPG / simulation

Date de sortie : 13 juillet 2023

Editeur : Koei Tecmo

Développeur : Gust

Multijoueurs : Non


C’est mignon et relaxant, et Marie est vraiment adorable. Une simulation amusante mais très rétro vous attend.


  • Très mignon
  • Le charme de saisons
  • La musique
  • Pas de réel défi du tout

Retour aux origines

Après 25 ans, le studio Gust a décidé de revenir là où tout a commencé avec ce remake d’Atelier Marie. C’est également la première fois que le jeu est officiellement disponible en anglais. Bien qu’il y ait eu une poignée de traductions de fans, le fait d’avoir une version officiellement localisée sur les plateformes modernes garantit qu’il s’agit normalement de la meilleure version du jeu pour les fans d’Atelier.

Bien qu’il utilise un contexte classique de JRPG, Atelier Marie fonctionne en dehors du carcan habituel du genre. Alors que des rumeurs d’un nouveau conflit entre royaumes se fassent entendre en arrière-plan, le jeu se concentre sur la jeune et très incompétente Marie et la ville de Salburg. Des bribes de l’histoire nous parviennent à travers les rumeurs propagées par les habitants de la ville et de petits événements mais cela n’a au final que peu d’impact sur Marie qui ne s’intéresse pas aux problèmes et à la politique du monde. Elle veut simplement fabriquer des objets, gagner de l’argent et vivre une vie insouciante.

Car notre héroïne est une fainéante au grand cœur. Bien qu’elle ait réussi à entrer à l’académie royale, elle a été incapable de suivre le rythme et détient le record des notes les plus basses depuis la création de l’école. Et si elle échoue une fois de plus, elle sera renvoyée et l’image de l’académie s’en trouvera ternie, tout comme sa réputation. Cela dit, son professeur voit en elle un bon potentiel et décide de changer son environnement d’apprentissage. En peu de temps, Marie se voit attribuer son propre atelier, des fonds de fonctionnement et une liste stricte d’objectifs à court terme dans le but de produire un objet merveilleux dans les cinq ans.

Au cours de ces cinq années, nous passons une grande partie de notre temps dans la ville royale de Salburg, qui sert de base, et dans des lieux à travers le royaume. La boucle générale consiste à entendre des rumeurs sur de nouvelles terres ou de nouveaux objets, à partir en expédition en groupe, et à récolter des ingrédients.

A ce sujet, le remake propose de nombreuses fonctionnalités modernes pour aider les nouveaux joueurs à se mettre dans la peau d’un alchimiste. Le professeur Ingrid proposera des tâches trimestrielles qui nous aideront à progresser, tandis que le nouveau guide et les menus de l’histoire aideront à suivre les événements importants.

Les combats sont assez basiques, avec trois membres du groupe sur une grille 3×3 et la possibilité de se placer à l’avant ou à l’arrière. Les membres à l’avant font plus de dégâts et en subissent plus, tandis que ceux à l’arrière en font moins et en subissent fort logiquement moins. Pour un mage comme Marie, qui peut également lancer des objets, la meilleure option est de la placer à l’arrière et de frapper à distance. Tout le monde dans Atelier Marie Remake peut utiliser des objets, à condition de les avoir équipé.

La synthèse de cette épisode est également très basique, car Atelier Marie est bien plus axé sur la gestion du temps. Chaque recette prend au moins une journée à fabriquer, et divers ustensiles peuvent aider à réduire le temps. Au début du jeu, les joueurs auront accès à la Forêt des Fées afin d’embaucher des fées pour la fabrication d’objets et l’exploration pour la collecte de matériaux. La complexité de ce système réside dans la gestion de ces fées, que l’on peut charger de créer les matériaux de base d’un objet coûteux, ou les envoyer chercher des composants dont vous pourriez avoir besoin en grande quantité.

Entre l’artisanat et la cueillette, des mini-jeux ont été ajoutés. Les mini-jeux étaient déjà présents dans le jeu original, mais la nouvelle approche permet de créer une petite parenthèse amusante. Lorsque vous fabriquez du fromage, des rats peuvent s’introduire dans l’atelier (coucou Overcooked) et le voler, obligeant Marie à les traquer dans un labyrinthe. Durant la pêche, les ours risquent de voler le poisson et de l’enfermer dans un coffre que Marie devra trouver, et d’autres épreuves encore.

Le remake arbore un style visuel adorable qui reprennent en 3D les sprites du jeu original. Les modèles de personnages SD sont mignons avec de grandes expression. J’avoue avoir été un peu déçu du rendu visuel à l’annonce du jeu (j’adore la 2D), mais force est de constater que ça fonctionne très bien. Les zones de collecte d’ingrédients ont le plus bénéficié d’un gros travail visuel. A la place d’un unique écran avec un mécanisme de collecte automatique dans le jeu original, Atelier Marie Remake propose des environnements 3D avec leur propre personnalité. Salburg est également entièrement modélisée et regorge de citoyens vibrant de vie.

Les saisons sont également très importantes car elles modifient la disponibilité des objets. Mais c’est tous les décors qui sont influencés visuellement, ce qui donne un petit air de nouveauté à chaque saison.

Le plus gros défaut du titre serait sans doute la simplicité du jeu. L’alchimie consiste essentiellement à découvrir des recettes demandant une liste de matériaux. Bien qu’il y ait un risque d’échec dû à la fatigue et au manque d’ustensiles, il n’y a pas de véritable défi pour la conception d’objets. Disons que si vous connaissez la série grâce aux épisodes Ryza ou Sophie, ça risque de vous sembler léger.

Cela dit, l’aspect temporel du jeu peut vous donner envie de jouer différemment à un titre que vous pensez déjà connaître. Néanmoins, pour ceux que ça rebute, il est toujours possible d’activer un mode qui supprime la limite de temps, garantissant ainsi un environnement de jeu sans pression. Mais là, on perd un peu le sel de l’aventure, puisque comme je le disais, il n’y a pas de réel défi.

Gardez en tête que les 5 ans sont suffisants, voire très larges si vous gérez normalement le jeu sans trop flâner. Le jeu étant assez court, il est facile de relancer une partie.

Atelier Marie Remake: The Alchemist of Salburg

Titiks

L’avis de Titiks sur PS5

En Bref

Véritable Remake visuel et au niveau du confort, Atelier Marie Remake propose une solide dose de charme un désuet, mais avec un système temporel qui lui donne de la consistance.

3.5
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Quadra assumé, daron de 3 apprenties gameuses, fan de tout ce qui est capable de raconter une bonne histoire. Touche-à-tout, mais surtout de bonnes aventures qui savent surprendre, et dévoué à l'univers console depuis que Sega était plus fort que tout, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée #2AMFather.

Previous Le deuxième volet de la série Front Mission est enfin en occident pour la première fois, avec une vidéo d’intro
Next Test : Souris Clutch GM51 Lightweight Wireless – Légère et avec une énorme autonomie

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

Bluepoint Games tease son prochain jeu sur PS5 comme la référence visuelle pour la next gen

27/01/2020
Close