Les meilleures anecdotes du jeu vidéo #15

Tu ne le sais peut-être pas, mais tu es déjà mort...

Goooood morning peuple du pixel! En ce dimanche pré-E3, je ne vais pas du tout vous en parler… Bah oui! On est là pour de l’histoire, du passé, et on va remonter ensemble dans le temps vers la Playstation avec des singes tarés, la Dreamcast avec les GGs ainsi que la Master System de Sega avec Kenshiro, oui oui!

Et on dépasse déjà les 50 anecdotes…

Anecdote du jeu vidéo 49: Shock the monkey!

Sorti en 1999 sur Playstation première du nom, Ape Escape est le premier jeu à rendre obligatoire l’utilisation de la manette Dualshock de Sony.

Etant donné que le but du jeu est d’attraper des singes lobotomisés dans son filet, le stick analogique droit est vraiment parfait pour l’orienter dans la direction de la bestiole à capturer.

A ce moment, les fameuses touches d’action (carré, triangle, rond, croix) sont utilisées pour changer d’armes. Une petite révolution qui verra utiliser également le Playstation Move plusieurs années plus tard sur PS3 dans un jeu dédié.

Anecdote du jeu vidéo 50: This is Onishima!!!

Vous le savez, Jet Set Radio sur Dreamcast est le premier jeu utilisant la technologie du cel-shading. Et le charisme cartoonesque de ses personnages n’en ressort que mieux. D’ailleurs, un personnage bien loufoque du jeu est inspiré d’un grand nom du cinéma… ou presque.

Le Captain Onishima, qui ne fait que vous courir après pendant tout le jeu, possède un pistolet qui ne sera pas sans vous rappeler celui de Clint Eastwood alias Harry Callahan, dans la série L’Inspecteur Harry avec son canon très largement exagéré…

Bon, je vous l’accorde, le personnage l’est moins… mais le flingue c’est bien celui-là!

Anecdote du jeu vidéo 51: AAATATATATATATA!!!!

Black Belt, beat’em all sorti sur Sega Master System en 1986, n’est pas seulement un petit jeu de karaté mais la version européenne du jeu japonais Hokuto no Ken* (Ken le survivant) sur Sega Mark III.

Kenshiro est, ici, remplacé par Rikki ceinture noire de karaté et toutes les références au manga éponyme furent balayées.

Pourquoi? Disons qu’à cette époque, le jeu vidéo était perçu comme du jouet pour enfants et comme Hokuto no Ken avait la réputation d’être un animé très violent chez nous, Sega a totalement modifié les skins de son jeu pour repartir sur l’effet Karaté Kid.

D’ailleurs, triste de voir le premier boss, Shin, remplacé par une stéréotype de maître du kung-fu chinois… Par contre, on garde les finishs avec la conservation du Hokuto Hyakuretsuken.

En 2004, sur Playstation 2, le jeu a le droit à son remake dans la série Sega Ages avec la version originale du jeu cette fois: Sega Ages 2500 Series Vol. 11: Hokuto no Ken.

*Hokuto no Ken VS Black Belt

Commentaires Facebook
Catégories
Les meilleures anecdotes jeu vidéo
ManuSupra

Passionné, collectionneur et historien vidéoludique trentenaire ayant grandit avec un enfant à queue de singe et un plombier moustachu s'empiffrant de champi. Chasseur de monstres à l'insectoglaive, archéologue gaming et adepte du "bas, diagonal, droit + poing". Sushivore et burgerovore professionnel!
Autres articles jeux vidéo

Dans le même genre