Par la grâce d’une connexion Shadow, j’ai pu m’essayer au prochain épisode de One Piece Odyssey l’espace de quelques heures. Et pour être honnête, si je cherche encore ce qui fait le succès de cette série, il se peut que nous tenions là un très bon RPG.

Gum Gum Odyssey

Comme vous le savez sans doute déjà, je ne suis pas un grand fan de One Piece. Que ses grands fans me foudroient sur place, tout ce que je n’aime pas dans le manga : personnages hurlant à tout va, loufoquerie incessante, character-design incohérent et longévité fatigante. Je me dis que j’y suis arrivé trop tard, que j’étais déjà trop vieux quand One Piece a débarqué, et c’est tant pis. Autant je me suis assez amusé sur les précédents épisodes grâce à leur aspect Musou, autant je n’ai jamais accroché à l’univers, aux personnages et aux histoires traversées par l’équipage du chapeau de paille.

Je suis donc allé à cette preview avec des pieds de plombs, davantage pour pouvoir en rendre compte sur le site que par réel intérêt.

Clairement on va rester là un moment

Le début de l’aventure m’a d’ailleurs fait lâcher un grand soupir, à tel point que j’ai passé la cinématique d’introduction : qu’on en finisse au plus vite ! L’équipage de Luffy découvre une île de laquelle émane une grande colonne de lumière et son rapidement pris dans une tempête. Échoués sur l’île, leur navire en morceau, l’équipage doit se regrouper et trouver un moyen de repartir. Je le sais parce que la cinématique d’introduction nous est représentée plus tard.

Les premières minutes de l’aventure nous donnent un aperçu de la suite, puisque notre équipe – rapidement garnie – dispose de tout un tas de talents et d’attaques spéciales avec lesquelles nous amuser. Je me suis d’ailleurs dit que c’était étrange d’avoir accès à autant de possibilités d’entrée de jeu, et de démolir tous les monstres en deux coups de cuillère à pot.

Rapidement, nous tombons sur deux personnages inédits, et l’un d’eux – effrayé par les pirates –  fait en sorte que toute notre joyeuse équipée “oublie” littéralement comment utiliser ses pouvoirs. Voilà qui explique donc la baisse drastique de puissance de l’équipe et justifie de parcourir l’île à la recherche de souvenirs perdus. Ce sera aussi l’occasion pour Luffy et compagnie de revenir dans des endroits bien connus des fans pour affronter des boss “aussi forts que dans leurs souvenirs” afin de débloquer leur mémoire. En plus de découvrir les mystères qui entourent l’île.

Le procédé est grossier, mais fonctionne, et il donne l’impression de regagner rapidement en puissance puisque l’on redécouvre des cubes assez régulièrement. 

Visuellement, je dois bien avouer que si je trouve toujours que le character-design de One Piece est moche, la réalisation 3D est très réussie, me faisant penser à Dragon Quest XI. C’est coloré, détaillé, même si nous n’avons pas vraiment un monde ouvert, mais des couloirs et des zones un peu plus larges qui s’entremêlent. Les capacités propres des personnages sont d’ailleurs utiles pour l’exploration, puisque Luffy pourra attraper des points d’accroche pour atteindre des endroits éloignés, ou détruire certains blocs pour dégager la route tandis que Zoro pourra découper d’autres éléments pour progresser. Cela rend l’exploration un peu moins linéaire et on se surprend à regarder partout pour ne pas louper un objet.

Oh, mes pouvoirs qui senvolent

Les combats sont clairement la partie la plus intéressante, puisque pour la première fois, nous avons droit à un système de tour par tour qui ne se contente en plus pas du service minimum.

Outre un système de force et de vulnérabilité façon pierre-feuille-ciseaux, les personnages et les ennemis sont divisés en zones de combats. Les attaquants au corps-à-corps ne peuvent s’en prendre qu’aux monstres présents dans leur propre zone, sauf si il n’y a plus d’ennemis, tandis que les attaquants à distance peuvent s’en prendre à tous.

On gère alors le placement de ses unités pour optimiser les dégâts mais surtout diminuer les attaques encaissées. Parfois, des conditions viendront s’ajouter au combat, permettant d’engranger un bonus d’expérience si elles sont réalisées, comme éviter qu’un membre de l’équipe ne meure, ou défendre un membre avec un autre membre spécifique. Cela donne un système plutôt amusant et rapidement plus stratégique, même si on a parfois du mal à bien comprendre comment sont placés les différents membres à cause de la caméra. J’ai aussi bien apprécié le fait que certains personnages soient spécialisés, en soin bien entendu mais aussi en malus à infliger aux ennemis.

A ce niveau, comme vous avez une visibilité sur l’ordre d’attaque, il vous est possible non seulement de choisir qui attaquer, mais aussi de modifier les membres de l’équipe à la volée pour choisir le membre le plus adapté et infliger des malus bienvenus aux ennemis. Petite mention pour les plus pressés : vous pouvez bien entendu accélérer les animations de combats et même passer en mode automatique pour gagner du temps sur les petits affrontements. Vous faites alors une croix sur les bonus accordés par les conditions.

Je dois donc dire que si l’histoire et l’univers en général ne me plaisent pas, le système de combat de son côté à réussi à me convaincre et se révèle rapidement stratégique vu la taille de départ de notre équipe au départ.

One Piece Odyssey

Titiks

Premières impressions
90%

En bref

Alors que l’univers de One Piece me laisse aussi froid qu’un steak congelé, Ces premières heures sur One Piece Odyssey laissent présager du meilleur : voix originale, histoire originale, système de combat intéressant et visuels accrocheurs. Rendez-vous début 2023 pour en savoir plus !

90%
Show Full Content

About Author View Posts

Titiks

Joueur trentenaire assumé et 2AM Father confirmé, fan de tout ce qui est capable de lui raconter une bonne histoire, touche à tout invétéré et dévoué à l'univers console depuis la MegaDrive de sa jeunesse, vous me verrez bien plus souvent connecté à la nuit tombée.
Retrouvez-moi sur Twitch @un_daron_dans_le_game et sur Twitter.

Previous Le retour de Football Manager : qu’attendre de la version 2023 ?
Next Let’s Dance! Les bandes-sons des jeux Persona : Dancing seront disponibles en vinyle à l’automne 2023

Comments

Laisser un commentaire

Close

NEXT STORY

Close

For Honor est gratuit du 10 au 13 août sur PS4, Xbox One et PC

08/08/2017
Close