Superhot review critique test

SuperHot

Le FPS en mode 1,2,3 Soleil

Si l’on a une bonne mémoire, de bonnes chaussures et une bonne ducuré, on se souviendra que SuperHot traîne en alpha et early access depuis quelques années déjà. Tout ce temps d’attente avant de voir arriver la version finale en ce mois de février et enfin savoir si le concept novateur qu’on nous propose peut tenir la route sans craindre la surchauffe.

Superhot review critique test

Il faut laisser la priorité aux balles qui viennent de votre droite

SuperHot el California

SuperHot c’est l’histoire d’un FPS au design plus qu’épuré (Mousseline) qui joue sur la gestion du temps qui se déroule en corrélation avec les mouvement du joueur. Tant que vous êtes immobile le temps est presque à l’arrêt, dès que vous bougez le temps s’écoule plus ou moins vite.

Cet élément central de gameplay vous permettra de voir la balle du flingue de votre ennemi vous foncer dessus et surtout l’éviter pour à votre tour attaquer votre assaillant tout en restant en mouvement si vous voulez que le projectile arrive aussi vite que vous le désirez. Bien entendu pendant que vous vous occuperez du mécréant, un autre pourrait arriver dans votre dos, ou à son tour vous tirer dessus. Ce n’est pas parce que vous contrôlez le temps qu’il ne faut plus être attentif au monde qui vous entoure.

Une fois le concept bien assimilé, ce qui prend à peu près 5 minutes avec du vent de front, c’est l’éclate totale. On a l’impression d’être dans un film de John Woo. On esquive d’un côté, on avance vers l’ennemi, on lui assène un coup de poing, son arme vole et on la rattrape, on tire sur son collègue et on réfléchit à la prochaine suite de mouvements.

Cette façon de progresser ajoute un côté perfectionnisme et surtout tactique à l’expérience.

 

SuperHot line Miami

Pour ce qui est du déroulement de SuperHot, on a droit à une sorte de petite histoire sur fond de hacking et piratage qui n’apporte pas vraiment grand chose mais qui explique surtout pourquoi les niveaux n’ont pas vraiment de liant. Chacun d’entre eux est une pièce de plus à vider de ses êtres belliqueux. Au nombre de 30 (ce qui est relativement peu), elles ont le mérite d’être cinématiquement référentielle et surtout ne donnent jamais l’impression de se retrouver deux fois dans la même construction. A vous ensuite de tester la meilleure façon de les nettoyer.

Quand je parlais de perfectionnisme, la fin des niveaux aide grandement à cette impression et cette envie. En effet, dès que vous aurez complètement éradiqué les petits êtres rouges qui vous servent d’aspirateurs à balles (mais aussi coups de poings ou katana), vous aurez droit à un replay en temps réel que vous pourrez partager si jamais le concours de bites vous tente…

Quoi qu’il en soit, il ne vous faudra pas longtemps avant de terminer le “scénario” inutile et ne volant pas bien haut. Comptez 2 à 3 heures de jeu en fonçant sans être trop regardant sur la qualité de vos runs (Oui ce titre devrait ravir les Speedrunners). Il ne vous restera donc plus qu’à recommencer ou vous lancer dans les challenges que SuperHot vous propose.

Ces derniers vous offriront la possibilité de refaire les niveaux avec la possibilité de changer un peu les règles. Faire le niveau le plus vite possible, ne jamais mourir, que du corps à corps et j’en passe. Vous aurez même la possibilité de fouiller un peu plus les stages et trouver quelques trésors/secrets plus ou moins bien cachés.

Conclusion

SuperHot est donc un jeu juste sympathique, au concept original et rigolo mais qui souffre pour le moment d’un manque de contenu que les challenges n’arrivent pas vraiment à faire oublier. Au contraire, ces derniers appuieront un peu plus sur la répétitivité inhérente aux jeux à concept et uniquement concept. Espérons que le titre ne soit pas abandonné en l’état et apporte à l’avenir des ajouts de contenu qui lui éviteront les limbes de l’oubli vidéoludique.

Superhot review critique test

SuperHot

  • Développeurs The SuperHot Team
  • Type FPS 1,2,3 Soleil
  • Support PS4, PC, Xbox One
  • Sortie 25 Février 2016
Note Cuisson à feux doux
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • L’originalité
  • Le concept et la tactique qui en découle
  • Graphiquement intéressant

Beuargh!

  • Trop court
  • Et pas tant d’intérêt de continuer le titre une fois fini
Commentaires Facebook
Catégories
Tests jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre