Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls une

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls | Test

C'est la faute aux illuminatis

Sans vraiment crier gare, Nep-nep est de retour en occident avec un nouveau spin-off, Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls. Après un dernier opus plutôt décevant, est-ce que celui-ci arrivera à redorer le blason de la série ?

NepNep is back

Ce qui est un peu ennuyant avec la licence Hyperdimension Neptunia, c’est qu’on a l’impression de devoir plus ou moins écrire le test du même jeu à chaque sortie avec quelques petites différences. On a toujours une base commune : le concept de jeunes filles personnifiant une console, un éditeur de jeu vidéo ou une licence célèbre. Mélangez tout ça dans un scénario loufoque et parodique au sein d’un RPG classique, stratégique ou orienté action et vous obtenez un nouvel opus.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls moto

IF est l’héroïne de ce nouvel opus, et nous propose une vidéo d’intro en 3D bien kitschos

Avec ce nouveau spin-off, Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls prend le choix de nous servir un RPG semblable aux titres principaux de la série. L’interface du jeu vous présente la carte du monde ou votre hub, d’où vous pouvez faire vos achats, gérer votre équipe, assister à des events style visual novel en simili 3D (images en 2D avec quelques animations « jingle-boobs » de saison) sur plan fixe ou décider de partir en mission.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls segami

IF et Segami, le duo de choc de cet opus

Une fois en mission, vous prenez le contrôle d’une des héroïnes dans un environnement 3D et pouvez engager des combats au tour par tour en mettant un gros coup d’épée sur la tronche des monstres qui gambadent dans la région. Les missions se terminent une fois avoir collecté un certain nombre d’items, tué un certain nombre de monstres, atteint un point spécifique ou vu un événement contextuel. Bref, Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls conserve les bases de la licence.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls texture

Coucou 2017

Gros-oeuvre

Mais alors, en quoi ce nouveau titre diffère me direz-vous ? Eh bien, sur pas mal de points. Premièrement on dirait que les personnes en charge du level design ont enfin donné un sens au fait de sauter ! Dans les précédents opus, sauter nous donnait seulement un petit « boing ! boing ! kangaroo » mais ne servait à rien d’autres. Ici, NepNep découvre la verticalité ! Elle pourra grimper aux échelles, escalader des murs ou encore ramper dans des endroits exigus. En parlant de ramper dans des endroits exigus, je pense que c’est le seul élément du jeu qui donne droit à un tantinet de fan-service, là où les précédents opus n’y allaient parfois pas de main morte. On peut donc dire que Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls est bien plus prude que ses prédécesseurs.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls fan service

Ramper avec Segami = fan-service

Un autre nouvel élément lié à l’exploration est la collecte d’un certain nombre d’objets par niveau. Un nombre bien défini de pièces de monnaie et une balle de base ball se cache dans chacun d’eux. Tous les trouver vous permet de débloquer certains événements contextuels vous donnant accès à différents bonus, comme par exemple une nouvelle formation ! Boum ! Nouveauté te revoilà, au niveau du système de combat.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls coins

Attrapez-les toutes ! Pokecoins

Dans ce Neptunia, vous pourrez positionner les membres de votre équipe en respectant des formations bien spécifiques (en losange, carré, etc…) une fois celles-ci apprises. Ces formations attribueront des bonus de statistiques à vos personnages non négligeable.

Le système de combats a d’avantage été revisité pour introduire le concept d’une barre d’action qui dynamise un peu le système de tour par tour classique. Chaque personnage pourra effectuer une ou plusieurs actions (se déplacer, frapper, utiliser une compétence) par tour pour autant que sa barre d’action ne soit pas remplie. Chaque action la remplit évidemment un petit peu. Vous pouvez également décider d’interrompre le tour d’un personnage avant que la barre ne soit remplie afin que son prochain tour arrive plus rapidement. Par contre, vous pouvez aussi décider d’effectuer une attaque chargée pour terminer votre tour, ce qui remplira complètement la barre d’action et fera de bons dommages tout en délayant votre prochain tour.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls combats

Non ce n’est pas du tout confus comme interface

Chrono Neptune

Le déroulement du scénario est un autre gros changement de ce nouvel opus par rapport aux précédents. Vous incarnez IF, qui pour une fois remplace Neptune dans le rôle de l’héroïne. Dès le début de l’aventure, vous rencontrez Segami, une jeune fille tombée de nulle part et trouvez refuge dans une grande bibliothèque où est conservée toute l’histoire du monde entier. Histoire, la gardienne des lieux vous informe que d’étranges événements semblent se produire et perturbent les événements passés. En deux coups de cuillères à pot, vous voilà nommée détective pour comprendre ce qui se trame. Dès le début de l’aventure, vous identifierez le coupable, une espèce d’énorme monstre qui dévore petit à petit les mémoires du monde stockées dans cette bibliothèque.

Vous pourrez à tout moment essayer de le détruire, mais vous ne serez bien évidemment pas capable de le tuer dès le début de l’aventure, sinon ça serait déjà fini et vous auriez payé 40€ pour 5 minutes de jeu…

Vous devrez donc effectuer toute une série de quêtes vous amenant à revisiter le passé et réparer les événements modifiés pour gagner en puissance et rencontrer les personnifications des consoles SEGA de l’époque qui vous aideront dans votre combat contre ce dévoreur de souvenirs.

Le jeu se déroulera par cycle. Lors d’un de ces cycles vous pourrez effectuer un certain nombre de quêtes parmi toutes celles disponibles. Chaque quête réussie affaiblira un petit peu le boss final tandis que chaque quête laissée inachevée en fin de cycle le renforcera. Malheureusement, il n’est pas possible d’effectuer toutes les quêtes disponibles avant la fin d’un cycle et il vous faudra donc beaucoup de voyages dans le temps et d’heures de jeu avant d’espérer pouvoir défier le boss final.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls cycle

Explication du système de missions

Descente aux enfers

Et c’est bien à cause de ce dernier point que l’aventure de Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls devient un vrai calvaire. Il y a énormément de quêtes par cycle, la plupart inintéressantes, qui doivent être accomplies afin de pouvoir espérer battre le boss final. Chaque nouveau cycle en apporte une nouvelle flopée et on n’en voit réellement pas le bout. Il n’y a que quelques quêtes importantes qui font progresser l’histoire, mais le pic de difficulté de ces quêtes est tel qu’on est obligé de « grinder » les quêtes fedex pour espérer avoir une chance contre les mini-boss des missions importantes.

Bref, la progression est un réel calvaire. De plus, l’histoire est complètement décousue et difficile à comprendre, même pour un joueur connaissant bien la série. Bien que la plupart des personnages aient déjà été rencontrés dans les précédents opus, ils ne se connaissent ici pas du tout. Les rapports habituels sont donc chamboulés, ce qui désoriente un peu les afficionados de la série.

Heureusement, l’humour habituel de la série est là pour sauver le titre du naufrage, mais il y a fort à parier que l’expérience globale ne plaise ni aux néophytes ni aux fans de la série.

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls humour

Sega, c’est plus fort que toi

Conclusion

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls, tout comme le dernier spin-off en date de la série, fait plutôt pâle figure à côté du très bon Megadimension Neptunia VII sur PS4. Bien qu’il y ait beaucoup de bonnes idées dans son scénario et de remaniement de gameplay, l’histoire confuse alourdie par l’obligation de faire et re-faire des quêtes secondaires inintéressantes pour pouvoir progresser rendent l’expérience globale assez pénible. Nous ne le conseillerons vraiment qu’aux fans inconditionnels de la série en manque de Nep-nep et sa bande, et encore …

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls pochette

Superdimension Neptune VS Sega Hard Girls

  • Développeurs Compile Heart
  • Type Mascot RPG
  • Support PS Vita
  • Sortie 21 Octobre 2016
Note la flamme s'est éteinte
Note Pas de pxlection

Y’a bon!

  • Revisite des systèmes de combats et d’exploration
  • L’humour propre à la série
  • Gros changements en termes d’ambiance et de scénario avec un objectif « a-la-chrono-trigger » …

Beuargh!

  • … mais une histoire difficile à suivre et manquant de rythme à cause des voyages dans le temps mal exploités et des trop nombreuses quêtes secondaires
  • Gros impact des quêtes secondaires inintéressantes sur la trame principale
  • Techniquement à la ramasse comparé aux opus récents
  • Pics de difficulté demandant beaucoup de grind pour s’en sortir
  • Peu d’illustrations ou de cinématiques (malgré une bonne introduction)
  • Références difficiles à saisir pour les joueurs n’ayant pas connu les anciennes consoles SEGA
Commentaires Facebook
Catégories
Teststous nos textes

Amateur de japonaiseries en tous genres, rédacteur et correcteur sur pxlbbq.com
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre