Preview : On a joué à The Dark Pictures Anthology : Man of Medan

Ne jouez pas seuls...

Nous étions invités ce 9 Juillet 2019 par Day One MPM et Bandai Namco pour tester un build du premier jeu de la série The Dark Pictures Anthology : Man of Medan et surtout le nouveau mode de jeu en histoire partagée.

L’événement a eu lieu dans La Machine du Moulin Rouge, en plein coeur de Paris dans le 18ème arrondissement. Malgré une chaleur étouffante et un soleil de plomb, on retombe vite dans l’obscurité et les sueurs froides. The Dark Pictures Anthology est par définition une… anthologie. C’est donc une série de jeux qui n’est pas épisodique, car chaque histoire est indépendante l’une de l’autre. Le jeu présenté aujourd’hui est donc Man of Medan, les développeurs ont choisi cette histoire comme premier jeu car ils ont été fascinés par la légende de l’Ourag Medan et de toutes les histoires et théories associées.

Le jeu commence sur un bateau de plongée dans le Sud du Pacifique. 4 jeunes américains sont accompagnés de la capitaine de bord : Fliss. Ils se préparaient à faire une virée inoubliable… Sauf qu’une tempête s’abat et notre groupe se retrouve piégé à bord d’un navire fantôme. Ils vont devoir trouver un moyen de s’en sortir.

Nos 4 potes et la capitaine Fliss (deuxième en partant de la droite) sur le bateau de plongée

Chaque personnage fait des choix et on en incarne plusieurs durant l’aventure mais un seul en même temps dans le mode Histoire Partagée. Il faut choisir entre trois propositions, et chacune d’elle est accompagnée d’un sentiment qui va nous servir à renforcer les traits du personnage… mais également à renforcer ou ternir les relations que l’on a avec les personnes autour de nous dans le jeu. Souvent, on nous donne assez de temps pour choisir ce qui convient le mieux… Mais parfois, on se retrouve à devoir appuyer sur un bouton hyper rapidement ou à être dans le même rythme cardiaque que notre personnage… La mort ne prévient pas.

Curator old guy the dark pictures anthology man of medan

Le Conservateur, un personnage extérieur qui connait nos choix

On retrouve aussi un personnage très spécial qui n’est pas présent dans « l’histoire », il s’agit du conservateur. Cet homme est un peu notre guide, il connait nos choix et nos erreurs… Au fil du jeu, il nous donne des indices, à nous de les suivre… ou non.

Cette manière de raconter une histoire est hyper intéressante, je pense que cette nouvelle approche dans les jeux narratifs d’horreur va faire beaucoup d’heureux… et de peureux.

Du côté de la technique, on note cependant que certaines textures dans le jeu baissent brutalement en qualité. Le jeu reste propre et sans bug ni drop de frame, le tout n’influençant pas le rythme de l’histoire. Mais vu qu’on a testé une build demo, on suppose que le jeu final sera bien plus terminé et propre.
Ceci dit, le jeu dans l’ensemble est très fluide et les textures sont extrêmement réalistes. On sent qu’il y a eu beaucoup de travail derrière.

Pour conclure, The Dark Pictures Anthology : Man of Medan s’annonce être un jeu d’horreur narratif de qualité. L’histoire, la qualité graphique, le gameplay… tout s’accorde pour passer une excellente soirée pleine de frissons.

Commentaires Facebook
Catégories
Actus jeux
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre