Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #2

T'as la ref?

Hello les gamers! On est déjà de retour une semaine après le lancement des meilleures anecdotes du jeu vidéo dont voici la tournée hebdomadaire. N’hésitez pas à faire tourner de votre côté pour alimenter la machine! 

Anecdote du jeu vidéo 4: Street Final Fight ’89 II Turbo Remix

Le très célèbre beat’em all de CapcomFinal Fight, devait s’appeler à l’origine: Street Fighter ’89Street Fighter, oui… vous connaissez?

En effet, le jeu était destiné à être une suite au tout premier Street Fighter sorti sur système d’arcade 68000 Based en 1987 et porté en 1988 sur PC Engine, AmigaAmstrad CPCAtari STC64MS-DOS, etc… parfois sous le nom de Fighting Street d’ailleurs.

Bien sûr, je ne parle pas de Street Fighter II que tout le monde connaît mais bien du tout premier opus qui est même assez méconnu chez nous et dont la jouabilité se rapproche, effectivement, d’un Final Fight tout en restant un “player VS player”.

Par la suite, pour rendre hommage à Final Fight, les personnages de cette licence viendront s’ajouter aux rosters de la plupart des jeux Street Fighter (Alpha, Ex Plus, IV, V, etc…) et souvent pour notre plus grand bonheur vu le charisme et les techniques des personnages comme Guy, Abigail, Cody, Sodom et j’en passe non des moindres.

Anecdote du jeu vidéo 5: “Pippin-Apple Apple-pen”*!

Saviez-vous que la société Apple connue aujourd’hui pour ses iPhone, iPad, etc… a déjà contribuée à la création d’une console de jeu? La P!ppin est justement une console créée par Apple en partenariat avec Bandai (Wonderswan, Playdia, jouets en tous genre…), ou plutôt l’inverse mais bon…

La Pippin AtMark (P!ppin @Mark) a tenté de surfer sur la vague des Philips CDI ou encore Panasonic 3DO mais face à deux mastodontes qui n’étaient autres que la Sega Saturn et surtout l’extraordinaire Playstation de Sony, c’était peine perdue d’avance.

Dommage car la console avait du potentiel! Il y a même un jeu Dragon Ball Z qui est sorti sur ce support…

Anecdote du jeu vidéo 6: K7 Hamé Ha

Pour ceux du fond qui pensaient que le premier jeu Dragon Ball était la version Famicom/NES, détrompez-vous!

En effet, Dragon Ball: Dragon Dai Hikyou (Dragon Ball: La grande région inexplorée du dragon) sorti sur l’exotique console japonaise Super Cassette Vision développé par Epoch Co. est le tout premier jeu de la série éponyme d’Akira Toriyama.

Et ce, dès le début de la production de l’anime soit en 1986. On y incarne, forcément, notre ami Goku dans un jeu d’aventure avec plusieurs passages de shoot à coups de Nyoi-bō (bâton magique) ou Kamé Hamé Ha à dos de son Kinto-Un (nuage supersonique).

Le jeu est même assez réussi… bien plus que son homologue sur la machine de Nintendo.

*Pour ceux qui n'ont pas la ref de la n°2... 😉

Commentaires Facebook
Catégories
DossiersLes meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre